Livres audio gratuits pour "MALLARMÉ" :


MALLARMÉ, Stéphane – Le Poète et le musicien (Poèmes, sélection)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 15min | Genre : Poésie


Pivoine

Pour « fêter » l’arrivée dans le Domaine Public du célèbre Boléro de Maurice Ravel, l’idée nous est venue de l’associer à la poésie de Stéphane Mallarmé.

Ravel avait en effet une prédilection pour la poésie de Mallarmé : « Je considère Mallarmé non seulement comme le plus grand poète français, mais comme le seul, puisqu’il a rendu poétique la langue française, qui n’était pas destinée à la poésie… Mallarmé a exorcisé cette langue en magicien qu’il était. Il a libéré les pensées ailées, les rêveries inconscientes, de leur prison. » (Wikipédia)

Les Trois Poèmes de Stéphane Mallarmé sont une œuvre de Maurice Ravel, créée le 14 Janvier 1914, pour soprano, flûtes, clarinettes, piano et quatuor à cordes, avec les trois poèmes de Mallarmé suivants : Placet futile, Soupir, Surgi de la croupe et du bond, lus ici au début de l’enregistrement, et suivis de Renouveau, puis d’Apparition.

Dans le premier fichier, l’enregistrement est accompagné des premières minutes du Boléro.
Le second est « sans accompagnement », la musique étant séparée de la lecture des poèmes.

Illustration : Pixabay.

Licence Creative Commons

Le Poète et le musicien.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 745 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MALLARMÉ, Stéphane – Six Pages oubliées (en prose)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Poésie


Mallarme le poete

Plusieurs textes en prose de Mallarmé ont été publiés dans un recueil aux titres différents : Album de vers et de prose, Pages, Pages oubliées, Divagations… et figurent sur le site.

Les six que voici complètent presque ce recueil… et requièrent une lecture très attentive si l’on veut tout comprendre !

Par exemple, pour dire à une femme : « Votre arrivée m’émeut et vous me troublez infiniment », il s’exprime ainsi :

« À quel type s’ajustent vos traits, je sens leur précision, Madame, interrompre chose installée ici par le bruissement d’une venue, oui ! ce charme instinctif d’en dessous que ne défend pas contre l’explorateur la plus authentiquement nouée, avec une boucle en diamant, des ceintures. Si vague concept se suffit ; et ne transgresse point le délice empreint de généralité qui permet et ordonne d’exclure tous visages, au point que la révélation d’un (n’allez point le pencher, avéré, sur le furtif seuil où je règne) chasserait mon trouble, avec lequel il n’a que faire. » (Le Nénufar blanc)

(Note pédante, qui aurait peut-être plu à Mallarmé : Le Rapport de 1990 sur les rectifications orthographiques préconise cette orthographe « nénufar » du fait de l’origine arabo-persane du mot, laissant au graphème ph la fonction de transcrire la lettre φ, phi du grec ancien.)

> Écouter un extrait : Réminiscence.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 000 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MALLARMÉ, Stéphane et DEBUSSY, Claude – L’Après-midi d’un faune

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 18min | Genre : Poésie


Prélude à l'après midi d'un faune

En 1876, Mallarmé dans son églogue, L’Après-midi d’un faune, nous conte, en des vers parfois très obscurs, les désirs et les rêves d’un faune se mouvant à travers des décors successifs dans la chaleur d’un après-midi. Las de poursuivre nymphes et naïades, il s’endort et ses songes réalisent, grâce à sa flûte, ses souhaits de possession totale.

« Rien peut-être n’est allé si loin que L’Après-midi d’un faune dans cette voie de la poésie pure. L’émanation de musique et de ballet que le poète projeta d’en dégager, notre lecture, du papier seul, suffit à l’exhaler. Les visions et les ombres qui fuient de la flûte, de la plainte et de l’extase du faune réalisent autour de l’œuvre ces nuées renouvelées d’air limpide et d’or vivant : sur ce théâtre de pensée, la forme et le sujet, le poème et la Poésie, s’unissent, eux aussi, pour notre joie de les percevoir, simples, infiniment, sur la terre, d’oublier que rien d’autre soit. » (Article d’Albert Thibaudet, à conseiller pour éclairer le poème. )

Quinze ans plus tard, Debussy écrit dans le programme imprimé du Prélude à l’après-midi d’un faune : « La musique de ce Prélude est une illustration très libre du beau poème de Stéphane Mallarmé. »
Ressemblance sûrement voulue : l’œuvre musicale compte 110 mesures et le poème est composé de 110 alexandrins. Nous vous offrons les deux dans leur intégralité.

Illustration : Couverture du programme pour la première de L’Après-midi d’un faune des Ballets Russes (chorégraphie de Nijinski) au théâtre du Châtelet à Paris, le 29 mai 1912. Dessin de Léon Bakst (1866-1924).

L’Après-midi d’un faune.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 836 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MALLARMÉ, Stéphane – Mes bouquins refermés sur le nom de Paphos (Poème)

Donneur de voix : GamObs | Durée : 4min | Genre : Poésie


Stephane Mallarme par Edouard Manet

Mallarmé formule ici un jeux d’univers. Il s’agit de se laisser guider dans l’imaginaire du poète absent, sans cesse rappelé par le lieu enveloppant la réalité de ses sentiments.

Mes bouquins refermés sur le nom de Paphos.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 723 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MALLARMÉ, Stéphane – Le Tombeau de Charles Baudelaire (Poème)

Donneur de voix : GamObs | Durée : 3min | Genre : Poésie


Charles Baudelaire par Nadar 1855

Ce poème est bien plus qu’un hommage, il est le souffle même de Baudelaire tenu tout entier sous la plume somptueuse et hermétique de Mallarmé.

Chers amis, ne perdez pas trop de temps à le déchiffrer, tout est là…

Le Tombeau de Charles Baudelaire.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 703 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MALLARMÉ, Stéphane – Pages oubliées (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 17min | Genre : Correspondance


Montreur d'ours

Trois textes choisis dans Pages oubliées : Plainte d’automne et Frisson d’hiver (deux parties) suivi de Le Spectacle interrompu et de Le Phénomène futur dont l’écriture est plus absconse. Ces deux derniers sont le récit du spectacle d’un montreur d’ours et d’un « Montreur de choses passées » :

« Dans le silence inquiet de tous les yeux suppliant là-bas le soleil qui, sous l’eau, s’enfonce avec le désespoir d’un cri, voici le simple boniment. « Nulle enseigne ne vous régale du spectacle intérieur, car il n’est pas maintenant un peintre capable d’en donner une ombre triste. J’apporte, vivante (et préservée à travers les ans par la science souveraine) une Femme d’autrefois. Quelque folie, originelle et naïve, une extase d’or, je ne sais quoi ! par elle nommé sa chevelure, se ploie avec la grâce des étoffes autour d’un visage qu’éclaire la nudité sanglante de ses lèvres. A la place du vêtement vain, elle a un corps ; et les yeux, semblables aux pierres rares ! ne valent pas ce regard qui sort de sa chair heureuse : des seins levés comme s’ils étaient pleins d’un lait éternel, la pointe vers le ciel, aux jambes lisses qui gardent le sel de la mer première. » »

Pages oubliées.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 714 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MALLARMÉ, Stéphane – Toast funèbre

Donneur de voix : Thomas de Châtillon | Durée : 4min | Genre : Poésie


Stéphane Mallarmé par Édouard Manet

La mort du poète (Gautier) est l’occasion de la séparation des destins, tandis que le poète ressuscite à travers les symboles qui transfigurent le monde, l’homme du commun meurt d’une mort terminale laissant derrière lui l’angoisse du néant et l’espoir (l’illusion) d’une vie d’au-delà.
Yves Bonnefoy écrit : « Toast funèbre définit en somme l’idéalisme poétique qui n’a de sens que par un refus de toute illusion religieuse [...]. Le seul éden ce sont les « vrais bosquets » de notre séjour terrestre transfiguré par le regard lucide et idéal et la puissance du verbe poétique ».

« Magnifique, total et solitaire, tel
Tremble de s’exhaler le faux orgueil des hommes.
Cette foule hagarde ! Elle annonce : Nous sommes
La triste opacité de nos spectres futurs. [...] »

Toast funèbre.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)

Page vue 8 592 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MALLARMÉ, Stéphane – Igitur ou la Folie d’Elbehnon

Donneur de voix : Vincent Planchon | Durée : 37min | Genre : Poésie


Stéphane Mallarmé âgé

« Quand les souffles de ses ancêtres veulent souffler la bougie, (grâce à laquelle peut-être subsistent les caractères du grimoire) – il dit « Pas encore! ». Lui-même à la fin, quand les bruits auront disparu, tirera une preuve de quelque chose de grand (pas d’astres ? le hasard annulé ?) [...] »

Igitur ou la Folie d’Elbehnon.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 012 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour "MALLARMÉ" :


12>