Vous devez être identifié(e) pour écrire un message Connexion S’enregistrer

Recherche 
Rechercher dans les Forums:


 




Alternative à Audacity ?

UtilisateurMessage

22:17
15 septembre 2015


Jean-Pierre Baillot

Membre

messages 347

21

Bonjour,

J’ai réalisé ma première lecture sous Windows.

Mon ordinateur ayant rendu l’âme, je l’ai remplacé par un Mac.

Ma deuxième lecture (en cours) en est, effectivement, facilitée. Mais, l’écart ne me parait pas aussi sensible qu’on pourrait le penser à la seule lecture de vos commentaires enthousiastes.

Certes, Noel est une grande fête, mais pas la foire aux miracles ! Ne serait-il pas plus pertinent de changer de logiciel plutôt que d'ordinateur (ce qui nous ramène à la question initiale d'une alternative à Audacity …) ?

Avec Audacity, Mac ou pas, la tache demeurera digne de Sisyphe pour notre plus grand malheur (et bonheur) communs.

Courage aux Audacieux !

Jean-Pierre

11:22
16 septembre 2015


Christiane-Jehanne

Membre

France

messages 579

22

Bonjour  tout le monde.

Cher Jean-Pierre,je vais reprendre la question de Franz,si cela ne le dérange pas,car nous avons eu déjà des réponses pour : les fichiers orphelins,Noise réduction et les clics.

Avec tout cela cerné,quel est le problème rencontré (ou les problèmes),par vous , qu'un autre logiciel pourrait sinon éviter du moins …nous faciliter la tâche.Merci.

Peut-etre pensez-vous á la qualite/Son?Mais,est-ce le logiciel,le micro ou la marque d'ordinateur méme (que ce soit Windows,Linux Ou Mac?,) , qui intervient dans ce cas?,

Pour moi ce serait cela le problème qui resterait,pour éviter des petites « ampli »locales et gagner un peu de temps,mais est-ce lié au matériel ?

Merci à tous .Cet echange est vraiment très utile.

……ou…la réponse serait….la longue…longue …expérience et lire ,un jour,comme René ,qualité et quantité ….pour le plaisir des audiolecteurs .

Amities á tous.😀.Christiane-Jehanne.

13:08
16 septembre 2015


Jean-Pierre Baillot

Membre

messages 347

23

Bonjour Christiane-Jehanne,

Personnellement, je pense abandonner cette activité prochainement en grande partie à cause du temps que requiert non pas la lecture elle-même, mais son « monitoring » sur Audacity. Cela me parait, en effet, très excessif par rapport au résultat obtenu par… un lecteur n'ayant pas les qualités naturelles d'un René Depasse.

Je comprends parfaitement qu'un site gratuit privilégie un logiciel tout aussi gratuit. Cependant, un certain nombre de DDV seraient probablement prêts – comme moi – à investir dans un logiciel plus fiable et performant (s'il existe, et c'est là la question !) capable de leur faire gagner un temps très précieux. C'est pourquoi le sujet de cet échange (alternative à Audacity) m'intéressait. Mais, l'échange a tourné à une défense-illustration d'Audacity qui ne répond pas vraiment à mon attente personnelle.

Cordialement,

Jean-Pierre


13:27
16 septembre 2015


Christiane-Jehanne

Membre

France

messages 579

24

Cher Jean-Pierre,merci beaucoup de votre réponse.

Je comprends très bien.

Ce sont les limites aussi d'un echange public.Peut-etre á poursuivre dans l'espace réservé auxDDV,si cela est possible.?

Je pense que je serais moi-même prête à investir dans le matériel que vous évoquez.

Peut-etre cela ne s'evoque-t-il qu'en messages privés,d'ailleurs,en fait ?…..nous verrons…

Trés  bonne journée à vous.Au plaisir de vous entendre!encore!Bien amicalement 😀.

Christiane-Jehanne.

15:55
16 septembre 2015


Ahikar

Membre

ahikar

messages 439

25

Bonjour,

Je suis un peu dans le même cas que Jean-Pierre. Lire me plaît beaucoup, mais je ne m’en sors que très difficilement avec Audacity. J’ai surtout l’impression de perdre un temps énorme. Pour donner un exemple précis, je sors mes enregistrements autour de 80 dB avec déjà de la saturation au niveau des dialogues. Je passe alors toutes mes soirées à diminuer petit à petit les crêtes de mes dialogues pour monter jusqu’à 89 dB. C’est pour moi un travail qui n’a pas de sens, et surtout une telle perte de temps. Je dois reconnaître que je refuse d’utiliser le niveleur, qui me met tout au même niveau, parties narratives et dialogues. Je n’ai donc pas de solution avec Audacity et visiblement il n’y en a pas.

Je serais donc prêt moi aussi à investir dans un logiciel plus performant, essentiellement pour une économie de temps.

Je pense, pour ma part, utile de laisser cet échange public.

Pour répondre à Jean-Pierre, j’en ai en fait déjà parlé à un ami qui est ingénieur du son. Son avis sur Audacity a été plutôt positif. Après, il m’a montré le logiciel sur lequel il travaillait, qui était bien sûr beaucoup plus performant, mais il m’a tout de suite dit, sans tenir compte de son coût : « Le problème, avec un logiciel comme celui-ci, c’est que sans formation, tu ne vas pas y arriver. C’est compliqué à utiliser. »

Si vous avez des questions très précises concernant du matériel, je veux bien essayer de lui demander, mais il faut savoir qu’il est souvent en tournage à l’étranger, très peu disponible, et que je n’aurai donc pas les réponses tout de suite.

Voilà pour moi ! Je ne sais pas si ma contribution sera utile. Peut-être pour faire avancer le Schmilblick, qui sait ! Clin d'oeil

Bonne journée à tous,

Ahikar

17:34
16 septembre 2015


Jean-Pierre Baillot

Membre

messages 347

26

Oui, le Schmilblick ne peut que progresser !

Toute expérience (positive ou négative) d'une alternative à Audacity est intéressante à entendre. Un logiciel trop sophistiqué et difficile à gérer ne répondrait pas nécessairement à notre besoin. Ce que nous aimerions (je parle pour Ahikar désormais ;-)) c'est passer plus de temps à lire et moins de temps à bidouiller sur Audacity… sans pour autant réduire la qualité finale de l'enregistrement. C'est peut être utopique ! Je n'en sais rien étant assez « nouveau » dans la carrière, mais reste convaincu que plus d'un DDV aguerri doit avoir sa propre expérience en la matière.

Merci d'avance à Carole et à Christine de nous faire part de leur propre expérience.

Jean-Pierre


19:40
16 septembre 2015


Christine Sétrin

Modérateur

Castellón, Espagne

messages 823

27

Bonsoir Rigolant,

J'avoue que je ne suis pas une experte en ingénierie du son… Et ce que je sais, je le dois à Carole qui a eu la patience de bien m'expliquer la réduction du bruit, le leveler et autres fonctions d'Audacity Sourire.

Par contre, j'ai l'impression que le problème n'est pas vraiment lié à Audacity, et qu'il se situe plus en amont, au moment de la prise du son: réglages du micro, position de la bouche par rapport au micro, façon de lire…

Lorsque j'ai débuté, j'ai acheté le micro Logitech USB, que j'ai utilisé jusqu'aux Fiancés. Le travail de postproduction était alors très très très lourd… Non décidé Bruit de fond, les fameux « clics » intempestifs, bruits de bouche, plosives, écrêtage dès que j'avais un dialogue un peu animé… Bref, tout se liguait contre moi pour me faire perdre du temps : beaucoup de travail de nettoyage, obligation de réenregistrer certaines phrases à cause d'une plosive ineffaçable (avec les complications que cela comporte pour faire le raccord Criant)… Plusieurs heures de boulot ingrat pour un résultat moyennement satisfaisant…En pleurs

Puis le père Noël a eu la géniale idée de m'offrir un nouveau micro, le Zoom H2  (qui maintenant a été remplacé dans le commerce par le Zoom H2N), et ma vie a changé Rigolant: plus d'écrêtage du tout, les disgracieux « clics » ont disparu à 99%, j'ai rarement des bruits de bouche, et même les plosives, grâce à la bonnette du micro, ont commencé à s'atténuer.

De plus, j'ai commencé à travailler sur ces fameuses plosives et je fais l'effort, tout en lisant, de prononcer les syllabes dangereuses le plus suavement possible, en évitant de… « plosifier » Langue tirée. Du coup j'arrive à ne plus avoir de problème de ce côté-là non plus…

Mon travail de nettoyage s'en trouve considérablement réduit : je n'ai plus qu'à corriger mes bafouillages et autres fourchages de langue. Ce qui somme toute est nettement moins ingrat et beaucoup plus rapide Rigolant. Pour un fichier de durée finale d'une trentaine de minutes, il me faut une petite heure de travail (sans compter les réécoutes postérieures pour être bien sûre que je n'ai pas oublié quelque éternuement).

(Reste maintenant à la trouver, cette petite heure… Non décidé Mais c'est une autre histoire… Clin d'oeil)

Comme l'ami d'Ahikar, je pense aussi que l'utilisation de programmes plus perfomants exigent des connaissances techniques que la plupart d'entre nous n'avons pas. (J'en avais téléchargé un autre, un logiciel libre – je ne me souviens plus du nom – très performant, mais je n'ai rien su faire avec et l'ai finalement désinstallé Non décidé.) Audacity est un programme très rodé, pour lequel il existe beaucoup de documentation et de tutoriels, et il n'est pas nécessaire d'être ingénieur du son pour obtenir des résultats plus que satisfaisants. Par contre, il faut un temps d'adaptation, faire plein d'essais, tourner son micro dans tous les sens, et tourner autour de son micro un bon nombre de fois Sourire, avant de trouver le juste équilibre qui va nous permettre d'aborder la postproduction avec plaisir et non comme une corvée insurmontable…

Voilà, ma petite pierre à l'édifice… Sourire

Bonne soirée,

Ch.

19:50
16 septembre 2015


Christiane-Jehanne

Membre

France

messages 579

28

Bonsoir chère Christine et merci…car je commençais…carrément á réfléchir à un…Home studio…

Le Père Noël va faire des économies…pour acheter autre chose de plus abordable techniquement et

financièrement..

Tres bonne soirée.Bien amicalement 😀.Chr-J.

22:24
16 septembre 2015


Jean-Pierre Baillot

Membre

messages 347

29

La clef du bonheur est dans cette petite phrase presque anodine de Christine : « Pour un fichier de durée finale d'une trentaine de minutes, il me faut une petite heure de travail (sans compter les réécoutes postérieures pour être bien sûre que je n'ai pas oublié quelque éternuement) ».

Cette petite heure, chez moi, elle dure trois heures. Et avec ça, je n'ai même pas le temps d'éternuer !

21:16
17 septembre 2015


Carole

Modérateur

Paris

messages 2985

30

Bonsoir à tous,

Mon expérience personnelle est que les deux clefs résident dans le micro (majeure partie) et dans la technique vocale (en ce qui concerne l'ordinateur, la qualité des pièces est aujourd'hui telle que l'on peut difficilement s'en plaindre, même si d'expérience je note invariablement – voilà pour faire bondir Jean-Pierre Clin d'oeil Rigolant – une qualité d'encodage, à micro égal, supérieure sous Mac que PC).

Selon moi, le logiciel ne participe que très peu à l'obtention du résultat… D'où mon pacte de non-agression à l'égard d'Audacity Clin d'oeil Rigolant.

Pour ma part, je n'ai eu vent, sur PC, et par des proches, que d'une seule autre alternative à Audacity : un logiciel professionnel utilisé en radio. D'après mon entourage, qui testait les deux (le logiciel professionnel, avec formation à la source comme l'a souligné l'ami d'Ahikar, lorsqu'ils étaient présents en radio, et Audacity lors de leurs préparations d'émissions en extérieur, le logiciel professionnel ne pouvant être exporté hors des murs de la radio puisque sous licence), le second n'avait rien à envier au premier…

J'avais lu, il y déjà quelques temps, une présentation d'Audacity, dans laquelle il était expliqué que le logiciel bénéficiait d'un développement à titre bénévole par je ne sais plus quels étudiants-pointures. Effectivement, lorsque l'on a connu les anciennes versions d'Audacity (le guide du donneur de voix doit encore évoquer la 1.6 Non décidé), on conçoit que ce doit bien être le cas lorsque l'on juge de la progression fulgurante atteinte aujourd'hui par les dernières versions.

Pour ma part je pense que les possibilités d'Audacity ne sont pas toutes exploitées par les donneurs de voix : il y a nombre de fonctions qui nécessiteraient une formation solide, mais qui selon moi ne seraient utiles que dans le cadre de projets collectifs avec effets (dans le cadre de ces projets d'ailleurs, la grande majorité des utilisateurs préfère les logiciels Mac, qui donnent d'excellents résultats).

Comme le soumet judicieusement Christine, le secret réside dans l'investissement que l'on peut consacrer au micro… Un budget d'une centaine d'euros permet l'acquisition d'un micro de bonne qualité, mais qui demande encore du temps en montage. Plus on monte en terme de prix, dans des marques de référence, moins le montage s'avère nécessaire… jusqu'à pouvoir complètement s'en passer.

A titre personnel, je connais bien le Zoom H4, qui donne d'excellents résultats, mais qui selon moi n'est pas compatible avec toutes les voix (à l'inverse du Zoom H2 qui est très « enveloppant », et donc destiné aux voix « sèches », le Zoom H4 produit ses meilleurs résultats sur des voix aux timbres déjà… consistants). Mais je teste actuellement un Shure LensHopper VP83F, dont le budget est certes conséquent, mais les quelques premiers essais réalisés me confirment qu'avec ce micro, pour qui possède une technique vocale très basique, il n'y a plus de montage… Le résultat peut être d'emblée parfait.

A noter que le Shure LensHopper bénéficie d'une capacité autonome d'enregistrement, sans recours à Audacity (comme le Zoom H4 – et le Zoom H2, je suppose). J'ai testé, dans les mêmes conditions, la réalisation d'un enregistrement à l'aide du micro seul, avec export immédiat en MP3, et la réalisation d'un enregistrement avec le même micro en branchement jack, sous un PC Windows 8 moyen de gamme, à l'aide d'Audacity : ayant éprouvé moins de difficultés à mettre en oeuvre la seconde configuration (dans la première il est nécessaire de trouver le volume adéquat, ce qui a nécessité plusieurs essais fastidieux – la visualisation de la piste vocale sous Audacity rend cette opération immédiate), j'ai adopté la seconde, sans noter de différence de qualité lors de la comparaison des enregistrements réalisés, ce qui est intéressant : lors de l'utilisation de ce micro, ni l'intermédiaire PC ni le recours à Audacity n'ont modifié le résultat obtenu.

Je suis pour ma part partisane d'une moindre utilisation des retouches dans différents domaines, mais ce n'est que ma préférence personnelle : que ce soit en photo, chanson, film, etc, je crois en l'adresse de l'opérateur, et au choix de confiance qu'il a fait lors de l'acquisition de son matériel. Autrement dit ce n'est pas avec moi que Photoshop aurait bâti sa notoriété Rigolant Autant que faire se peut, mieux vaut privilégier l'acquisition d'un matériel de qualité et l'obtention d'un résultat de qualité en amont, les différentes possibilités de retouches offertes par les logiciels ne devant servir qu'à compenser (sans jamais remplacer) l'absence d'utilisation de bons matériels à la source.

Voilà pour mon expérience personnelle Rigolant, en espérant qu'elle soit utile à d'autres…

Bien amicalement,

Carole


22:31
17 septembre 2015


Christiane-Jehanne

Membre

France

messages 579

31

Bonsoir,chère Carole,merci beaucoup pour toutes ces précisions.

Merci á vous et á Christine,de bien nous aider par vos réponses toujours bien détaillées.

Tres bonne soirée.Amitiés.😀.Chr.-J.


9:35
18 septembre 2015


Jean-Pierre Baillot

Membre

messages 347

32

La très pertinente réponse de Carole a déjà fait une victime collatérale : mon Blue Yeti défenestré dès l’aube. Je me sens déjà mieux. Son air triomphant de phallus en érection permanente m’agaçait depuis un moment ! 

16:35
19 septembre 2015


Annicka

Membre

Paris

messages 46

33

Merci à tous pour vos contributions Clin d'oeil

J'ai encore eu l'occasion d'enregistrer sur Mac et j'avoue que j'y trouve beaucoup de confort ! Rigolant
Mon PC a peut-être une carte son d'une mauvaise qualité … Déçu car je « parle » au Mac comme je « parle » au PC … et je préfère l'amabilité du Mac qui ne vient pas (trop)  mettre son grain de sel pendant que c'est moi qui « cause » !

Bon week-end à tous

Anika


14:09
20 septembre 2015


Franz Carlier

Membre

Liège

messages 59

34

Bonjour à toutes et tous,

Passionnant débat. Je rejoins le sous-groupe des utilisateurs de H2 : enregistrement direct, pas via Audacity, seulement utilisé pour le « nettoyage ». Cela me permet, entre autres, d'éviter les bruits de fonctionnement du PC (ah, ce ventilateur…), d'autant que je lis mes textes depuis une tablette non connectée (pas de ventilateur, pas de notifications…), et la plupart des autres bruits parasites. Cela ne me laisse donc à nettoyer que mes b/c/affouillages et bruits de bouche (et dans mon cas, de souffle emphysémateux…).

Malgré ces conditions correctes, je rejoins Jean-Pierre, et d'autres : « nettoyer » proprement un fichier final d'une heure peut me prendre jusqu'à trois heures. Toute mon admiration va à Christine S., qui décrit si bien le difficile auto-contrôle de la voix en cours d'enregistrement.

Deux réflexions pour alimenter le débat.

Les cafouillages et balbutiements peuvent se gérer assez facilement. Appliquant une suggestion lue quelque part dans nos forums, après un cafouillage, je cesse de lire 5 à 10 secondes et reprends ma lecture avant l'erreur. Ces « trous » sont assez faciles à visualiser dans Audacity, où une rapide sélection suivie d'un couper du passage fautif évite des bricolages fastidieux (et pour moi, qui n'utilise pas Audacity pour enregistrer et n'ai pas de micro pour PC, impossibles).

D'autre part, l'approche de Carole : le travail en amont avec un micro de qualité, indépendant ou non, et une lecture bien maîtrisée me paraissent plus « rentables » que le fastidieux travail de post-édition ou post-production, quel que soit l'outil utilisé.

Parlant d'Audacity, je signale qu'il existe des plugins de post-production (greffon ajoutant des fonctionnalités non présentes dans la version initiale), efficaces notamment pour gérer les bruits de respiration sur base d'une sélection de profil de bruit – la fonctionnalité de base ayant ses limites, très bien expliquées par Carole (quelques milli-secondes de profil seulement). J'ai testé avec un certain succès Noise Gate (voir le site d'Audacity pour une liste des plugins disponibles).

Des fonctionnalités standard trop peu vantées sont celles du menu Analyse, où sont proposés un 'Silence Finder' (commode pour trouver les silences de 5 à 10 secs après cafouillage) et un 'Trouver la saturation'.

Je termine ce (trop) long message en indiquant que mon plus gros souci, en été, ce sont les bruits parasites extérieurs : par 35°C, on doit bien vivre dans les courants d'air, avec ventilateur, cris de jeux dans les jardins voisins, bruits de circulation et d'outils de jardin variés… et voilà pourquoi mes projets (Chamfort, Balzac…) ont pris du retard !

Très cordialement,

Franz


18:47
20 septembre 2015


Christiane-Jehanne

Membre

France

messages 579

35

Bonjour,merci beaucoup pour ces infos.Je laisse aussi un espace ou bien je suis une info que j'avais lue sur notre site par un ou une DDV ,il y a plusieurs mois maintenant,:crier 3stops sonores,notre collègue se reconnaîtra sûrement, cela m'aide bien car ces 3 stops sont vite repérés.merci au site de nous offrir un espace d'échanges et aux collègues bien sur.  

Sinon,je viens d'acheter un absorbeur de sons sur un site spécialisé  ,sorte de paravent arrondi en mousse épaisse que l'on place derrière le micro,sur le bureau pour moi,ou que l'on fixe sur un pied de micro selon chacun.Cela me semble correct pour ameliorer la prise de son.Ce n'est qu'une petite info,j'ignore si elle sera utile.

Tres bonne fin de journée.Cordialement á tous😀.Chr.-J.

12:34
30 septembre 2015


Ahikar

Membre

ahikar

messages 439

36

Chère Carole, Sourire

Un passage de votre message a retenu mon attention :

« A titre personnel, je connais bien le Zoom H4, qui donne d'excellents résultats, mais qui selon moi n'est pas compatible avec toutes les voix (à l'inverse du Zoom H2 qui est très « enveloppant », et donc destiné aux voix « sèches », le Zoom H4 produit ses meilleurs résultats sur des voix aux timbres déjà… consistants). »

Pour ma part, j’utilise bien un zoom H4, couplé à un micro Sennheiser et à un préampli. Ma question est donc simple : Pensez-vous qu’en faisant l’acquisition d’un Zoom H2 (ou du Shure VP83F Lenshopper), cela pourrait résoudre mon problème ?

P.-S. J’ai hésité à vous écrire par message privé, mais je me suis dit, qu’après tout, votre réponse pourrait être utile à d’autres.

Amitiés, Sourire

Ahikar

18:14
30 septembre 2015


Christiane-Jehanne

Membre

France

messages 579

37

Bonjour cher Ahikar,bonjour à tous,

…..très utile,oui….encore moi,désolée d'être un peu omniprésente …lis et tais-toi me dit-on….

….mais,voilà,mon Yéti est tombé au fond du port ..plouf,clic-clic…et plouf….dans H2O…😪

……et mon ZoomH2n arrive en principe …après -demain,alors,..je n'ai pas fini d'envoyer des SOS  sur cet 😀aimable espace convivial et toujours  bien renseigné….

Donc,je vais être tres attentive ,bien sûr,et sans doute envoyer,…. quelques partages …d'infos si je peux

😉………et ,surtout…de soucis ,á mon avis ,dans la bonne humeur.car,les soucis des uns,les aimables réponses  des autres,

aident tout le monde,tout á fait ,cher Ahikar, donc,merci beaucoup  á vous d'avoir relancé ce partage

technique .Je ne sais pas si j'aurais osé imposer encore ma présence si vite.

Et….le petit club H2n va-t-il …s'amplifier….?

Á bientot.

Bonne fin de journée à tous,amicalement 😀Chr-J.


9:27
1 octobre 2015


Carole

Modérateur

Paris

messages 2985

38

Ahikar a écrit :


Chère Carole, Sourire

Un passage de votre message a retenu mon attention :

« A titre personnel, je connais bien le Zoom H4, qui donne d'excellents résultats, mais qui selon moi n'est pas compatible avec toutes les voix (à l'inverse du Zoom H2 qui est très « enveloppant », et donc destiné aux voix « sèches », le Zoom H4 produit ses meilleurs résultats sur des voix aux timbres déjà… consistants). »

Pour ma part, j’utilise bien un zoom H4, couplé à un micro Sennheiser et à un préampli. Ma question est donc simple : Pensez-vous qu’en faisant l’acquisition d’un Zoom H2 (ou du Shure VP83F Lenshopper), cela pourrait résoudre mon problème ?

P.-S. J’ai hésité à vous écrire par message privé, mais je me suis dit, qu’après tout, votre réponse pourrait être utile à d’autres.

Amitiés, Sourire

Ahikar


Cher Ahikar,

Pourquoi, avec le Zoom H4, utiliser un Sennheiser ? Tentez un enregistrement, directement à l'aide du Zoom H4, sans le relier à d'autres matériels (y compris ordinateur), vous obtiendrez une excellente qualité.

Tentez dans un premier temps avec le Zoom H4 ainsi, car votre méthode de lecture et le timbre de votre voix sont déjà pourvus d'effets naturels, il se pourrait que le rendu du Zoom H2 vous séduise moins. Il me semble que le Zoom H4 vous conviendra mieux.

Le Shure VP83F Lenshopper a un rendu similaire au Zoom H4, mais, de part sa spécificité « spécial caméra », est un peu onéreux par rapport à d'excellents micros Shure que l'on peut acquérir aux environs de 200 – 250 euros.

(La différence majeure entre le Shure VP83F Lenshopper et le Zoom H4 réside dans le confort d'utilisation : le Shure possède une forme de micro, permettant d'adapter plus aisément sa position que lors d'un enregistrement par le Zoom H4. Mais, me concernant, vocalement, les rendus sont sensiblement similaires.)

Si vous voulez tenter quelques essais, j'écouterai avec plaisir, sur ce forum ou en message privé, selon votre préférence Sourire

A très bientôt,

Carole

11:00
2 octobre 2015


Christiane-Jehanne

Membre

France

messages 579

39

Chère Carole,😀bonjour,je ne veux pas « doubler » Ahikar,😀,pour la réponse bien sur,mais voilà ce qui m'amène :

je me posais la question de la possibilité d'un envoi d'essai,je vois que c'est possible,sur le forum,par Dlfree,merci, ,sans vous surcharger.


et donc déjà,avant tout,…..bien paramétrer.:avec,mon ordiAppleMac,bien arrivé,lui aussi:


Avec ce ZoomH2n,j'envisage:en suivant leur guide très détaillé et en français :p20, micro en XY,90°.

-p.58-60:USB-ordi.,on?  Plus simple pour moi, en piste aup /Audacitypour commencer(Et pas carte SD),      

-Et audioI/F(interface) ,44,1 et  connect,est-ce bien ainsi ??

—–Puis , leur menu annoncé comme utilisable,dans ce cas de figure,je suppose:

-p.66: input/ réduction de bruit: LO CUT /ON?ou non?

-p.68-69:  compresseur, off ?   -ou Comp1standard ?   -ou Comp2(vocal)voix?

-p.70: gain d'entrée automatique »auto gain » solo?-ou ou meeting ?ou   Off?

-p.72:format enregistrement?pour les carteSD,uniquement,je suppose?

-puis,tout ceci parametré:

-et,ensuite…… seulement,brancher le cable,miniUsbmicro/USB-Ordi,pour reconnaissance du MicroZoom.

Par l'ordi……….

………..tout cela.,est-ce bien dans le bon ordre??……..


……………..Chère Carole,help-help!!!!!


Merci beaucoup de me guider,encore,….dans toute cette démarche,avant de vous rejoindre ,si j'y arrive.!…………….en rubrique « essais ».avec ce couple Zoom/Apple.maintenant.

Merci infiniment pour ce pas à pas individualisé.mais qui peut être utile ,peut-être á un futur utilisateur …de ce ZoomH2n et…

Christine disait bien qu'il fallait tourner autour…certes….merci beaucoup,et,ainsi prévenue,j'y vais tout doux.


Á bientot,tres bonne journée à tous et à chacun. et amities,chère Carole et chère Christine.😀de votre aide bien précieuse.

Christiane-Jehanne.

15:08
2 octobre 2015


Carole

Modérateur

Paris

messages 2985

40

Chère Christiane-Jehanne,

Malheureusement je ne connais pas le Zoom H2 Déçu Mais une dizaine (au moins ?) de donneurs et donneuses de voix l'utilisent sur le site : peut-être certains pourraient-ils poster ci-dessous leur expérience d'enregistrement afin de vous livrer quelques pistes ?

Je pense cependant, vous concernant, qu'enregistrer sous carte SD et importer ensuite le fichier pour montage (s'il en reste Clin d'oeil) sous Audacity vous conviendrait (votre lecture est fluide, sans doute vous reprenez-vous peu : positionnez votre Zoom H2 à courte distance de votre visage en enregistrement, vous obtiendrez une belle qualité sans les aléas possibles des matériels ajoutés).

A très bientôt !!!

Bien amicalement,

Carole

 

A propos du forum Litterature audio.com

Actuellement en ligne :

5 Invités

Nombre max. d’utilisateurs en ligne : 165

Forums :

Groupes : 2

Forums : 11

Sujets : 2902

Messages : 15392

Membres :

Il y a 8010 membre(s)

Il y a 109 invité(s)


Augustin a rédigé 1956 message(s)

Auteurs les plus prolifiques :

Carole – 2985

Victoria – 1790

Prof. Tournesol – 1508

Pomme Arnaudon – 1130

Vincent de l'Epine – 1079

Administrateurs : Augustin | Modérateurs : Augustin, Carole, Christine Sétrin, Vincent de l'Epine