Vous devez être identifié(e) pour écrire un message Connexion S’enregistrer

Recherche 
Rechercher dans les Forums:


 




Comment ça se prononce ?

UtilisateurMessage

11:09
18 juin 2011


Plume

Membre

Côtes-d'Armor

messages 295

1

Bonjour,

Je voulais proposer d'ouvrir un sujet, voire un forum, où les donneurs de voix puissent poser des questions ou apporter des conseils sur la lecture elle-même. Par exemple, des personnes expertes en langues étrangères pourraient aider ceux qui se trouvent confronter à des noms de personnes ou de lieux qu'ils ne savent pas comment prononcer. Ceux qui ont une bonne connaissance de la langue pourraient aider ceux qui ont plus de difficultés sur les liaisons, par exemple.

Il pourrait peut-être y avoir une partie, aussi, sur où trouver des textes libres de droits (en dehors de Wikisource et de Gallica), des musiques, des illustrations. Que ce soit rassemblé dans un même forum. Il m'est arrivé de trouver des ressources de ce genre et je ne savais jamais où les signaler !

Qu'en pensez-vous ?

Cordialement,

Plume

14:41
18 juin 2011


Sophie la girafe

Membre

Rosny-sous-bois

messages 197

2

La proposition de Plume me paraît très intéressante quant à la prononciation de certains mots…J'ai déjà fait appel à un des donneurs de voix pour éclairer ma lanterne sur des noms propres. Son aide me fut précieuse Sourire

18:44
25 août 2011


Plume

Membre

Côtes-d'Armor

messages 295

3

Faute de forum dédié, j'utilise mon message pour des doutes de prononciation.

Je suis actuellement en train d'enregistrer Mathias Sandorf qui se passe en Hongrie. Comme je ne connais pas grand'chose au hongrois peut-être que d'autres pourront m'éclairer.

1er doute : une rue de Trieste qui s'appelle la « Corsa Stadion« . Prononceriez-vous « Stadione » ou « Stadion » (à la française) ?

2e doute : la ville de Pesth que je prononce à l'anglaise

3e doute : un nom de famille, Lendeck. Je ne sais pas s'il faut que je prononce la première syllabe comme dans « landau » ou comme « laine »-dek.

Merci à ceux qui pourront m'éclairer.

Plume


10:45
28 août 2011


Plume

Membre

Côtes-d'Armor

messages 295

4

Personne ?

15:51
28 août 2011


Bruissement

Membre

Dijon/France

messages 590

5

En Hongrois le « C » se dit « tse »

                   le « S » se dit « che »

                     le « R » est un r à l'espagnol

                      le « H » est un h à l'anglaise (comme dans home)

d'où pour   Corsa Stadion

Tsorcha Chtadione (dione à la fin et pas le »on » à la française)

et   pour Lendeck plutôt « laine » (pas le « en » à la française) cela devrait faire « Lainedetsk »

Pesth: = Pechth

Amicalement

19:01
28 août 2011


Milunisu

Membre

France

messages 36

6

Plume a écrit :

[...]Par exemple, des personnes expertes en langues étrangères pourraient aider ceux qui se trouvent confronter à des noms de personnes ou de lieux qu'ils ne savent pas comment prononcer. Ceux qui ont une bonne connaissance de la langue pourraient aider ceux qui ont plus de difficultés sur les liaisons, par exemple.[...]

Bonjour Plume et bonjour aux donneurs de voix,

Pour ce qui est de la bonne prononciation, je me sers d'un « text to speech » pas mal fait pour vérifier mes prononciations. Je m'en suis pas mal servi pour ma dernière lecture comprenant pas mal de noms en anglais et quelques uns en allemand (et même carrément une petite phrase Surpris) …

Voici le lien : http://www.acapela-group.com/text-to-speech-interactive-demo.html

Outre l'anglais, on y trouve de l'italien, de l'allemand, du néérlandais, du russe, espagnol, portugais, polonais, tchèque (pas de hongrois mais on est proche du tchèque il me semble au regard du message de Bruissement), arabe, turc, norvégien, suédois etc…

Attention, il s'agit probablement d'UNE façon de prononcer : il suffit de tester sur plusieurs voix anglaises ou allemandes qui sont en démo pour percevoir les différences mais ont peut supposer qu'une mère y reconnaitrait ses poussins !

Bien cordialement,

Milunisu


19:27
28 août 2011


Plume

Membre

Côtes-d'Armor

messages 295

7

Mille mercis Bruissement et Milunisu. Je crois que je n'ai pas fini de m'arracher les cheveux sur ces prononciations ! En même temps, ce n'est peut-être pas choquant si on « françise » un peu la prononciation ? C'est une habitude très française : il n'y a qu'à voir la prononciation de certains titres de films, noms d'acteurs, de villes… étrangers. D'ailleurs, d'après Wikipedia, Pesth (qui s'écrit aussi Pest) peut se prononcer « Pest », comme dans Budapest (que nous écorchons joyeusement en français puisque les Hongrois prononcent « Boudapecht »). J'ai peur qu'appliquer une prononciation hongroise fasse bizarre à l'écoute, ne serait-ce que pour le nom du personnage principal : Mathias Sandorf. Après tout, Jules Verne prononçait peut-être tous ces noms « à la française »…

Enfin, je me trompais en vous demandant comment prononcer « Corsa Stadion » en hongrois puisque, apparemment, c'est plutôt un nom italien, comme il y en a beaucoup à Trieste. Ce qui n'empêche pas que « Stadion » se prononce plutôt « Stadione », dans ce cas.

Je vais au moins corriger ma prononciation de « Lendeck ».

Merci encore pour votre aide.

Plume

21:17
28 août 2011


Bruissement

Membre

Dijon/France

messages 590

8

En effet, il n'est pas du tout choquant de franciser…d'autant que cela permet une lecture plus naturelle et plus fluide…et même si quelques puristes pourraient se formaliser, les auditeurs, pour la plupart, seront contents de retenir plus facilement ces noms étrangers puisque leur sonorité leur restera  familière  et ils suivront mieux l'histoire.

Le mieux est de faire comme vous le sentez Plume.

9:07
12 octobre 2012


Ahikar

Membre

ahikar

messages 439

9

Les liaisons

Bonjour,

Je sens que je vais un jour me faire taper sur les doigts par Robert, un auditeur très sourcilleux sur le respect de la langue française, car je ne fais pas toujours les liaisons. J’avoue que c’est un problème nouveau pour moi, n’ayant guère eu auparavant à faire des lectures à voix haute. Je remarque que j’ai tendance à les faire quand il y a euphonie ; quand je trouve au contraire qu’elles ne sont pas belles, je les évite. Je ne sais pas ce que dit l’Académie française sur le sujet, quelqu’un pourra peut-être m’éclairer ?  Comme il y a des gens qui apprennent le français en nous écoutant, je voudrais autant que possible m’efforcer à en respecter les règles.

Je vous souhaite une bonne journée à tous,

Ahikar

11:06
12 octobre 2012


Christine Sétrin

Modérateur

Castellón, Espagne

messages 815

10

Bonjour cher Ahikar Rigolant,

Vous trouverez un récapitulatif sur le site de l'Académie française…

Bonne journée !!!!

Ch.

22:32
12 octobre 2012


Ahikar

Membre

ahikar

messages 439

11

Bonsoir chère Christine,

Je vous remercie encore une fois pour votre diligence. Je vais aller tout de suite me plonger dans l’article.

Je vous souhaite un très bon week-end,

Ahikar

8:52
13 octobre 2012


Ahikar

Membre

ahikar

messages 439

12

La prononciation des noms

Une anecdote

Lors d’une conférence sur le Zohar, où un penseur ultraconservateur s’efforçait de discréditer par tous les moyens les travaux de Gershom Scholem, je suis intervenu en lui citant une phrase de Chaïm Potok. Il m’a alors crié dessus : – « Raïm » et non pas « Chaïm », commencez par prononcer correctement et après on vous répondra ! »  Autant dire que j’étais « cuit », et n’ai rien pu ajouter.

C’est pour cela que je pense que la prononciation correcte des noms à son importance, ne serait-ce que pour ne pas passer pour des « rigolos » comme ce fut le cas pour moi.

 

Je dépose ici une liste de noms pour une lecture de Spinoza :

Aben Ezra ; Chananéen ; Chanaan ; Og, roi de Basan ; Jaïr, fils de Manassé ; les Gessurites et les Mahatites ; le royaume de Basan ; Abraham poursuivit les ennemis jusqu’à Dan ; les rois qui régnèrent sur Edom ; le Chananéen habitant à Gazer ; la libération de Joachin ; dans Seir habitaient auparavant les Horréens ; se soit marié avec Thamar ; Sichem ; Chusan Rasathaïm ; Othoniel fils de Cénez ; Aod et Samgar furent juges ; Jabin, roi de Chanaan ; Abimélech ; Thoa, fils de Phua ; Jephté fut juge ; Abesan le Bethléemite ; Ahialon le Zabulonite ; Heli ; Joram, fils d’Achab ; Joram, fils de Josaphat ; Ochozias ; le règne d’Amri ; Cariathiarim ; Tholmaï, fils d’Ammiud et roi de Gessur ; la ressemblance des lettres en hébreu, en particulier du Kaf et du Bet, du Jod et du Vau, du Dalet et du Res ; les lettres He, Mem, Nun, Tet ; le mot Nahgar ; Jérusalem et non Jérusalaim.

Certaines prononciations me sont connues, du moins le crois-je, mais j’ai tout mis. Ce que j’aimerais c’est qu’un donneur de voix qui connaît bien ces noms en fasse un enregistrement, le poste sur le serveur de Free : Dl.free.fr, et poste en réponse l’adresse du fichier. L’enregistrement n’a nul besoin d’être de très bonne qualité.

Pour un auditeur qui souhaiterait rendre ce service, sans avoir à s’inscrire sur les forums, il lui est tout à fait possible de poster l’adresse du fichier en allant par exemple à PASCAL, Blaise – Infini Rien

http://www.litteratureaudio.com/livre-audio-gratuit-mp3/pascal-blaise-infini-rien.html, et de la déposer dans l’espace réservé aux commentaires.

Je remercie aussi beaucoup Carole pour le formidable travail qu’elle accomplit, et ne manquerai pas d’utiliser aussi forvo.com comme elle me l’a suggéré.

En espérant une réponse assez rapide, pour cette lecture que j’aimerais commencer dès que possible, je vous souhaite à tous une très bonne journée,

Ahikar

20:02
13 octobre 2012


Plume

Membre

Côtes-d'Armor

messages 295

13

Bonjour Ahikar,

Je vois que Christine a été beaucoup plus rapide que moi à répondre. L'article de l'Académie française est très intéressant et très précis. Je me permets néanmoins de recopier ici la synthèse que j'ai faite à partir du livre Comment lire un texte à voix haute ? de Jean-Luc Vincent (Gallimard, 2006. Collection «en perspective»). Je pense que ça peut être complémentaire des préconisations de l'Académie.


1er point à prendre en compte : l'unité phonologique

Cette notion de linguistique désigne un groupe syntaxique. On distingue :

- le groupe nominal : le nom + ses déterminants + ses compléments
ex. : [un homme], [cet homme], [l'homme], [ce petit homme], [l'homme du Grand Nord]

- le groupe verbal : le verbe + ses déterminants (pronoms, auxiliaires, négation…) + ses compléments proches (attributs, COD, COI, compléments prépositionnels proches)
ex. : [il est pauvre], [il est un riche marchand], [il prendra le train], [il ne prendra pas la voiture], [il a réfléchi à la question], [il n'ira pas chez toi]

- le groupe adjectif : l'adjectif + ses déterminants + ses compléments
ex. : [très laid], [affreusement laid], [horrible à voir], [assez beau pour plaire]

- le groupe prépositionnel : préposition + groupe nominal qui la complète
ex. : [dans la région], [au travail], [sur le chemin de l'église]
Le groupe prépositionnel doit constituer un complément circonstanciel séparable du verbe ou de tout autre élément de la phrase.

Les respirations doivent se prendre entre les groupes phonologiques pour ne pas en détruire le sens.

 

Quand faire les liaisons ?

JAMAIS ENTRE DEUX UNITES PHONOLOGIQUES.

Les liaisons se font :

- de l'article sur le nom
ex. : les hommes, les enfants, les arbres…

- du verbe sur ses compléments proches :
ex. : il est idiot, je suis une brute, ils achètent un bateau…

- de l'adjectif épithète sur le nom qui le suit :
ex. : de beaux enfants, de grands idéaux…
(parfois du nom sur l'épithète mais c'est moins systématique)

 

Attention :

- à la prononciation de certaines consonnes en liaison :
d se prononce /t/ (ex. : grand homme)
x se prononce /z/ (ex. : doux amour)

- au h aspiré
ex. : les haltes => pas de liaison
les hommes => liaison (/lé-z-hommes/)

- à la prononciation des finales à double consonne : «vers elle» = /ver'elle/ ou /ver-z-elle/ ?
L'usage veut qu'on ne fasse entendre la deuxième consonne que lorsqu'elle marque une flexion du mot (un pluriel ou une conjugaison, par exemple). On dira donc «vers elle» /ver'elle/ et «hivers atroces» /hiver-z-atroces/. La liaison dans un groupe comme «vers elle» pourrait être maintenue dans une diction soutenue.

 

Enfin, je reproduis, in extenso, les remarques finales de l'auteur, auxquelles je souscris complètement :

« - la prononciation des e muets et des liaisons ne doit pas être appuyée. Cette prononciation possède des degrés fort divers : de la diction forcée, dont la force parodique est évidente, à la diction délicate, qui permet de faire entendre des e muets et des liaisons que l'on pourrait juger trop vite contraires à l'euphonie. […]

- le lecteur doit savoir faire confiance à sa propre connaissance de la musique usuelle et naturelle de la langue, tout en étant respectueux d'un niveau de diction qui ne peut être celui du langage parlé. Il s'agit, nous l'avons déjà dit, de trouver un juste milieu.

- le type de prononciation choisi va varier quelque peu en fonction des textes : en fonction des registres de langue qui y sont employés (Proust ne se lit pas comme Queneau), en fonction des époques (les textes classiques nécessitent une diction plus soutenue que les contemporains). »

 

Cordialement,

Plume

11:55
14 octobre 2012


Vincent de l'Epine

Modérateur

L'EPINE

messages 1070

14

Merci beaucoup Plume !

Les liaisons notamment sont une perpétuelle source d'interrogation pour beaucoup de donneurs de voix (dont moi !).

Même si on sait que dans beaucoup de cas il n'y a pas de règle absolue, c'est vraiment utile d'avoir rassemblé ces quelques petits conseils.

Un grand merci-t-à-vous !

Vincent

0:54
15 octobre 2012


Ahikar

Membre

ahikar

messages 439

15

Bonsoir,

Merci beaucoup Plume pour votre réponse si détaillée. Je vais tout de suite l'imprimer pour l'étudier.

Concernant la francisation, chaque donneur de voix est bien sûr libre de ses choix, mais il faut tout de même noter qu'elle disparaît. La francisation m'apparaît un peu comme un vestige de temps révolus où l'Europe dominait encore crânement le monde. Il suffit de voir: Pékin redevient Beijing, Calcutta redevient Kolkata; en philosophie Avicenne est de plus en plus prononcé Ibn Sīnā, ou Averroès Ibn Rushd, Confucius s'entend de plus en plus Kǒng Zǐ  (prononcé Kong-tseu). Mais encore une fois, ceci est juste une remarque, chaque donneur de voix est entièrement libre de ses choix.

Pour finir, je vois que je n'ai pas encore eu de réponse concernant le fichier déposé ci-dessus pour une lecture de Spinoza. Comme tout est déjà près dans ma tête, j'aimerais commencer dès que possible. Et encore une fois : la qualité n'a pas besoin d'être très bonne, le micro interne de votre portable peut suffire; j'ai juste besoin d'entendre les prononciations.

En remerciant par avance celui ou celle qui me rendra ce service, je vous souhaite à tous et à toutes une très bonne nuit,

Ahikar

 

19:54
18 octobre 2012


Plume

Membre

Côtes-d'Armor

messages 295

16

Bonjour Ahikar,

Voici la réponse de Shmuel Retbi, sur la prononciation, en hébreu, des mots que vous avez demandés :

Préambule:

Les noms de la Bible sont arrivés dans la culture occidentale par toutes sortes de canaux qui en ont changé la prononciation (et aussi, le sens, ce qui n'est pas notre sujet). L'ennui, c'est que l'hébreu parlé ou prié a lui aussi évolué pendant ces 3000 ans. L'hébreu israélien est un mélange des prononciations en usage chez les Juifs d'Orient et d'Afrique du nord, et celles des Juifs d'Europe orientale. En grandes lignes les différences sont les suivantes:
La lettre Bet B peut porter un accent ou non. Les Orientaux la prononceront toujours B, mais les Européens font la distinction entre B et V. L'hébreu israélien a adopté cette distinction.La lettre Tsadi se prononce Sadi en Orient, avec un claquement de langue vers le palais. Les Européens le prononcent ts et cette prononciation a été généralement adoptée.

Il y a deux sortes de voyelles A en hébreu. Les communautés orientales les prononcent généralement A. Les Européens distinguent le patah' A du kamats O. En Israël, le kamats est prononcé  A à la façon des communautés orientales: dans 90  % des cas et, selon des règles précises de grammaire, est prononcé O.

Il existe plusieurs voyelles qui forment le son é. L'une d'elle est prononcée éï comme dans le mot « vieille » chez les Européens. Les orientaux prononcent systématiquement é  . C'est cette dernière vocalisation qui préside en Israël.

La dernière différence majeure réside dans la prononciation des e muets en début de mot. Prenons le terme Shkalim, pluriel de shékél, la monnaie locale: les Européens prononcent Shkalim, les orientaux prononceront Shékalim. La façon européenne a été adoptée en Israël, sauf pour la lecture de la Tora, où même les Ashkénazim européens font entendre le son é en début de mot.

 

                Deuxième problème: certains noms sont passés de travers mais sont reconnus d'intérêt public: Moïse et Josué au lieu de Moshé et Yéhoshoua. Il faut décider de ce que l'on fera dans un cas comme celui-là. J'hésite beaucoup lorsqu'il m'arrive à donner des commentaires bibliques à des groupes de nouveaux immigrants francophones. En général, j'emploie les deux prononciations la première fois, puis continue avec la pronciation israélienne. Exemple:

Moïse, Moshé, enseigne… Josué, Yéhoshoua avait dit…

Ce que je peux faire dans  les exemples ci-dessous, c'est donner la prononciation israélienne telle qu'elle s'entend à la radio, ou à la lecture de la Tora. Au quel cas, les e muets en début de mot ne seront plus bouffés et apparaîtront comme é.

Enfin, il faut savoir qu'il y a 6 sons en hébreu moderne: a é ö ou i et e muet.

Un livre, Sefer, se dit: séfér et non séfère. Il n'y a pas de è . Le son o est un ô. La langue d'informatique Cobol se prononcera partout: côbôl et non caux bol.

J'écrirai ici la voyelle ou sous la forme de u.  Les sons français an et on n'existent pas. Un mot terminé par an doit se dire …ann, un mot terminé par on: …onn

Il nous reste le son ch: il y a deux ch, le ch à l'allemande comme dans acht 8, et le h' à l'orientale, comme dans le Roi HHHHHHHHasan II du Maroc. Ce sont deux lettres complètement différentes. Les Européens les prononcent toutes les deux ch, mais les Orientaux font encore la distinction. Si Ahikar arrive à les prononcer toutes les deux à  la bonne heure! Je représenterai le son HHHHHassan par la graphie H', et la lettre ch par ch. Le son  qui commence le mot chat sera ici sh.

Aben Ezra => Evén Ezra
Chananéen => cananéen (ce n'est plus de l'hébreu, c'est déjà du français, il n'y a donc aucune raison de garder un ch qui n'existe d'ailleurs pas dans l'hébreu d'origine. Le pays de Canaan, c'est Kénaan en lecture de Tora, et Knaan en hébreu moderne)
Chanaan => kénaann
Og, roi de Basan => Og, Roi du Bashann (LE Bashan et non Bashan tout court)
Jaïr, fils de Manassé => Yaïr fils de Ménashé
les Gessurites et les Mahatites: je n'ai pas le souvenir de ces termes, donc Ahikar avisera
le royaume de Basan => le royaume du Bashan
Abraham poursuivit les ennemis jusqu’à Dan => Avraham … Dann
les rois qui régnèrent sur Edom => édomm
le Chananéen habitant à Gazer => Guézér
la libération de Joachin => Yéhoyachin (ch comme 8 en allemand: acht)
dans Seir habitaient auparavant les Horréens => séïr
se soit marié avec Thamar => Tamar
Sichem => Shchém (Ici, je laisserai tomber le e muet de Shéchém, car le nom désigne aujourd'hui encore la ville de Naplouse, c'est le même endroit cela fait près de 4000 ans maintenant).
Chusan Rasathaïm => h'ousann rishata rishatayim (le méchant entre les méchants)
Othoniel fils de Cénez => Otniyél fils de Kénaz
Aod et Samgar furent juges => éhoud et Shammgar
Jabin, roi de Chanaan => Yavinn roi de Canaan (ou Kénaann, dur à dire)
Abimélech => Aviméléch
Thoa, fils de Phua, Jephté fut jugea => as de souvenir, regrette…
Abesan le Bethléemite => Ivshann l'homme de Bét lé'hém
Ahialon le Zabulonite => Ah'iya, l'homme de Shilô
Heli => éli (ce n'est pas le prophète Elie, c'est le Grand Prêtre 'éli, à prononcer  comme le r pa'isien, réli, si on veut, on n'est pas obligé de vouloir)
Joram, fils d’Achab => Yoramm fils d'Ah'av
Joram, fils de Josaphat => Yoram fils de Yéhoshafat
Ochozias => Yoshiyahu (tous les « ahu » de la Bible sont passés comme « as » en grec, quel malheur!)
le règne d’Amri => le règne de Omri
Cariathiarim => connais pas
Tholmaï, fils d’Ammiud et roi de Gessur => Talma, fils de Amihud, Roi de Guéshur (Guéshour)

la ressemblance des lettres en hébreu, en particulier du Kaf et du Bet, => kaf Bét
du Jod et du Vau, => Yod  Vav
du Dalet et du Res => Dalét  Résh
les lettres He, Mem, Nun, => mémm noun
 Tet ;
le mot Nahgar => nagar
Jérusalem et non Jérusalaim. => Yéroushalayim

Voici le lien vers le fichier audio : http://dl.free.fr/uEBMpsX8b

Cependant, si je peux émettre un avis, il me semble que l'orthographe de certains noms ayant été francisée, vous devriez peut-être aussi adopter la prononciation francisée. Ainsi, il pourrait paraître étrange, pour des oreilles françaises, d'entendre « Avraham » au lieu d' « Abraham », « Yoshiyahu » au lieu d' »Ochozias » (qui, il me semble, se prononce « Okozias » en français). A vous de trouver un juste milieu entre la prononciation française et la prononciation hébraïque.

Cordialement,

Plume

 


1:53
19 octobre 2012


Ahikar

Membre

ahikar

messages 439

17

Bonsoir,

Je vous remercie infiniment M. Shmuel Retbi – ainsi que Plume – pour cette réponse.

Je suis vraiment comblé. Je n'aurais jamais osé espérer une réponse aussi complète.

Je trouve vraiment ça très « chouette » de travailler ensemble. Il y a quelque chose de magique dans les rapprochements que crée Internet : si loin et pourtant si proche.

Cordialement,

Ahikar

9:38
19 octobre 2012


Milady

Membre

France

messages 42

18

Merci beaucoup pour vos conseils très précieux.

Ils vont de beaucoup faciliter mes lectures.

Cordialement

Milady


13:19
15 février 2013


Ahikar

Membre

ahikar

messages 439

19

t  euphonique


Bonjour,

A la lecture de la phrase ci-dessous, j’ai mis un t euphonique entre doive et être. A la relecture, je me dis – même si c’est moins beau – qu’il serait incorrect de le laisser. Je serais intéressé d’avoir un ou deux avis sur ce point. Merci par avance.

 

« Que pour la parfaite intelligence de ces livres l’enquête entreprise dans le précédent chapitre sur leur véritable auteur doive être du plus grand secours, c’est ce qui ressort aisément des passages mêmes que nous avons cités pour confirmer notre manière de voir et qui, sans elle, devraient paraître à tous très obscurs. » (Spinoza)

 

Bien amicalement,

Ahikar


13:34
15 février 2013


Domi

Membre

Ile de France

messages 297

20

Bonjour,

Je pense comme vous qu'il faut l'enlever.

Ce sera , à mon avis, grammmatical et correct.

Bon après-midi.

Domi

 

A propos du forum Litterature audio.com

Actuellement en ligne :

8 Invités

Nombre max. d’utilisateurs en ligne : 165

Forums :

Groupes : 2

Forums : 11

Sujets : 2885

Messages : 15347

Membres :

Il y a 7996 membre(s)

Il y a 109 invité(s)


Augustin a rédigé 1955 message(s)

Auteurs les plus prolifiques :

Carole – 2985

Victoria – 1790

Prof. Tournesol – 1508

Pomme Arnaudon – 1128

Vincent de l'Epine – 1070

Administrateurs : Augustin | Modérateurs : Augustin, Carole, Christine Sétrin, Vincent de l'Epine