Livres audio gratuits pour "daudet contes lundi" :


DAUDET, Alphonse – Le Miroir

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 11min | Genre : Contes


Le Miroir

Conte du lundi, d’Alphonse Daudet, Le Miroir.

Bref, beau, mais triste…

Illustration : Le Miroir (1912).

Le Miroir.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 902 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DAUDET, Alphonse – Arthur

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 18min | Genre : Nouvelles


George Cruikshank - The Bottle

Dans le Conte du Lundi Arthur, Alphonse Daudet insiste sur les dangers de l’ivrognerie.

Nous sommes en 1880.

« Tout cela n’empêchait pas que, le samedi suivant, Arthur mangeait sa paye, battait sa femme, et qu’il y avait là, dans ce bouge, un tas d’autres petits Arthur, n’attendant que d’avoir l’âge de leur père pour manger leur paye, battre leurs femmes… Et c’est cette race-là qui voudrait gouverner le monde !… Ah ! maladie ! comme disaient mes voisins du passage. »

Illustration : George Cruikshank, The Bottle (1847).

Arthur.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 983 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DAUDET, Alphonse – Le Dernier Livre

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Nouvelles


Le Dernier Livre

Ce Conte du lundi d’Alphonse Daudet est conseillé aux lecteurs-auteurs.

Le Dernier Livre

« Ouvrir le premier exemplaire de son œuvre, la voir fixée, comme en relief, et non plus dans cette grande ébullition du cerveau où elle est toujours un peu confuse, quelle sensation délicieuse ! Tout jeune, cela vous cause un éblouissement : les lettres miroitent, allongées de bleu, de jaune, comme si l’on avait du soleil plein la tête. Plus tard, à cette joie d’inventeur se mêle un peu de tristesse, le regret de n’avoir pas dit tout ce que l’on voulait dire. L’œuvre qu’on portait en soi paraît toujours plus belle que celle qu’on a faite. »

Illustration : Claude Raguet, La Table du rat de bibliothèque (ca. 1890).

Le Dernier Livre.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 152 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DAUDET, Alphonse – La Moisson au bord de la mer – Un soir de première

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 29min | Genre : Contes


Un soir de première

Deux de la quarantaine des Contes du lundi, œuvre célèbre d’Alphonse Daudet parue en 1880.

La Moisson au bord de la mer

« Nous courions depuis le matin à travers la plaine, cherchant la mer qui nous fuyait toujours dans ces méandres, ces caps, ces presqu’îles que forment les côtes de Bretagne. »

Un soir de première, impressions de l’auteur

« C’est pour huit heures. Dans cinq minutes, la toile va se lever. Machinistes, régisseur, garçon d’accessoires, tout le monde est à son poste. Les acteurs de la première scène se placent, prennent leurs attitudes. Je regarde une dernière fois par le trou du rideau. La salle est comble ; quinze cents têtes rangées en amphithéâtre, riant, s’agitant dans la lumière. »

Illustration : Leon Wyczółkowski, Portrait de Karol Estreicher dans une loge de théâtre un soir de première (1905).

La Moisson au bord de la mer.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 111 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DAUDET, Alphonse – Le Caravansérail

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 14min | Genre : Nouvelles


« Les tuniques bleu de ciel s’y pressaient à côté des vestons de hussards galonnés de soutaches et de brandebourgs... »

Quelques Contes du lundi (1873) ont été suggérés à Alphonse Daudet par son voyage en Algérie.

Le Caravansérail commence ainsi :

« Je ne peux pas me rappeler sans sourire le désenchantement que j’ai eu en mettant le pied
pour la première fois dans un caravansérail d’Algérie. »

mais ce « désenchantement » est très relatif…

Illustration : Le Caravansérail (1904).

Le Caravansérail.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 209 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DAUDET, Ernest – Le Roman de Delphine

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 5h 50min | Genre : Romans


John Singer Sargent - Morning Walk

Ernest Daudet (1837-1921) est moins célèbre que son frère cadet Alphonse (1840-1897) et Le Roman de Delphine n’a pas eu la renommée des Contes du lundi publiés la même année ! Une grande amitié unissait les deux frères ; Ernest, historien, biographe, journaliste – souvent sous pseudonyme – nous a laissé près de soixante-dix romans écrits avec un talent sérieux et qui mériteraient d’être sortis de l’oubli, comme en témoigne Le Roman de Delphine.

La vie de Delphine est, en effet, le roman d’une jeune femme irréprochable moralement, déchirée entre un ancien amour perdu, Karl, qui renaît (parce que l’amant cru perdu dans un naufrage est toujours vivant) et la loyauté à l’égard de son mari Édouard. Le sujet n’est pas neuf, mais le récit est attachant du début à « l’happy end ».

Karl et Delphine : « Sous les rayons tremblants de la lune qui entrait à flots par les voûtes effondrées et par les ogives que le temps, en rongeant les pierres, avait agrandies, Delphine, tremblante et pâle, encadrée dans la poésie qui se dégageait de sa propre terreur, des lieux et de l’heure, était d’une beauté surhumaine. La folle passion de Karl la lui faisait voir plus belle encore, et, en même temps, la voix du tentateur soufflait à son oreille ces mots brûlants :
- Seul avec elle, seul dans ce désert ! »

Édouard et Delphine : « Il n’y avait jamais eu d’orage sur notre bonheur depuis que nous sommes mariés, lui dit Édouard quand elle eut terminé ; celui-ci a été le premier. Il sera le dernier, je l’affirme. Il m’a appris que tu vaux plus encore que je ne croyais, et que, comme l’a dit si bien mon frère, tu es la plus pure, la plus courageuse, la plus aimante des épouses ; et moi j’ajoute : la plus aimée. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 438 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DAUDET, Alphonse – L’Empereur aveugle

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Contes


L'Empereur aveugle

Comme La Dernière Classe, Une exécution ou L’Enfant espion, L’Empereur aveugle, dernier récit des Contes du lundi, a pour toile de fond la guerre de 1870. C’est une nouvelle occasion pour Daudet de crier son écœurement et sa haine pour les Bavarois de Munich qui ne valent pas plus que les Prussiens…
Le sous-titre Ou Le Voyage en Bavière à la recherche d’une tragédie japonaise donne le sujet. Ce chef d’œuvre, inconnu en Europe, du XVIème siècle, devait être offert au narrateur par un sympathique collectionneur « M. de Sieboldt, colonel bavarois au service de la Hollande, bien connu dans le monde scientifique par ses beaux ouvrages sur la flore japonaise. » C’était en septembre 1866, mais la tragédie japonaise resta ignorée de Daudet.
« Depuis, nous avons vu jouer une autre tragédie, à qui ce titre rapporté d’Allemagne aurait bien convenu ; sinistre tragédie, pleine de sang et de larmes, et qui n’était pas japonaise, celle-là. »

L’Empereur aveugle.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 867 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BLÉMONT, Émile – À quoi tient l’amour ? (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Contes


Vincent Van Gogh - Intérieur d'une ferme avec des figures autour du feu (1890)

Léon-Émile Petitdidier, dit Émile Blémont (1839-1927) est un poète et auteur dramatique qui fut lié à Victor Hugo, à des Parnassiens ainsi qu’à Rimbaud. À quoi tient l’amour ? Contes de France et d’Amérique (1903) est un recueil plein de surprises heureuses dans plusieurs registres.

Le charme des descriptions :
« O sainte simplicité, veillées du soir, refrains naïfs, calme des villages, bonne odeur des fagots, contes toujours les mêmes et toujours amusants, rires francs et honnêtes médisances ! Peut-être valez-vous mieux encore que les propos des valseurs bien gantés et que toutes les représentations du grand Opéra. » (La Veillée)

La légèreté du ton :
« Portrait de ma cousine : mignonne à ressusciter Ronsard ; pas plus grande que Cendrillon, mais princesse jusqu’au bout des doigts ; avec des yeux d’un brun doré et un tout petit front de déesse, autour duquel ondulaient, flottaient, volaient de légers cheveux blonds, plus aériens que les spirales de fumée d’une cigarette orientale. » (Le Mariage d’Octave)

L’évocation d’un drame, dans le style des Contes du Lundi de Daudet :
« Quand la passion eut complètement envahi l’envahisseur, quand elle eut exterminé les souvenirs gênants, les scrupules et les hésitations, le lieutenant prussien ne pensa plus qu’à une chose, il n’eut plus qu’un but : se faire aimer. » (La Demoiselle du moulin)

> Écouter un extrait : La Veillée.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 221 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour "daudet contes lundi" :


12>