Livres audio gratuits publiés en juillet 2016 :


SÉVIGNÉ, Madame (de) – Lettres (Œuvre intégrale)

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 28h 24min | Genre : Correspondance


Claude Lefèbvre - Portrait de Madame de Sévigné

Pleines de verve et d’humour, les lettres de Madame de Sévigné (1626-1696) à sa fille, Madame de Grignan, constituent un témoignage exceptionnel des grands événements du temps de Louis XIV.

- Lettres 01 à 29
- Lettres 01 à 23
- Lettres 24 à 50
- Lettres 51 à 78
- Lettres 79 à 119
- Lettres 120 à 160
- Lettres 161 à 210
- Lettres 211 à 260
- Lettres 261 à 316


> Consulter la version texte de ce livre audio.
Page vue 3 099 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SÉVIGNÉ, Madame (de) – Lettres 261 à 316

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 4h 10min | Genre : Correspondance


Marquise de Sévigné

Voici les dernières lettres de madame de Sévigné. Elle écrit, peu de mois avant sa mort :

« Je ne laisse pas cependant de faire des réflexions et des supputations, gré moi, à ce point fatal où il faut souffrir la vieillesse, je la vois, m’y voilà, et je voudrais bien, au moins, ménager de ne pas aller plus loin, de ne point avancer dans ce chemin des infirmités, des douleurs, des pertes de mémoire, des dêfigurements qui sont près de m’outrager ; et j’entends une voix qui dit : Il faut marcher malgré vous, ou bien, si vous ne voulez pas, il faut mourir, qui est une autre extrémité à quoi la nature répugne. Voilà pourtant le sort de tout ce qui avance un peu trop ; mais un retour à la volonté de Dieu, et à cette loi universelle où nous sommes condamnés, remet la raison à sa place, et fait prendre patience. »

« C’est à vous, monsieur, qu’il faut souhaiter une longue vie, afin que le monde jouisse longtemps de tant de bonnes choses : pour moi, je ne suis plus bonne à rien ; j’ai fait mon rôle, et par mon goût je ne souhaiterais jamais une si longue vie : il est rare que la fin et la lie n’en soit humiliante ; mais nous sommes heureux que ce soit la volonté de Dieu qui la règle, comme toutes les choses de ce monde : tout est mieux entre ses mains qu’entre les nôtres. »

Le 1696, Madame de Sévigné meurt. Sa fille répond aux condoléances du Président de Moulceau :

« Vous perdez une amie d’un mérite et d’une fidélité incomparables ; rien n’est plus digne de vos regrets : et moi, monsieur, que ne perdé-je point ! quelles perfections ne réunissait-elle point, pour être à mon égard, par différents caractères, plus chère et plus précieuse ! Une perte si complète et si irréparable ne porte pas à chercher de consolation ailleurs que dans l’amertume des larmes et des gémissements. Je n’ai point la force de lever les yeux assez haut pour trouver le lieu d’où doit venir le secours ; je ne puis encore tourner mes regards qu’autour de moi, et je n’y vois plus cette personne qui m’a comblée de biens, qui n’a eu d’attention qu’à me donner tous les jours de nouvelles marques de son tendre attachement, avec l’agrément de la société. Il est bien vrai, monsieur, il faut une force plus qu’humaine pour soutenir une si cruelle séparation et tant de privations. J’étais bien loin d’y être préparée. »

Accéder au recueil intégral des Lettres de Madame de Sévigné…

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 049 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MAUPASSANT, Guy (de) – En voyage

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 16min | Genre : Nouvelles


En voyage

Les histoires réalistes de Maupassant ne sont pas toujours de « belles » histoires, mais En voyage en est une, très touchante dans sa sobriété… Deux êtres qui ont échangé à peine quelques banalités dans un wagon resteront liés par un amour muet jusqu’à la disparition de l’un des deux.

« Alors, j’assistai à une chose surprenante et douloureuse, à l’amour muet de ces deux êtres qui ne se connaissaient point.
Il l’aimait, lui, avec le dévouement d’une bête sauvée, reconnaissante et dévouée à la mort. Il venait chaque jour me dire : « Comment va-t-elle ? » comprenant que je l’avais deviné. Et il pleurait affreusement quand il l’avait vue passer plus faible et plus pâle chaque jour, »

Bouleversant.

En voyage.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 992 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ADAM, Paul – Les Lévriers

Donneuse de voix : Christine Sétrin | Durée : 14min | Genre : Essais


Galgo espagnol

Compagnon favori des rois, modèle de prédilection des artistes, le lévrier est, encore aujourd’hui, victime de cruels traitements dans de nombreux pays. Les courses de greyhounds constituent une industrie puissante dans le monde anglo-saxon (Royaume Uni, États-Unis, Australie…), de même que la chasse au lièvre avec les galgos en Espagne. À la fin de la course, lorsque les performances ne sont plus au rendez-vous, lorsque l’animal est blessé ou trop vieux, c’est l’abandon, pour ne pas dire la mise au rebut, sans pitié.

En hommage à ces innocentes victimes de la cupidité des hommes, et aux associations qui luttent, aux quatre coins du monde, pour erradiquer ces « traditions » et pour offrir une nouvelle chance aux rescapés, écoutons cette déclaration d’amour de Paul Adam, publiée en 1907 dans le recueil La Morale des sports.

Illustration : Galgo espagnol dans les champs de Castille, photo de Omar Curros Simón (licence Cc-By-Sa-3.0).

Licence Creative Commons

Les Lévriers.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 840 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CONAN DOYLE, Arthur – Les Débuts du « Bimbashi » Joyce

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Nouvelles


Les Débuts du « Bimbashi » Joyce

Les Débuts du « Bimbashi » Joyce est une nouvelle parue dans le numéro 508, le dimanche 16 août 1906 du Journal des voyages. Sachez que le jeune « bimbashi » est un « officier » anglais, Hilary Joyce, envoyé en mission et arrivant au Caire, « sentant courir dans ses veines le vent de la jeunesse ».
Il aura l’occasion de vivre une aventure pleine d’humour, non dans les mots mais dans la situation… dont Conan Doyle nous réserve l’explication à la fin, un peu comme dans les embrouillaminis de Sherlock Holmes.

Traduction anonyme (1906).

Les Débuts du « Bimbashi » Joyce.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 289 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PLATON – La République (Œuvre intégrale)

Donneur de voix : Ludovic Coudert | Durée : 16h 14min | Genre : Philosophie


Platon

« Qu’est-ce que la justice ? » Cette question que Socrate lie étroitement avec celle de savoir quelle vie il faut désirer vivre est au cœur de l’ouvrage le plus célèbre de Platon, la République. Faut-il vivre la vie d’un homme simple, attaché à faire consciencieusement son travail, sans profit pour lui-même ? Ou au contraire celle d’un petit brigand ou mieux encore d’un voleur accompli comme un tyran prospère, riche et impuni jusqu’à la fin de sa vie, vie louée d’ailleurs par un certain nombre d’hommes ? La discussion commence chez le vieillard Céphale puis seule la jeunesse ambitieuse reste pour prolonger la soirée (le temps des dix livres qui composent la république !). La parole entraînera ce groupe exigeant à réfléchir aux conditions d’existence d’une cité réelle et aux principes de décomposition des cités dans l’histoire. Au fond la république apprendra à ses lecteurs à réfléchir au gouvernement de soi comme au gouvernement des cités.

Socrate : « Si une cité d’hommes bons venait à l’existence, il semble qu’on y lutterait pour échapper au pouvoir comme maintenant on lutte pour l’obtenir, et là il deviendrait clair que le véritable gouvernant n’est point fait en réalité, pour chercher son propre avantage, mais celui du gouverné. » (347d)

- Livre I (Version 1, Version 2)
- Livre II
- Livre III
- Livre IV
- Livre V
- Livre VI
- Livre VII
- Livre VIII
- Livre IX
- Livre X

Traduction : Victor Cousin (1792-1867).


> Consulter la version texte de ce livre audio.
Page vue 3 995 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

AULNOY, Madame (d’) – La Bonne Petite Souris

Donneuse de voix : Maria Scaniglia | Durée : 39min | Genre : Contes


Sandro Botticelli - Le Printemps

Un royaume lointain, une reine prisonnière, un enfant qu’il faut sauver des griffes d’un roi malfaisant, une fée et des sortilèges ! Tout est réuni, la magie du conte peut commencer…

« Il y avait une fois un roi et une reine qui s’aimaient si fort, si fort, qu’ils faisaient la félicité l’un de l’autre. Leurs cœurs et leurs sentiments se trouvaient toujours d’intelligence ; ils allaient tous les jours à la chasse tuer des lièvres et des cerfs ; ils allaient à la pêche prendre des soles et des carpes ; au bal, danser la bourrée et la pavane ; à de grands festins, manger du rôt et des dragées ; à la comédie et à l’opéra. Ils riaient, ils chantaient, ils se faisaient mille pièces pour se divertir ; enfin c’était le plus heureux de tous les temps. »

La Bonne Petite Souris.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 863 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RENEL, Charles – Le Sorcier d’Ambouhidzanaka – Ranirina

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Nouvelles


Un ombiazy en 1910

Deux nouveaux Contes malgaches à ajouter à Le Requin et à L’Amant de la reine de Charles Renel, spécialiste de l’histoire des religions et d’anthropologie.

Le Sorcier d’Ambouhidzanaka s’appelait Rakoutoumanga.

D’une honnêteté douteuse ce charlatan ne fut pas trop puni !

Ranirina
« Elle était la neuvième enfant, née un jour favorable au mois adaourou,d’un couple de pêcheurs betsimisaraka. Parce qu’elle était venue, petite fille, après huit garçons, on l’avait appelée Ranirina, la désirée. [...] À dix ans, elle apprit les jeux d’amour avec de petits garçons, un peu plus âgés qu’elle ; lorsqu’elle connut la volupté de l’acte, elle ne refusa point les étreintes des hommes, qui l’entraînaient parfois, au hasard des rencontres, dans l’ombre d’une case. »

Ce n’est que le commencement de ses aventures…

Le Sorcier d’Ambouhidzanaca.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 594 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour :