Vous devez être identifié(e) pour écrire un message Connexion S’enregistrer

Recherche 
Rechercher dans les Forums:


 




marquage de passage sur audacity

UtilisateurMessage

10:02
3 novembre 2013


Bruissement

Membre

Dijon/France

messages 598

21

Eh bien ! cher Vincent c'est un peu comme vous que je fais: mon principal problème est de trouver le ton qui convient. Je lis donc trois fois mes lectures et certains passages problématiques plus encore…et chez moi, c'est soit la première soit la dernière fois qui semble aller. J'utilise aussi une pile de livres surmontée d'un gant de toilette sur lequel se trouve le micro (un zoom H2 avec son filtre anti-pop que j'enlèverai selon votre conseil) et en face du micro il y a des boîtes à oeufs punaisées au mur pour absorber le son. J'écoute le tout pour utiliser ce qui va mieux puis je nettoie la piste après avoir enlever le bruit de fond. Pour nettoyer j'ajoute en-dessous une piste vide que je remplis d'un passage sans bruit multiplié de façon à obtenir la même taille que la piste de lecture puis entre chaque séparation de mots, j'insère par copier-coller une  partie sans bruit et enlève souffles et clics de ces parties, j'ôte également les clics à l'intérieur des mots ce qui peut prendre vingt minutes pour un seul clic et quelquefois abîmer le mot et…ce qui est navrant c'est qu'il en reste quand même!!!! Pour la musique j'écoute des heures et des jours à la recherche de la délicate partie qui fera corps avec le texte puis il y a placement de la musique aux endroits désirés…. ajustements….réécoute, augmentation du son à certains endroits diminution ailleurs , diminution ou augmentation des silences. Il m'arrive de réécouter le lendemain et de me dire que tel endroit est à refaire mais quand tout va bien je suis si contente. Je fais ainsi pour les psaumes et les poésies ce qui me prend environ 50 heures pour vingt minutes de résultat. Pour les autres lectures je fais le même travail de nettoyage mais je ne fignole pas autant. Il est évident qu'on ne peut faire ainsi pour des lectures de plusieurs heures et j'ai remarqué que l'audio lecteur s'accommode fort bien des bruits parasites et autres imperfections et préfère l'essentiel et c'est tant mieux.

Si donc j'ai fait part de ma méthode ce n'est nullement pour la promouvoir (je m'en étais bien gardée jusque-là), c'est seulement parce que j'ai lu que Vincent faisait un peu comme moi et que trouver le ton juste était aussi sa préoccupation.

Au fait j'ai une pile de repassage pour vous…:-)

12:25
3 novembre 2013


kea

Membre

messages 60

22

Un topic très intéressant. j'ai moi-même beaucoup souffert au début. je suis technophile, mais je ne connaissais strictement rien en son. j'ai du pas mal tâtonner, et demander conseils à quelques amis plus doués que moi, avant d'obtenir une qualité sonore, qui, si elle est loin d'être parfaite, me semble à peu près correcte.

L'important, déjà, c'est le micro. Personnellement, j'utilise un zoom H1, qui offre un port USB, et un son tout à fait correct tant qu'on ne tient pas l'objet à la main. (c'est le zoom le moins cher de la gamme, et les finitions s'en ressentent. la coque est en plastique et donnera un son épouvantable au moindre contact.) L'avantage du zoom, c'est qu'il permet, si on le souhaite, d'enregistrer seul, comme un dictaphone, sans être relié à un ordinateur, et de transférer les fichiers ensuite. Personnellement, je l'utilise relié au PC, mais cela peut être une solution pour ceux dont l'ordinateur est particulièrement bruyant.

Mon problème principal est venu du bruit de l'ordinateur. je posais mon micro, grâce à un petit pied, sur mon bureau. Malheureusement, mon PC est, lui aussi, posé sur ce même bureau, et les vibrations du ventilateur étaient transmises dans le micro, donnant un souffle abominable. une pile de livre et de moquette n'y changeait pas grand chose. J'ai donc investi dans un « vrai » pied de micro (les prix sont raisonnables), que je pose par terre, ce qui élimine ce bruit abominable. De plus, je peux ainsi positionner le micro un peu « devant » mon ordinateur. Le bruit du ventilateur est donc situé derrière le micro, et énormément réduit. (certains micros enregistrent tout ce qui se passe dans la pièce, et d'autres juste ce qui se passe devant. Le zoom permet de choisir son réglage, si je ne m'abuse.)

Je lis aussi le texte depuis un support tactile (tablette ou téléphone) ce qui permet de régler le problème des clics ou bruits de clavier.

Je positionne le micro à un angle de 45 degrés, (pointant vers le haut) à une vingtaine de centimètres de mon visage, et pointant vers mon menton plutôt que ma bouche. tout cela sur les conseils d'un ami qui s'y connaît beaucoup mieux que moi. J'utilise aussi un filtre anti-pop, qui réduit tout de même pas mal les bruits de bouche et autres claquement. Mon problème reste sur les « S » et chuintements, qui sont encore un peu trop présents à mon goût. (et je n'ai jamais réussi à faire fonctionner correctement le module « déhaisseur » que j'ai installé.)

Pour l'enregistrement en lui-même, c'est très variable. Je suis encore débutant, et je n'ai pas encore toruvé ma méthode de travail idéale. A ma grande honte, pour l'instant, certains sont plus soignés que d'autres, cela dépend pas mal du texte en lui même, plus ou moins facile à lire et interpréter. Pour deux textes, j'ai eu de réels problèmes techniques liés à l'enregistrement, qui ont transformé le fichier final en créature de frankenstein. Et cela s'entend.

Je terminerai en répétant un conseil bien connu : mieux vaut faire le tout d'un traite. (au moins un chapitre d'un coup), car si le besoin de réenregistrer un passage se fait sentir, il est extrêmement difficile de retrouver le même son, une fois que l'on réinstalle le micro etc… Audacity m'a dernièrement pourri un enregistrement de 40 minutes, et je ne m'en suis pas rendu compte tout de suite. J'ai du y apporter de nombreuses corrections, après avoir réinstallé tout le matériel, et cela a été l'enfer. Au vu du fichier final, j'aurais mieux fait de tout reprendre à zéro.

Bruissement, vous dites :

« Pour nettoyer j'ajoute en-dessous une piste vide que je remplis d'un passage sans bruit multiplié de façon à obtenir la même taille que la piste de lecture puis entre chaque séparation de mots, j'insère par copier-coller une  partie sans bruit et enlève souffles et clics de ces parties »

Je n'ai pas testé cette technique, mais à tout hasard, je signale qu'audacity permet d'ajouter directement un silence à une piste. (menu générer > silence)

En outre, j'ajoute qu'il est possible, après une pause, de reprendre un enregistrement sur la même piste, à la suite, sans créer de nouvelle piste à chaque fois. (menu transport > poursuite de l'enregistrement ; ou ctrl + R)


Voilà, merci pour ce sujet, effectivement très intéressant. Je fais aussi partie de ceux pour lesquels la réécoute est fort longue. Le marquage de passage, c'est bien, mais je ne me fais pas assez confiance pour ne pas réécouter tout le fichier, afin de tenter de repérer les erreurs; la réécoute me prend donc souvent au moins deux fois plus de temps que l'enregistrement.


17:23
3 novembre 2013


Vincent de l'Epine

Modérateur

L'EPINE

messages 1095

23

Bonjour Kea,

Ah mais c'est excellent ce Control-R. Voilà qui va me faire gagner quelques secondes à chaque fois :-)

A propos du « silence », personnellement je n'utilise pas cette fonction. Audacity rajoute un silence complètement blanc, ce qui ne peut pas facilement s'insérer dans les pistes audios. Même après réduction du bruit (en tout cas dans mon cas), les silences ne sont jamais une absence complète de son.

Je procède un peu comme Bruissement : avant chaque chapitre, je commence toujours par enregistrer une dizaine de secondes de silence complet. Je le réécoute, afin d'éliminer toutes les petites aspérités, et ne plus avoir que le bruit de fonc (bruit de l'ordinateur essentiellement). Je nomme cette petite piste, que je réduis à 2 ou 3 secondes, « silence », et lors de mon montage c'est d'elle que je me sers pour aller chercher des petits morceaux de silence.

Il faut bien sûr des conditions d'enregistrement rigoureusement identiques entre la prise du silence et l'enregistrement lui-même : idéalement le faire juste avant.

Voilà, c'est comme ça que je fais. C'est un peu artisanal, mais je trouve que ça marche bien.

Bonne soirée à tous !

Vincent

8:34
4 novembre 2013


Christine Sétrin

Modérateur

Castellón, Espagne

messages 832

24

Lemoko a écrit :

Bonsoir Vincent

Pour ma part j’enregistre dans une pièce lambrissée avec rideaux , tapis , tables , armoire et sans echo
Je lis à haute voix toujours debout devant un pupitre sur lequel je pose mon texte imprimé
J’ai un enregistreur nomade Tascam DR 07 positionné à la hauteur de ma bouche sur le côté avec anti-pop
J’enregistre la totalité de chaque sequence ou chapitre avec toutes les erreurs que je reprend sans cesse au fur et à mesure , puis corrections diverses et variées avec Audacity ,sur mon PC qui est dans une autre pièce

Step by step !

J’ai écris au père Noel , lui demandant une tablette ou liseuse de 10 pouces au moins m’évitant ainsi d’imprimer les textes
Je n’enregistre pas devant mon ordi , il me sert seulement à corriger et à mettre en forme les textes

Saluons au passage, cher Vincent , le travail admirable de Cocotte qui ne compte pas ses heures pour le montage de chaque pièce de théâtre , c’est énorme !
( Sans compter ses mails ,)
Oui c’est une passionnée , mais quand même ! hein ? faut le faire !

A bientôt NOUS TOUS


16:00
5 novembre 2013


Carole

Modérateur

Paris

messages 2985

25

Bonjour à tous !

Pour ma part, concernant le temps de montage, je m'efforce de le réduire en utilisant sans modération la fonction « pause » d'Audacity lorsque je sens que les premiers fourchements de langue vont apparaître. L'éloignement micro / souris (micro placé résolument à gauche, souris à droite) ainsi que le volume de mon micro configuré assez bas permettent tant aux bruits de voitures (cibles premières de la manoeuvre) qu'aux clics de souris de n'être pas audibles (ce qui représente un gain de temps considérable en montage).

Une fois le texte enregistré, j'effectue une réduction du bruit, j'amplifie, j'exporte et je réécoute sur écouteurs à l'appui du texte (j'ai tendance à remplacer durant l'enregistrement certains mots par d'autres Non décidé). Mon temps de lecture est donc devenu sensiblement égal au temps de montage (ce qui était loin d'être le cas au début Rigolant), hormis le réenregistrement occasionnel d'un ou deux mots remplacés.

A ce propos, afin de pouvoir intégrer les passages réenregistrés à la piste originelle, je choisis d'effectuer le raccord au milieu d'un mot, c'est-à-dire d'accoler au milieu d'un mot appartenant à l'enregistrement premier la fin d'un mot appartenant au passage réenregistré. Afin de rendre ce raccord imperceptible, je choisis des sons ayant un codage et une prononciation similaires en toutes circonstances, tels que les sons « t » ou « q » : un raccord effectué sur ces sons en milieu de mot permet à coup sûr un enchaînement naturel entre deux enregistrements réalisés à des temps et dans des conditions différents. Au besoin le recours à la fonction « Amplification » d'Audacity permettra pour une bonne finition d'aligner en terme de volume les deux tronçons de piste (l'originel et le réenregistré). La compréhension de ce développement nécessite peut-être un exemple Rigolant : imaginons la lecture du passage « Les éclats de voix des joueurs, à chaque coup imprévu, le retentissement de l’or se mêlaient à la musique » transformé à l'enregistrement en « Les éclats de voix des joueurs, à chaque coup imprévu, le retentissement de l’argent se mêlaient à la musique » : m'en apercevant, je réenregistre la phrase originelle « Les éclats de voix des joueurs, à chaque coup imprévu, le retentissement de l’or se mêlaient à la musique« , et effectue le montage de la façon suivante : « Les éclats de voix des joueurs, à chaque coup imprévu, le retentissement de l’or se mêlaient à la musique » : accoler un fragment du passage réenregistré entre les sons « t » et « q » rend les accolements imperceptibles à l'écoute. Au besoin, le passage accolé pourra être amplifié de 2 ou 3 dB afin de reproduire un volume similaire à l'enregistrement originel.

J'opère systématiquement à une retouche en réduction du bruit afin de pouvoir librement en montage recourir à la fonction « Insertion de silence » (les klaxons de voiture et travaux de rue échappant à l'abaissement du volume d'entrée du micro Non décidé), que je mets en oeuvre par un raccourci clavier modifié (trouvant le raccourci d'origine « maintien enfoncé des touches Ctrl et L » peu pratique à utiliser, je modifie la combinaison des touches en Ctrl + G).

Par ailleurs, un point qui me semble intéressant à noter est le rapport qualité / ordinateur constaté à l'occasion de l'écoute des essais et qui me semble constant : un premier essai macusien bénéficiera invariablement d'une bonne qualité sonore (ce qui n'est pas systématiquement le cas sur PC, du moins avant d'avoir procédé à plusieurs ajustements tels qu'abaissement du volume d'entrée du micro, réduction du bruit, orientation optimale du micro) : à expérience égale, il me semble qu'un enregistrement réalisé à partir d'un Mac sera d'une qualité sonore supérieure à un enregistrement réalisé sur PC, pour un temps d'ajustement du matériel et de montage réduit (la production d'un bon enregistrement sur PC demandant souvent une maîtrise de l'enregistrement parfaite, un PC dernier cri et un micro performant, là ou un enregistrement macusien se satisfera d'un modèle d'ordinateur quelconque et d'un micro de qualité standard).
Curieuse de tester par moi-même cette singularité Rigolant, j'ai tenté l'expérience en réalisant quelques-uns de mes enregistrements sur un Mac G5. Bien que celui-ci datât déjà, il m'a donné effectivement moins de piste à retordre qu'un enregistrement réalisé sur mon récent PC (et une restitution sonore bien plus proche de mon timbre de voix naturel que mon PC, qui l'aggrave Non décidé).
A noter qu'à micro égal, une retouche en réduction du bruit s'est avérée à peine nécessaire sur mes enregistrements réalisés à partir du Mac, alors qu'elle me semble indispensable pour un enregistrement réalisé sur PC.
Bien que la recherche de la meilleure qualité sonore possible me dicte de me mettre à enregistrer sous Mac, j'y suis si peu à l'aise que j'y renonce souvent… Et puis les anciennes versions d'Audacity macusiennes présentaient un bug dangereusement fréquent (fermeture du fichier en cours d'enregistrement et impossibilité de récupération des données En pleurs…) Je n'ai pas testé les nouvelles versions 2.X qui doivent avoir résolu ce point noir.

J'ajoute que contrairement à Vincent et Bruissement je ne repasse pas (j'ai opté pour un sèche-linge à programme défroissant Rigolant Magique !!!)

Bien amicalement à tous,

Carole

19:32
5 novembre 2013


Bruissement

Membre

Dijon/France

messages 598

26

Ah! voilà d'excellentes idées chère Carole, pour lesquelles je vous remercie. En effet en réduisant  le son, la piste à nettoyer sera moins encombrée, c'est un gain de temps incroyable. Quant à votre façon de reintégrer le mot juste dans une phrase: c'est une vraie merveille!!! Bravo et merci!

Dommage mon sèche-linge n'a pas la fonction magique! :)

 

A propos du forum Litterature audio.com

Actuellement en ligne :

2 Invités

Nombre max. d’utilisateurs en ligne : 165

Forums :

Groupes : 2

Forums : 11

Sujets : 2924

Messages : 15464

Membres :

Il y a 8026 membre(s)

Il y a 109 invité(s)


Augustin a rédigé 1956 message(s)

Auteurs les plus prolifiques :

Carole – 2985

Victoria – 1790

Prof. Tournesol – 1508

Pomme Arnaudon – 1139

Vincent de l'Epine – 1095

Administrateurs : Augustin | Modérateurs : Augustin, Carole, Christine Sétrin, Vincent de l'Epine