Livres audio gratuits publiés en juin 2016 :


MENDÈS, Catulle – La Voix de jadis

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 10min | Genre : Contes


Toulouse-Lautrec - Gueule de bois (1888)

Parmi les innombrables contes de Catulle Mendès écoutez La Voix de jadis (1886).

« Elle ajouta lentement :

- Voilà pourquoi je bois autant que je puis. L’absinthe enroue, le genièvre aussi. Après avoir bu, je n’ai plus le son de parole que j’avais dans le temps. Et, à force d’avaler tout ce qui sèche et brûle la gorge, j’espère bien arriver à ne jamais plus entendre, quand je tire le bras aux hommes de la rue, la voix douce dont j’appelais maman et dont je disais que je l’aimais à mon premier amoureux. »

La Voix de jadis.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 390 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHOLEM ALEICHEM – Le Cours élémentaire

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 32min | Genre : Nouvelles


Rembrandt - Portrait d'un vieux juif

La présentation de Cholem Akheichem se trouve dans le billet de Ne soyez jamais trop bon, paru il y a quelques jours.

La seconde nouvelle, Le Cours élémentaire, expose les déboires d’un père traditionaliste qui a du mal à voir son fils entrer dans une école laïque russe.

« Je lui parle posément, vous comprenez, parce que moi, je suis un homme, pas une femme. Alors elle, elle pique une colère et elle se tait. Et quand une femme se tait, c’est pire que mille injures. Parce que quand elle sort des injures, au moins, on entend une voix humaine, c’est pas qu’on parle à un mur. Bon, ne vous cassez pas la tête, c’est encore elle qui a gagné, pas moi. Parce que quand elle veut quelque chose, a-t-on le choix ? Bon, alors on a préparé un repas, on a invité les amis, les connaissances… Et mon petit, il portait un bel uniforme, avec des boutons blancs, et un chapeau avec un pompon devant, un vrai Gobernator. Pour le gamin, vous pensez, c’était une vraie fête, un nouveau commencement. Il rayonnait comme un jour de juillet. Les invités ont levé leur verre et chacun son bon mot. Qu’il entre en bonne santé et qu’il sorte en bonne santé de son école et que cela continue pour le mieux. »

La traduction de cette nouvelle a été amicalement réalisée par Shmuel Retbi, pour Littérature audio.

Le Cours élémentaire.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 916 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

NODIER, Charles – Le Nouveau Faust et la nouvelle Marguerite

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 30min | Genre : Nouvelles


Faust, par Harry Clarke

Chacun connaît le mythe de Faust grâce à Goethe, à Gounod ou à Berlioz. Cette légende, qui remonte au moyen-âge, a fait du docteur Faust un héros de la connaissance assoiffé d’expériences et avec la veine romantique l’incarnation de la condition humaine écartelée entre le plaisir immédiat et des aspirations plus intellectuelles.

Charles Nodier s’empare de cette histoire pour l’adapter à sa vie personnelle : « La seconde des deux grandes et puériles passions que j’ai eues dans ma vie, c’était l’ambition de faire, avant de mourir, quelque bonne histoire fantastique, bien extravagante et bien innocente, dans le goût de mademoiselle de Lubert ou de madame d’Aulnoy, parce que M. Perrault me paraissait trop fort. »

Alors Nodier, alias Maxime, fait entrer dans le jeu un de ses amis, Amandus, joli garçon, charmeur et dépensier, mais qui a le défaut, « comme il y a des taches sur le soleil » : il ne sait pas écrire. C’est donc Maxime, son compagnon de nombreuses aventures, qui prend la plume pour toucher le cœur de l’adorable Marguerite. Mais les deux en sont amoureux !… Maxime décide alors d’invoquer le Méphisto de la légende et nous raconte Le Nouveau Faust et la nouvelle Marguerite (vers 1830).

Le Nouveau Faust et la nouvelle Marguerite.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 551 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VIGÉE LE BRUN, Louise Élisabeth – Souvenirs (Tome 02)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 6h 20min | Genre : Biographies


Louise Élisabeth Vigée Le Brun - Autoportrait

« La mort de la bonne et aimable princesse Kourakin, que le choléra vint enlever à Pétersbourg en 1831, m’avait fait renoncer pendant longtemps à toute idée de continuer mes souvenirs, pour lesquels cependant j’avais rassemblé les matériaux nécessaires. Les instances de mes amis m’ayant fait consentir, l’an dernier, à reprendre ce travail, le lecteur ne sera pas surpris de voir mon second volume écrit dans une autre forme que le premier, puisque je n’ai plus le bonheur d’achever le récit de ma vie pour celle qui me l’avait fait entreprendre. »

« Enfin la nuit vint et la fumée se transforma en flammes, les plus belles que j’ai vues de ma vie. Des gerbes de feu s’élançaient du cratère et se succédaient rapidement, jetant de tout côté des pierres embrasées qui tombaient avec fracas.
En même temps descendait une cascade de feu qui parcourait l’espace de quatre ou cinq milles.
Une autre bouche du cratère placée plus bas était aussi enflammée. Celle-ci produisait une fumée rouge et dorée qui complétait le spectacle d’une manière effrayante et sublime.
Je voyais ces terribles laves brûler les arbrisseaux, les arbres, les vignes. je voyais la flamme s’allumer et s’éteindre, et j’entendais le bruit des broussailles voisines qu’elles consumaient.
Cette grande scène de destruction a quelque chose de pénible et d’imposant, qui remue fortement l’âme. »

Deux extraits du Tome 02 des Souvenirs (Tome 01, Tome 03) de Madame Vigée Le Brun.

> Écouter un extrait : Avant-propos.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 338 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Quinze Poèmes inconnus

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 29min | Genre : Poésie


Agénor Altaroche

Quinze poèmes ignorés ou inconnus d’auteurs, eux aussi, inconnus (sauf Allais, Malherbe, Nodier ou Bainville), d’époques et de sujets très divers, que Littératureaudio.com a le plaisir de tirer pour vous de l’oubli.

Un exemple, plein d’humour, d’Algenor Altaroche (1811-1884) :

Pétition d’un voleur à un roi son voisin

« Sire, de grâce, écoutez-moi :
Je viens de sortir des galères…
Je suis voleur, vous êtes roi,
Agissons ensemble en bons frères.
Les gens de bien me font horreur,
J’ai le cœur dur et l’âme vile,
Je suis sans pitié, sans honneur :
Ah ! faites-moi sergent de ville.

Bon ! je me vois déjà sergent :
C’est une maigre récompense.
L’appétit me vient en mangeant :
Allons, sire, un peu d’indulgence.
Je suis hargneux comme un roquet,
D’un vieux singe j’ai la malice ;
En France, je vaudrais Gisquet :
Faites-moi préfet de police.

Je suis, j’espère, un bon préfet !
Toute prison est trop petite.
Ce métier pourtant n’est pas fait,
Je le sens bien, pour mon mérite.
Je sais dévorer un budget,
Je sais embrouiller un registre ;
Je signerai : « Votre sujet »,
Ah ! sire, faites-moi ministre.

Sire, oserais-je réclamer ?…
Mais écoutez-moi sans colère.
Le vœu que je vais exprimer
Pourrait bien, ma foi, vous déplaire.
Je suis fourbe, avare, méchant,
Ladre, impitoyable, rapace ;
J’ai fait se pendre mon parent :
Sire, cédez-moi votre place. »

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 569 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MOSELLI, José – L’Espion de Philadelphie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 50min | Genre : Nouvelles


L'Espion de Philadelphie

Beaucoup de récits de José Moselli (décédé en 1941) se passent pendant la guerre de 1914-18 et aux États-Unis. C’est le cas de L’Espion de Philadelphie où les termes de « tueries des boches » reviennent comme un leitmotive (orthographe modifiée en 1990 !)

Un grand patriote français, victime des machinations d’un espion allemand, est condamné injustement aux travaux forcés et est envoyé en Guyane. Heureusement…

L’Espion de Philadelphie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 559 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ROLLAND, Romain – Clerambault

Donneuse de voix : Christine Sétrin | Durée : 11h 15min | Genre : Romans


Félix Vallotton - Le Cimetière de Châlons (1917)

Pris par l’enthousiasme patriotique et guerrier des premières semaines de la Première Guerre Mondiale, Agénor Clérambault, doux poète rêveur, voit son monde et ses convictions s’écrouler lorsque Maxime, son fils de dix-neuf ans, est porté disparu à l’issue d’une offensive militaire. Alors commence pour le père dévasté une lente prise de conscience qui l’engagera dans une croisade, seul contre tous, pour la paix, pour la fraternité, contre cette guerre absurde et sanguinaire…

Publié partiellement en 1917 sous le titre de L’Un contre tous, Clerambault (1920) est, comme le manifeste Au-dessus de la mêlée (1915) et le court roman Pierre et Luce (1920), un vibrant plaidoyer pacifiste d’une actualité incommodante aujourd’hui, cent ans après !

Illustration : Félix Vallotton, Le Cimetière militaire de Châlons (1917).

Un grand merci à Christine Treille pour sa participation vocale et à Franz Carlier pour son assistance musicale.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 060 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ALLARY, Camille – La Couronne de roses, conte pompéien

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Nouvelles


Lawrence Alma-Tadema - Les Roses d'Héliogabale

En décembre 1889, le monde littéraire déplorait la disparition de Camille Allary, jeune écrivain de Marseille, romancier, nouvelliste, journaliste, poète âgé d’à peine 37 ans et promis à un avenir des plus brillants, au dire même d’Émile Zola qui l’avait applaudi à ses premiers succès en ouvrant un de ses livres par une charmante lettre-préface. Ce livre intitulé Au pays des cigales est plein de soleil, de poésie, de jeunesse et d’espérance.

Le « conte pompéien » La Couronne de roses est une évocation des orgies chez une courtisane et une reconstitution soignée du décor d’une villa de Pompéi où se passe une tragédie amoureuse, peu de temps avant la disparition de la ville sous les laves du Vésuve il y a aujourd’hui 1937 ans…

« Le long des murs s’étalaient des panneaux de fresques représentant différents sujets. Ici, l’artiste avait peint un coin de l’Olympe ; là, c’était Ixion embrassant la nue ; plus loin, un faune aux pieds de bouc, aux oreilles pointues, ivre de luxure, bondissait dans les hautes herbes, poursuivant une naïade affolée, qui s’enfuyait tenant encore entre ses doigts aux ongles roses la mûre sauvage qu’elle venait de cueillir. Une mosaïque d’un travail merveilleux dessinait de capricieuses figurines sur le parquet. Une lampe d’onyx, remplie d’une huile odoriférante et soutenue par des chaînes d’argent massif, éclairait l’appartement. Du nard de Perse brûlait dans des kamklins d’or, et dans un angle de la salle, accroupie sur la peau d’un léopard, une belle esclave nubienne, aux yeux noirs, à la peau tannée, aux lèvres rouges, chantait les stances d’une idylle qu’accompagnaient les frémissements d’une lyre à trois cordes. »

Illustration : Lawrence Alma-Tadema, Les Roses d’Héliogabale (détail, 1888).

La Couronne de roses.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 961 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour :