Livres audio gratuits publiés en octobre 2012 :


VERNE, Jules – Robur le Conquérant

Donneuse de voix : Orangeno | Durée : 7h | Genre : Romans


Jules Verne

Uncle Prudent et Phil Evans sont respectivement président et secrétaire du Weldon-Institut de Philadelphie, mais aussi d’intimes ennemis. Le Weldon-Institute est un club rassemblant tout ceux qui pouvaient s’intéresser à l’aérostatique, « mais amateurs enragés et particulièrement ennemis de ceux qui veulent opposer aux aérostats les appareils plus lourds que l’air ». Ces « ballonistes » en sont à se disputer la meilleure manière de diriger un aérostat, lorsqu’un homme, Robur, fait irruption dans la salle de séance du Weldon-Institut : il provoque la fureur de ses membres en disant que l’avenir appartient non pas aux ballons, mais aux machines volantes. Pour prouver ses dires, il enlève Prudent et Evans et les embarque à bord de l’Albatros, une machine volante digne du Nautilus. Robur commence un périple autour du monde, prouvant à Prudent et Evans qu’une machine volante mue par l’électricité se contrôle beaucoup mieux qu’un ballon.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 15 888 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MAUPASSANT, Guy (de) – L’Ermite – Misère humaine

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 34min | Genre : Contes


L'Ermite

Un ermite, interrogé par le conteur :
« Quelle drôle d’idée vous avez eue de venir vous percher sur ce sommet ?
Il répondit aussitôt :
- Ah ! c’est que j’ai reçu la plus rude secousse que puisse recevoir un homme. Mais pourquoi vous cacher ce malheur ? Il vous fera me plaindre, peut-être ! Et puis… Je ne l’ai dit jamais à personne… Jamais… et je voudrais savoir… une fois… ce qu’en pense un autre… et comment il le juge. » (L’Ermite)

Dans une réunion de gens aisés, un témoin de scènes de misère s’exclame :
« Fichez-moi la paix avec votre bonheur de taupes, votre bonheur d’imbéciles que satisfait un fagot qui flambe ; un verre de vieux vin ou le frôlement d’une femelle. Je vous dis, moi, que la misère humaine me ravage, que je la vois partout, avec des yeux aigus, que je la trouve où vous n’apercevez rien, vous qui marchez dans la rue avec la pensée de la fête de ce soir et de la fête de demain. » (Misère humaine)

L’Ermite.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 20 486 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SHAKESPEARE, William – Macbeth

Donneur de voix : Ahikar | Durée : 2h 49min | Genre : Théâtre


Macbeth, The Weird SistersÀ la suite d’une bataille victorieuse, le valeureux Macbeth, sujet du roi Duncan d’Écosse, rencontre trois sorcières qui le désignent comme thane de Glamis, ce qu’il est effectivement, thane de Cawdor, et futur roi. Peu de temps après, Macbeth est informé que le roi, en récompense de son courage et de sa dévotion, le fait thane de Cawdor…

Les spécialistes s’accordent pour fixer la date de composition de la pièce en 1606. Le sujet est tiré des Chroniques de Holinshed. Il raconte l’ascension et la chute de Macbeth. Mais Shakespeare va beaucoup plus loin, car le véritable sujet de Macbeth se situe à l’intérieur du langage. C’est la parole prophétique qui va mener Macbeth à sa perte : il a écouté les prophéties et il y a cru.

Au fond, il rejoint entièrement un autre très grand poète, celui des Impératives, al-Maʿarrī qui écrit : « Ne prends pas pour vérité la prophétie, ce n’est qu’un mensonge couché par écrit. » Ces deux hommes-là sont frères intérieurement, al-Maʿarrī est aussi grand que Shakespeare, mais il est amusant de voir que le plus audacieux des deux n’est pas Shakespeare ! Ni Shakespeare, ni al-Maʿarrī ne disent qu’il n’y a pas de vérité. Au contraire tous les deux nous disent qu’il y en a une, mais qu’elle est cachée. Et tant qu’elle sera cachée, l’œuvre de Shakespeare continuera de fasciner par son mystère !

Traduction : François-Victor Hugo (1828-1873).

Illustration : The Weird Sisters, par Alexandre-Marie Colin, 1827.

> Écouter un extrait : Scènes 01 à 08.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 50 746 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LESCLIDE, Richard – La Diligence de Lyon

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h | Genre : Nouvelles


Richard Lesclide - La Diligence de Lyon

Le secrétaire de Victor Hugo de 1875 à 1885 s’appelait Richard Lesclide, dit aussi le Grand Jacques, écrivain, auteur dramatique, journaliste et éditeur français. Il nous reste de lui La Diligence de Lyon (1882), œuvre libertine, ou légende, ou plaisanterie.

Une femme légère propose à un jeune lord anglais, la nuit, dans une rue sordide une position sexuelle mystérieuse (et qui le restera tout au long de la nouvelle). Il refuse, mais le regrette ensuite et de ville en ville essaye de s’informer – en vain – sur « la diligence de Lyon » pour assouvir son fantasme obsessionnel. La quête s’achève comme un drame romantique…

Le narrateur, ami du jeune lord, rencontre fortuitement la femme légère :
« Un mot étrange, que vous avez lâché, et dont il a cherché l’explication à travers l’Europe, le hante jour et nuit ; ce mot, c’est son cauchemar,sa fièvre, son délire, le point d’interrogation contre lequel il se heurte à chaque instant. Il en meurt. Ne vous offensez pas de ce plaidoyer ; sa poursuite n’a rien qui vous soit personnel. II voudrait simplement « savoir les choses ». Sa fortune est encore considérable ; il la fondra au creuset de sa fantaisie ; il la donnera avec joie pour apaiser le désir qui le dévore. »

Le texte du Kama Sutra doit appeler la mystérieuse diligence d’un autre nom…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 16 772 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RENAN, Ernest – Souvenirs d’enfance et de jeunesse (Sélection)

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 2h 8min | Genre : Biographies


cathedrale3

J’ai choisi de lire le début et la fin de Souvenirs d’enfance et de jeunesse (1884) pour illustrer deux aspects contrastés de la personnalité de mon compatriote Ernest Renan (1823-1892). Le Broyeur de lin (présenté ici en version 2) souligne sa dette envers son enfance bretonne à Tréguier, auprès d’une mère très pieuse et de prêtres qui encouragent sa vocation au sacerdoce. Parce qu’il est un élève brillant, il est à 15 ans brutalement transplanté à Paris, où il poursuit sa formation au collège Saint-Nicolas-du-Chardonnet (1838-1841), puis au grand séminaire de Saint-Sulpice. Cependant, en 1845, suite à une grave crise intérieure, dont il s’explique dans la dernière partie de son livre, il renonce à devenir prêtre et rompt avec l’Eglise et le christianisme.
Devenu spécialiste d’hébreu et de philosophie allemande, ses brillantes études et les nombreux ouvrages où il critique la religion, lui valent – malgré l’hostilité des milieux catholiques conservateurs – une chaire au Collège de France (1862) et un fauteuil à l’Académie française (1878). Sa Vie de Jésus (1863), où il qualifie celui-ci d’ « homme incomparable », eut un succès retentissant. « La grandeur de Renan est d’avoir, pour la première fois, désacralisé les recherches bibliques et fondé une exégèse laïque » (Encyclopédie Universalis).
On notera que bien des réflexions faites par Renan voici près de 140 ans ont gardé toute leur fraîcheur et sont encore pertinentes de nos jours.

> Écouter un extrait : Préface.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 923 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ALLAIS, Alphonse – À la une (Deuxième Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Contes


Coco

Farceur, fumiste, loufoque, farfelu, grand amuseur, tel nous apparaît Alphonse Allais dans ses contes et chroniques. Dans cette deuxième sélection de À la une, remarquons cependant un texte qui pourrait légèrement assombrir l’idée que nous nous faisons de l’auteur.

Le 2 mars 1905, huit mois avant sa propre mort, Allais fait mourir son héros, Coco le perroquet qui se rencontre souvent dans son œuvre. Cette phrase de La Mort de Coco ne serait-elle pas prémonitoire : « Une bande d’affreux corbeaux le déchiquettent vivant, à grands coups de becs. » Accident ou mort volontaire ? « Les corbeaux » ne seraient-ils pas ses créanciers ou sa neurasthénie qui le ronge de plus en plus ?
Il a fait croire à des millions de gens que la vie était drôle grâce à son humour. Remercions-le. Même la fin de La Mort de Coco nous fait sourire : « Une bande d’affreux corbeaux, acharnée après le doux jaseur exotique, le déchiquettent vivant, à grands coups de becs.
Et dans l’horrible vacarme des sinistres croassements, on peut distinguer la voix éplorée de Coco :
« Chacun votre tour, citoyens ! Chacun votre tour ! » »

> Écouter un extrait : Un garçon sensible.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 789 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BIBLE HÉBRAÏQUE – Psaumes (Sélection : Psaumes 51 à 55)

Donneuse de voix : Bruissement | Durée : 16min | Genre : Religion


Gustav Klimt - La musique

« … tu veux que la vérité soit au fond du cœur :
Fais donc pénétrer la sagesse au dedans de moi !
Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur
lave-moi, et je serai plus blanc que la neige.
Annonce-moi l’allégresse et la joie,
et les os que tu as brisés se réjouiront.
Détourne ton regard de mes péchés,
efface toutes mes iniquités.
Ô Dieu ! crée en moi un cœur pur,
renouvelle en moi un esprit bien disposé… » (Psaume 51)

Cette lecture est dédiée à Medju, auditeur bienveillant .

Traduction : Louis Segond (1810-1885).

Accéder au sommaire de La Bible

Psaumes (Sélection : Psaumes 51 à 55).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 784 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MOINAUX, Jules – Les Tribunaux comiques (Livret 03)

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 46min | Genre : Théâtre


Les Tribunaux comiques

« La Gazette des Tribunaux publiait presque quotidiennement une petite cause correctionnelle, chef-d’œuvre de bonne humeur, de vérité ; parfois empreinte de philosophie, mais toujours claire et honnête comme le cœur d’un galant homme. »
(Jules Noriac, 1881)

« Il ne me reste plus qu’à extraire, pour vous, de la Gazette des Tribunaux où je les ai publiées à leur date, des échantillons variés de ce qui s’y juge. » (Jules Moinaux)

> Écouter un extrait : 01. Vous allez rire.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 781 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour :