Livres audio gratuits publiés en septembre 2014 :


DICKENS, Charles – Les Papiers posthumes du Pickwick Club (Livre 01)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 19h 15min | Genre : Romans


Charles Dickens - Les Aventures de Mr Pickwick

Les Papiers posthumes du Pickwick Club est le premier roman de Charles Dickens (1812-1870). D’abord publié en feuilleton de mars 1836 à novembre 1837, The Pickwick Papers connaît un succès quasi immédiat. Le premier numéro paraît à environ 400 exemplaires ; à la fin, le tirage s’élève à 40.000. Ainsi, comme il est dit dans l’un des premiers comptes rendus, Charles Dickens s’est trouvé « catapulté vers la gloire comme une fusée » et l’ouvrage est resté à la première place dans le cœur des lecteurs de Dickens pendant de nombreuses décennies.

En France, il a paru pour la première fois en 1871 sous forme de feuillets illustrés, sous le titre : Les Aventures de Monsieur Pickwick.

Traduction : Pierre Grollier (18?-18?).

Accéder au Livre 02…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 990 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SENKOVSKI, Ossip – Un déjeuner en Enfer

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 22min | Genre : Nouvelles


Ossip Senkovski

Ossip Senkovski (1800-1858) est un Polonais russifié, orientaliste et linguiste, romancier et critique. Dans la satire bouffonne Un déjeuner en Enfer, il imagine Satan, dans son immense palais souterrain, se nourrissant, en guise de brioches, de livres choisis par les sous-diables, mais attention ! : « aussitôt que Satan a mangé un livre, la célébrité de ce livre s’éteint sur la terre, et l’on y oublie jusqu’à son existence. Voilà pourquoi tant d’auteurs, qui s’étaient d’abord acquis une grande renommée, tombent dans un oubli complet ».
Certes les diables serviteurs (comme Belzébuth) sont lamentables, mais Senkovski se sert d’eux pour taper dur sur le monde des lettres dans son ensemble et critiquer la littérature de 1830, même la française :
« L’Olympe est démoli jusqu’aux fondemens, et c’est vous, sire, qui remplacez Jupiter. Les écrivains ne chan­tent plus que l’enfer, le péché, le vice et le crime. [...] La littérature est devenue un véritable égout ; elle ne parle que de sang, de boue, de brigands, de bour­reaux, de tortures, de mutilations, de monstres ; elle dé­peint toutes les saletés, tous les vices, tous les crimes, toutes les ignominies ; semblable à la hyène, elle prend plaisir à ouvrir les tombeaux. Elle conduit le pauvre lec­teur dans tous les mauvais lieux, elle le traîne dans des cachots, et l’assied sur la paille à côté de scélérats et d’in­cendiaires, en entonnant des chansons obscènes… Et quel est ce roman ? – C’est Lélia, une œuvre très infernale. – Va, mets ce livre dans ma bibliothèque ; je le lirai ce soir ; je l’avalerai demain à déjeuner et tout sera fini. »
Quarante ans plus tard, Dostoïevski réhabilitera l’auteur de Lélia dans La Mort de George Sand : « George Sand était une de nos contemporaines (quand je dis nos, j’entends bien à nous), une vraie idéaliste des Années trente et quarante ».

Traduction : Mad. S. Conrad (1837).

Un déjeuner en Enfer.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 216 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CÉRÉSOLE, Alfred – Deux Histoires du pays de Vaud

Donneuse de voix : Domi | Durée : 1h 6min | Genre : Nouvelles


Paysage suisse

Alfred Cérésole (1842-1915) est un pasteur et écrivain vaudois. Son œuvre touche aux traditions de son pays et au parler vaudois.

Ainsi présente-t-il le texte Les Deux Coqs :
« La petite histoire que je note ici m’a fait voir pour la centième fois que les bêtes sont souvent comme les hommes… »

Dans Un mariage renvoyé, il situe son histoire en 1875. « C’était l’époque où dans l’Église traditionnelle [...] un mariage ne pouvait avoir lieu qu’à certains jours, à certaines heures et au son des cloches… »

Les Deux Coqs.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 390 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

L’ENCYCLOPÉDIE – Comédie, Comique, Rire

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Philosophie


William Hogarth - The Laughing Audience

Les articles Comédie et Comique ont pour auteur Marmontel, encyclopédiste, historien, conteur, romancier, grammairien et poète, dramaturge et philosophe français (1723-1799).

Comédie passe en revue « les progrès de la comédie ou plutôt de ses révolutions » depuis le chariot de Thespis jusqu’au XVIIIème siècle et s’attarde sur les pièces grecques et romaines.
« De cette disposition à saisir le ridicule, la comédie tire sa force & ses moyens. Il eût été sans doute plus avantageux de changer en nous cette complaisance vicieuse en une pitié philosophique ; mais on a trouvé plus facile & plus sûr de faire servir la malice humaine à corriger les autres vices de l’humanité, à-peu-près comme on employe les pointes du diamant à polir le diamant même. »

Les différents exemples de l’article Comique sont presque tous puisés chez Molière :
« Comique, pris pour le genre de la comédie, est un terme relatif. Ce qui est comique pour tel peuple, pour telle société, pour tel homme, peut ne pas l’être pour tel autre. L’effet du comique résulte de la comparaison qu’on fait, même sans s’en appercevoir, de ses mœurs avec les mœurs qu’on voit tourner en ridicule, & suppose entre le spectateur & le personnage représenté une différence avantageuse pour le premier. »

Le texte consacré au Rire nous étonne par son aspect uniquement médical :
« Le rire dégénere quelquefois en convulsion ; cela n’est pas surprenant, puisqu’il n’est lui-même qu’une espece de convulsion ; le diaphragme étant violemment agité, peut par le moyen de l’intercostal de la huitieme paire, & des nerfs diaphragmatiques, causer des convulsions dans les muscles, avec lesquels ces nerfs communiquent médiatement ou immédiatement. »

Recommandés, à qui ce sujet intéresse, les trois chapitres de Bergson sur Le Rire et l’essai de Baudelaire De l’essence du rire.

> Écouter un extrait : Comédie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 473 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GARNEAU, Saint-Denys – On n’avait pas fini (Poème)

Donneur de voix : Un veilleur | Durée : 7min | Genre : Poésie


Lobster telephone

« On n’avait pas fini de ne plus se comprendre
On avançait toujours à se perdre de vue
On n’avait pas fini de se trouver les plaies
On n’avait pas fini de ne plus se rejoindre
Le désir retombait sur nous comme du feu…»

Hector de Saint-Denys Garneau (1912-1943).

On n’avait pas fini.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 165 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RÉVOIL, Bénédict-Henry – Un vaisseau-fantôme

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 27min | Genre : Contes


Vaisseau fantôme

Un vaisseau-fantôme est à ajouter aux trois Nouveaux Contes extraordinaires de Bénédict-Henry Révoil (1816-1882) publiés sur ce site.

« Nos yeux cherchaient à percer les ténèbres pour découvrir quelque chose à l’horizon, lorsque… ô mes amis ! à ce souvenir, mon sang se fige encore dans mes veines… nous restâmes encore pétrifiés par le spectacle qui s’offrit à nos yeux.
À quatre cents brasses de nous se dessinait la coque d’un navire aux proportions colossales, qui nous paraissait immobile et comme rivé au milieu des eaux. Il n’y avait pas un chiffon de toile au vent : nul mouvement, nul bruit ne révélait à bord de ce vaisseau la présence d’un équipage. Les mâts, les vergues, les agrès, tout était recouvert de neige et offrait aux yeux la blancheur de l’albâtre.
Notre terreur fut au comble, lorsque nous vîmes cette masse gigantesque s’approcher. Elle n’était plus qu’à une encâblure de notre bâtiment. »

Un vaisseau-fantôme.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 046 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MAUPASSANT, Guy (de) – Monsieur Parent

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 42min | Genre : Nouvelles


Monsieur Parent

Le débonnaire et brave Monsieur Parent ne connaissait pas l’acide désoxyribonucléique (A.D.N) qui lui aurait permis de vivre une vie normale et de ne pas souffrir, toute son existence, d’ignorer si son « petit Georges » était bien son fils…

« Tu étais toute ma consolation ; eh bien, elle t’a emporté en me jurant que je n’étais pas ton père, mais que ton père, c’était lui ! A-t-elle menti ? je ne sais pas. Depuis vingt ans je me le demande… »

Un Maupassant qui sait bien décrire la détresse.

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 492 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POE, Edgar Allan – L’Inhumation prématurée

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Nouvelles


L'Inhumation prématurée, illustration de Harry Clarke

Quand on sait que « Les causes de la mort d’Edgar Poe n’ont pas pu être déterminées et ont été attribuées diversement à l’alcool, à une drogue, au choléra, à la rage, à une maladie du cœur, à une congestion cérébrale, etc. » (Wikipédia), on peut supposer qu’il parle vraiment de lui, dans L’Inhumation prématurée, en évoquant, avec une telle précision, les états cataleptiques.

Le thème traité est le suivant :

« Être enterré vivant est certes la plus terrible des extrémités qui se soient jamais appesanties sur une créature mortelle. Que cela soit arrivé fréquemment, très fréquemment, aucun homme de sens ne le niera. Les limites qui séparent la mort de la vie sont, à prendre les choses au mieux, obscures et vagues. Qui dira où l’une finit et où l’autre commence ? Nous savons qu’il existe des cas pathologiques dans lesquels toutes les fonctions apparentes de la vie semblent cesser et ne sont, à proprement parler, que suspendues. »

PS : Pour information, titres d’un chapitre de l’ouvrage de Gaston Le Bon, Observations de mort apparente et d’individus enterrés vivants (1866) :
« Faits dont l’authenticité est démontrée. – Mort apparente considérée comme réelle, par plusieurs médecins, après un examen approfondi. – Enfant mort-né en apparence enterré par sa mère et rappelé à la vie – Individu enterré vivant, pendant une épidémie de choléra, et revenu à la vie au moment où on jetait de la terre sur son cercueil. – Femme revenue à la vie pendant les préparatifs de son ensevelissement. – Exemples d’inhumations prématurées, rapportés au Sénat par Mgr Donnet et M. Tourangin. – Fréquence des inhumations prématurées en France. »

Traduction : Émile Hennequin (1858-1888).

NB : Une autre traduction, celle de Félix Rabbe (1840-1900), est disponible sous le titre L’Ensevelissement prématuré.

L’Inhumation prématurée.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 854 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour :