Livres audio gratuits publiés en septembre 2015 :


BALZAC, Honoré (de) – L’Envers de l’histoire contemporaine (Deuxième Partie : L’Initié)

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 4h 5min | Genre : Romans


L'Envers de l'histoire contemporaine

Dans ce 2ème épisode, Godefroy va passer à l’action sous le tutorat du Bonhomme Alain qui l’exhorte ainsi :
« Donc, mon enfant, j’ai votre première affaire, votre premier duel avec la misère, et je vais vous mettre le pied à l’étrier… »
« [...] Nous pratiquons la charité telle que l’a définie notre grand et sublime saint Paul ; car, mon enfant, nous pensons que la Charité peut seule panser les plaies de Paris. Ainsi, pour nous, le malheur, la misère, la souffrance, le chagrin, le mal de quelque cause qu’ils procèdent, dans quelque classe sociale qu’ils se manifestent, ont les mêmes droits à nos yeux. Quelle que soit surtout sa croyance ou ses opinions, un malheureux est avant tout un malheureux. »

Accéder à la première partie…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 565 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SAZIE, Léon – Les Tueurs de mannequins

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 4h 34min | Genre : Romans


Léon Sazie - Les Tueurs de mannequins

Les exploits du « roi des détectives » sont innombrables et chaque tome finit rarement une histoire. Ainsi la suite de La Belle Vampire est Le Silence rouge prolongé par Le Domino fatal.
Même problème avec Les Tueurs de mannequins qui seront suivis des Ombres qui tuent… Écoutez les comme une première partie…

Dans cet épisode, la bicyclette joue un rôle important !

> Écouter un extrait : 01. À la belle étoile.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 991 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CONDORCET, Nicolas (de) – Principes et motifs du plan de Constitution

Donneur de voix : Christian Dousset | Durée : 2h 48min | Genre : Histoire


Condorcet

« Tous ces moyens de gouverner par l’erreur et la séduction ne conviennent plus à un siècle éclairé, à un peuple que les lumières ont conduit à la liberté. »

« Cette peur des innovations, l’un des fléaux les plus funestes au genre humain, est encore le plus fort appui de ces mêmes combinaisons, et le motif sur lequel leurs partisans insistent avec le plus de confiance. »

Le plan de Constitution est présenté à la Convention Nationale des 15 et 16 février 1793 (An II de la République) par Condorcet, au nom du Comité de Constitution. Il est précédé d’un assez long Exposé des principes et motifs qui en fixe la philosophie. C’est ce texte, plutôt moderne sous bien des aspects, que l’on trouvera ici.
Les Girondins perdant le contrôle de l’Assemblée, cette constitution ne verra jamais le jour, les Montagnards en faisant adopter une autre, sensiblement différente. Les critiques de Condorcet à l’égard de ce dernier texte lui vaudront un décret d’arrestation pour trahison. Après avoir fui, il sera finalement arrêté et mourra deux jours après dans sa cellule, en mars 1794.

« D’ailleurs, dans tous les systèmes, [...] on se trouve toujours conduit à cette question, aussi difficile en politique qu’en morale, du droit de résistance à une loi évidemment injuste, quoique régulièrement émanée d’un pouvoir légitime. »

Illustration : statue de Condorcet, cour Napoléon, Louvre.

Remarque : la division en 4 parties est purement arbitraire, destinée à alléger la lecture.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 646 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MAUPASSANT, Guy (de) – Le Legs – Le Lapin

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Nouvelles


Le Lapin

Deux Maupassant, l’un « bourgeois », l’autre « paysan ».

Le Legs (1884) : Il est difficile pour un homme de refuser un héritage d’un million d’un ami décédé qui était l’amant de son épouse.
Elle lui avait pourtant dit : « Eh bien, n’acceptons pas, mon ami. Ce sera un million de moins dans notre poche, voilà tout. »

Le Lapin (1887) est un conte-farce où le vol d’un lapin provoque l’arrivée des gendarmes et l’étalage des problèmes d’un fermier.
« Maître Lecacheur était maire de sa commune, Pavigny-le-Gras, et commandait en maître, vu son argent et sa position. »

Le Legs.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 979 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

NAÏMI, Kadour – Lettre de Rome d’un E-C

Donneuse de voix : Christine Treille | Durée : 2h 20min | Genre : Nouvelles


Kadour Naïmi

« Ce texte est une nouvelle, sous forme d’une longue lettre adressée, à ses parents, par un « ExtraCommunautaire », selon l’appellation officielle, en l’occurrence un immigré algérien, dans la Ville Éternelle. Il y décrit sa situation, avec des observations et des réflexions tour à tour joyeuses et fâcheuses, où la dénonciation de l’injustice n’exclut pas la tendresse, l’ironie et l’espérance.
L’égoïsme des privilégiés du monde actuel ne verra dans ce texte qu’un catalogue de revendications inopportunes, et hors du domaine littéraire. Toutes proportions gardées, les « esprits » dominants avaient ainsi jugé, à leur époque, L’Assommoir d’Émile Zola et Les Misérables de Victor Hugo. Mais, ceux pour lesquels la littérature est une jouissance esthétique qui inclut l’exigence éthique, pour contribuer à une humanité meilleure, peuvent trouver, dans cette nouvelle, un certain plaisir, un peu amer, à l’image de la vie, sans la trouver contraire à la vocation de ce site. » Kadour Naïmi.

Cette nouvelle a été écrite pour participer à deux concours successifs, où elle fut primée et publiée. L’auteur, estimant que son œuvre n’est jamais définitivement close, a légèrement remanié le texte, en 2015, pour le faire correspondre davantage aux circonstances actuelles.

Kadour Naïmi, d’origine algérienne, est citoyen italien. Lettre de Rome d’un E-C est sa première nouvelle publiée. Il est auteur et metteur en scène de théâtre, ainsi que scénariste et réalisateur de documentaires et de films. Il a également publié des articles de sociologie. D’autres informations sont disponibles sur son site professionnel.

La musique qui accompagne la Lettre fait partie de la tradition chinoise. Elle est jouée sur un ehru, instrument à deux cordes.

Illustration: Portrait de l’auteur publié ici avec son aimable autorisation.

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 828 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ROUX, Louis – La Barrière de la Villette – La Rue où l’on ne meurt pas

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Histoire


La Barrière de la Villette en 1791

Continuation de nos visages de Paris 1850. Après Le Nouveau Paris d’Achard, voici d’un autre écrivain, La Barrière de la Villette (il y avait une cinquantaine de barrières autour de Paris) et ses particularités :

« Chaque barrière de Paris a sa physionomie, ses allures, son caractère, son cachet, son genre d’attrait : pour la Courtille, c’est la débauche ; pour la Râpée, la gastronomie ; pour la barrière du Maine, c’est la danse ; pour d’autres, c’est le jeu de boule, le tir au pigeon, plaisir innocent s’il en fut, ou bien enfin ce cirque au petit pied, connu sous le nom de barrière du Combat. La joie de La Villette est au contraire une joie calme, modérée, rassise, un plaisir de famille pour ceux surtout qui n’en ont pas. »

La Rue où l’on ne meurt pas :

« Il y a, dans la langue de Paris, une langue à part, des mots d’une profondeur inouïe, d’une énergie incroyable, frappés à l’effigie d’un vice ou d’une infirmité physique de ce grand corps, produits morbides d’une civilisation gangrenée, phénomènes immoraux d’une décomposition qui marche du centre aux extrémités : telle est cette expression usitée dans un certain quartier de Paris pour désigner une rue sans nom, et qui s’appelle la rue où l’on ne meurt pas. »

Ces deux articles bien écrits sont signés Louis Roux, dont nous n’avons trouvé aucune trace. Nous savons seulement « Louis Roux 18??-18?? » et la date, 1841, des publications.

La Barrière de la Villette.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 343 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

KIPLING, Rudyard – Bertran et Bimi

Donneuse de voix : Saperlipopette | Durée : 12min | Genre : Nouvelles


Rudyard Kipling

« C’est l’orang-outang du fond de la grande cage de fer amarrée aux crèches à moutons qui entama la discussion. La nuit était suffocante et comme nous passions à hauteur de la cage avec Hans Breitmann, l’Allemand à pesante carrure, traînant notre literie vers l’avant du seamer, il s’éveilla et se mit à jacasser obscènement. »

Traduction : Louis Fabulet (1862-1933) et Robert d’Humières (1868-1915).

Bertran et Bimi.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 967 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ACHARD, Amédée – Le Nouveau Paris

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 18min | Genre : Histoire


Moulins de Montmartre

Les curieux et les amoureux de la ville lumière trouveront du plaisir à connaître Le Nouveau Paris… d’il y a 175 ans consacré mi à la topographie mi à la population de Paris rédigé par Amédée Achard.

« Les voitures y sont rares ; les chiens, dépaysés, rôdent en flairant la terre ; de grands chantiers ornent leurs solitudes peuplées d’escadrons de pierres brutes, de bastions de soliveaux, de citadelles de bûches, de pyramides de briques. Le rideau frissonnant des arbres voile de profonds jardins où l’herbe épaisse et verte pousse comme aux champs. [...] À l’horizon, les moulins de Montmartre, ces éternels moulins qui vivaient déjà du temps de Clovis, et qui vivront encore quand Paris ne sera plus, tournent au sommet de la colline avec une solennelle gravité. [...] Beaucoup de maisons de la Nouvelle-Athènes, hautes comme des auberges, larges comme des hôtels, servent de caravansérails aux tribus nomades qui vivent à la surface de Paris, et lui donnent sa pâture quotidienne de plaisirs, de nouvelles et d’excentricité. »

Note :
Il faut remonter au XVIIème siècle pour comprendre l’appellation de Ville Lumière qui ne provient pas du charme esthétique des lumières, mais d’une ordonnance de Louis XIV ; pour enrayer l’explosion de la criminalité dans les rues, il avait ordonné de mettre en place un éclairage public, en plaçant des lanternes et des flambeaux dans les rues, et même dans les ruelles les plus sombres pour dissuader les rôdeurs et les criminels.

Le Nouveau Paris.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 540 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour :