Livres audio gratuits pour "hérésiarque" :


APOLLINAIRE, Guillaume – Le Toucher à distance

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Nouvelles


Synagogue de la Victoire à Paris

L’Hérésiarque et Cie a déjà fait l’objet d’une dizaine de lectures.

Apollinaire, dans Le Toucher à distance, nous propose un souvenir personnel. « Ayant été mêlé de la façon la plus tragique à ces événements, je sens la nécessité de me défaire d’un secret qui m’étouffe. »

Histoire peu banale d’apparitions, qui se termine par :

« Au demeurant, ne m’avait-il pas dit lui-même qu’il me cachait les particularités essentielles des appareils qui lui servaient à faire paraître les corps postiches, grâce à sa découverte des lois du toucher à distance ?
Aussi, suis-je incapable de donner le moindre renseignement touchant l’invention prodigieuse de ce baron d’Ormesan, dont les aventures, surprenantes ou amusantes, ont fait longtemps mes délices. »

À rapprocher ou non de cet article récemment paru :

« Communiquer en temps réel et à distance à l’aide d’hologrammes en 3D, c’est bientôt possible » ????

Illustration : Synagogue de la Victoire à Paris, photo de GFreihalter (licence Cc-By-Sa-3.0).

Le Toucher à distance.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 145 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

APOLLINAIRE, Guillaume – Le Juif latin

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 28min | Genre : Nouvelles


Guillaume Apollinaire

Le Juif latin commence par un rappel du Passant de Prague où il est question du Juif errant et fait aussi partie des vingt-trois contes de L’Hérésiarque et Cie (onze sont publiés sur le site).

Le juif d’Avignon, Fernisoun, meurtrier, a-t-il vraiment ses péchés lavés par un baptême catholique de dernière minute exécuté avec l’eau croupissante d’un ruisseau ?

L’opinion ironique d’Apollinaire :

« Comme Fernisoun fut baptisé non loin d’une station de voitures, l’avocat du diable insinuera que cette eau ne fut peut-être que du pissat de cheval. Si cette opinion prévaut, il sera avéré que Gabriel Fernisoun n’a jamais été baptisé et, en ce cas, mon Dieu ! nous savons tous que l’enfer est pavé de bonnes intentions. »

Le Juif latin.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 329 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

APOLLINAIRE, Guillaume – L’Hérésiarque et Cie (Sélection 2)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 10min | Genre : Nouvelles


Légende du rosier d'Hildesheim (tableau du XVIIe siècle)

Cinq nouvelles, plus ou moins liées, extraites de L’Hérésiarque et Cie (1910) de Guillaume Apollinaire.

Le merveilleux, la sorcellerie et le charme (au double sens du mot, « séduction » et « envoûtement magique ») nourrissent le conte populaire La Rose de Hildesheim, ou Les Trésors des Rois Mages.

L’Hérésiarque, qui donne son nom au recueil, est de la même veine que L’Infaillibilité : Benedetto Orphei et l’abbé Delhonneau se ressemblent par leur état ecclésiastique et leur défi à Rome et au Pape.

La parenté aussi est évidente dans La Disparition d’Honoré Subrac et Le Matelot d’Amsterdam où il s’agit d’enquêter sur des disparitions et des crimes.

Enfin, comme c’est le cas pour Honoré Subrac :
« Et moi, qu’un ennemi poursuit sans cesse, moi, qui suis peureux et qui me sens incapable de me défendre dans une lutte, je me confonds à volonté et par terreur avec le milieu ambiant »,
l’insolite joue un rôle capital dans La Serviette des poètes :
« – C’est un vrai miracle ! Cette serviette si sale, que tu étales avec complaisance, présente, grâce à la saleté coagulée et de diverses couleurs, les traits de notre ami défunt, David Picard. »

> Écouter un extrait : La Rose de Hildesheim.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 563 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

APOLLINAIRE, Guillaume – L’Hérésiarque et Cie (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 10min | Genre : Contes


Horloge de Prague

« J’ai la faiblesse de me croire un grand talent de conteur », avouait Apollinaire à l’un de ses amis.

Le poète moderne surréaliste du fameux Pont Mirabeau (Version 1, Version 2, Version 3), d’Alcools ou des Poèmes à Lou est aussi l’auteur du célèbre roman pornographique Les Onze Mille Verges et de divers contes et romans dont L’Hérésiarque et Cie publié en 1910.

Les 23 contes qui composent ce recueil nous offrent une galerie d’imposteurs, de faux messies, de criminels en instance de béatification (Le Sacrilège), de charlatans, de meurtriers comme la reine Salomé (La Danseuse, une des Trois Histoires de châtiments divins). Le premier texte,  Le Passant de Prague est le récit d’une promenade dans la ville en 1902 en compagnie de l’éternel Juif-errant et le dernier témoigne de l’irrespect d’Apollinaire pour l‘Infaillibilité pontificale :

« Le pontife demanda :
- Prêtre ! où voulez-vous en venir ?
- Saint-Père, répondit l’abbé Delhonneau, vous détenez une puissance formidable, vous avez le droit de décréter le Bien et le Mal. Votre Infaillibilité, ce dogme incontestable parce qu’il repose sur une réalité terrestre, vous donne un magistère qui ne souffre point de contradiction. Vous pouvez imposer aux catholiques la vérité ou l’erreur, à votre choix. Soyez bon ! Soyez humain ! Enseignez ce qui est vrai ! Ordonnez ex cathedra que le catholicisme soit dissous ! Proclamez que ses pratiques sont superstitieuses ! Annoncez que le rôle glorieux et millénaire de l’Église est terminé ! Érigez ces vérités en dogme et vous aurez acquis la reconnaissance de l’Humanité. Vous descendrez ensuite dignement d’un trône d’où vous dominiez par l’erreur et que nul ne pourrait désormais légitimement occuper si vous le déclariez vacant à jamais ! »

> Écouter un extrait : Le Passant de Prague.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 304 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VERHAEREN, Émile – Les Moines (Poèmes)

Donneur de voix : Iamnot | Durée : 36min | Genre : Poésie


Émile Verhaeren par Théo van Rysselberghe

Un superbe recueil de Verhaeren datant de 1886.

« Ce moine était géant, sauvage et solennel,
Son corps semblait bâti pour un œuvre éternel,
Son visage, planté de poils et de cheveux,
Dardait tout l’infini par les trous de ses yeux ;
Quatre-vingts ans chargeaient ses épaules tannées
Et son pas sonnait ferme à travers les années ;
Son dos monumental se carrait dans son froc,
Avec les angles lourds et farouches d’un roc ;
Ses pieds semblaient broyer des choses abattues
Et ses mains ébranler des socles de statues,
Comme si le Christ-Dieu l’eût forgé tout en fer,
Pour écraser sous lui les rages de l’enfer. » (Moine épique)

> Écouter un extrait : Aux moines.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 533 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour "hérésiarque" :