⚠️ Le site est en lecture seule le temps d'une maintenance. Vous ne pouvez plus poster ni commentaires ni messages sur le forum.
Pour plus d'informations, veuillez lire le message explicatif. Patience nous revenons très bientôt !

Ce forum est verrouillé, l’accès est en lecture seule
Vous devez être identifié(e) pour écrire un message Connexion

Recherche 
Rechercher dans les Forums:


 




LAFORGUE, Jules – Poésies

UtilisateurMessage

18:30
9 mai 2008


Victoria

Membre

messages 1790

1

LAFORGUE, Jules – Poésies

La Cigarette

Oui, ce monde est bien plat ; quant à l’autre, sornettes.
Moi, je vais résigné, sans espoir, à mon sort,
Et pour tuer le temps, en attendant la mort,
Je fume au nez des dieux de fines cigarettes.

Allez, vivants, luttez, pauvres futurs squelettes.
Moi, le méandre bleu qui vers le ciel se tord
Me plonge en une extase infinie et m’endort
Comme aux parfums mourants de mille cassolettes.

Et j’entre au paradis, fleuri de rêves clairs
Ou l’on voit se mêler en valses fantastiques
Des éléphants en rut à des choeurs de moustiques.

Et puis, quand je m’éveille en songeant à mes vers,
Je contemple, le coeur plein d’une douce joie,
Mon cher pouce rôti comme une cuisse d’oie.

18:31
9 mai 2008


Victoria

Membre

messages 1790

2

Spleen

Tout m’ennuie aujourd’hui. J’écarte mon rideau,
En haut ciel gris rayé d’une éternelle pluie,
En bas la rue où dans une brume de suie
Des ombres vont, glissant parmi les flaques d’eau.

Je regarde sans voir fouillant mon vieux cerveau,
Et machinalement sur la vitre ternie
Je fais du bout du doigt de la calligraphie.
Bah ! sortons, je verrai peut-être du nouveau.

Pas de livres parus. Passants bêtes. Personne.
Des fiacres, de la boue, et l’averse toujours…
Puis le soir et le gaz et je rentre à pas lourds…

Je mange, et bâille, et lis, rien ne me passionne…
Bah ! Couchons-nous. – Minuit. Une heure. Ah ! chacun dort !
Seul, je ne puis dormir et je m’ennuie encor.

18:32
9 mai 2008


Victoria

Membre

messages 1790

3

La Chanson du petit hypertrophique

C’est d’un’ maladie d’ coeur
Qu’est mort’, m’a dit l’ docteur,
Tir-lan-laire !
Ma pauv’ mère ;
Et que j’irai là-bas,
Fair’ dodo z’avec elle.
J’entends mon cœur qui bat,
C’est maman qui m’appelle !

On rit d’ moi dans les rues,
De mes min’s incongrues
La-i-tou !
D’enfant saoul ;
Ah ! Dieu ! C’est qu’à chaqu’ pas
J’étouff’, moi, je chancelle !
J’entends mon cœur qui bat,
C’est maman qui m’appelle !

Aussi j’ vais par les champs
Sangloter aux couchants,
La-ri-rette !
C’est bien bête.
Mais le soleil, j’ sais pas,
M’ semble un coeur qui ruisselle !
J’entends mon coeur qui bat,
C’est maman qui m’appelle !

Ah! si la p’tit’ Gen’viève
Voulait d’ mon coeur qui s’ crève.
Pi-lou-i !
Ah, oui !
J’ suis jaune et triste, hélas !
Elle est ros’, gaie et belle !
J’entends mon cœur qui bat,
C’est maman qui m’appelle !

Non, tout l’ monde est méchant,
Hors le coeur des couchants,
Tir-lan-laire !
Et ma mère,
Et j’ veux aller là-bas
Fair’ dodo z’avec elle…
Mon coeur bat, bat, bat, bat…
Dis, Maman, tu m’appelles ?

 

A propos du forum Litterature audio.com

Actuellement en ligne :

4 Invités

Nombre max. d’utilisateurs en ligne : 4666

Forums :

Groupes : 2

Forums : 11

Sujets : 3049

Messages : 16255

Membres :

Il y a 8212 membre(s)

Il y a 109 invité(s)


Augustin a rédigé 1970 message(s)

Auteurs les plus prolifiques :

Carole – 3046

Victoria – 1790

Prof. Tournesol – 1508

Pomme Arnaudon – 1208

Vincent de l'Epine – 1175

Administrateurs : Augustin | Modérateurs : Augustin, Carole, Christine Sétrin, Vincent de l'Epine