Livres audio gratuits publiés en septembre 2016 :


NAÏMI, Kadour – Cinq Doigts de la main arrachés (Poème)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 3min | Genre : Contemporains


Laocoon

Voici un extrait de la préface de Dacia Maraini :
« Dans les poésies de Kadour Naïmi se concentre, en somme, tout un univers d’émotions et désirs qui appartiennent certainement à la tradition lyrique d’argument amoureux, mais qui prennent dans le croisement de deux cultures, celle européenne et celle de matrice arabe, une nouvelle et intense saveur littéraire. Il ne s’agit donc ni de vers de circonstance ni de la froide répétition de clichés sentimentaux, mais de la narration d’un amour toujours et de toute manière indispensable pour donner un sens à l’existence. »

La présentation de Kadour Naïmi se trouve dans Lettre de Rome d’un E.C., publiée il y a quelques mois.

Cinq doigts de la main arrachés.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 177 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BRINGER, Rodolphe – Le Capitaine Lambounigue – L’Assassinat de la rue Berthe

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Nouvelles


Le Capitaine Lambounigue

Rodolphe Bringer, né à Mondragon (1871), mort à Pierrelatte (1943), humoriste, aime conter des histoires méridionales (une vingtaine sur le site).

Ainsi Le Capitaine Lambounigue est une farce qui débute à Mondragon et met en scène un marin qui a le mal de mer…

L’Assassinat de la rue Berthe fait songer à ce genre actuel de publicité télévisée où l’on croit à un fait réel alors qu’il s’agit de « réclame » (mot qui a disparu vers les années 1950).

Le Capitaine Lambounigue.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 166 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

AHIKAR – Le Rat, ou La Bête cachée

Donneur de voix : Ahikar | Durée : 25min | Genre : Nouvelles


Le Rat

« Un jour, Michèle me dit : « David, il y a un rat dans la chambre ! » Je souris. « Je t’assure que ce n’est pas une blague. Tu peux venir voir s’il te plaît ! » J’étais allongé sur le canapé, en train de regarder un film, et n’avais guère envie de me lever. Michèle attrapa la télécommande et appuya sur « pause ». « Ah ! tu m’embêtes ! m’exclamai-je. — Viens voir s’il te plaît, tu regarderas la suite après ! » Comme elle ne me rendait pas la télécommande, je finis par me lever. « Un rat ou une souris ? demandai-je. — J’en sais rien moi, comment veux-tu que je le sache ? — Un rat c’est gros, alors qu’une souris, c’est tout petit ! — Alors c’est sûr, c’est un rat, il est énorme ! — Énorme comme quoi ? — Comme le crapaud buffle ! s’exclama-t-elle en désignant le beau crapaud buffle que j’avais ramené du Mexique avant de la connaître. — Ah ! quand même ! aussi gros que mon beau crapaud buffle ! — Aussi laid que cette horreur ! ajouta-t-elle aussitôt. Et aussi gris que cette autre horreur ! » poursuivit-elle en désignant un magnifique blaireau que j’avais fait empailler. [...] »

Le Rat, ou La Bête cachée.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 464 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BLÉMONT, Émile – Vive-la-mort

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 20min | Genre : Nouvelles


Un Uhlan et son prisonnier en 1870

Auteur : Émile Blémont (1839-1927), pseudonyme de Léon-Émile Petitdidier, poète et auteur dramatique qui fut lié à Victor Hugo, à des Parnassiens ainsi qu’à Rimbaud.

Lieu du récit : « la petite ville picarde de Verval-sur-Orle, si calme et si riante » où va se jouer un drame provoqué par l’amour.

Époque : « Le 15 juillet, la guerre était déclarée entre la France et la Prusse. Les catastrophes se précipitèrent. L’Empire croula. Paris fut bloqué. Les Allemands pénétrèrent jusqu’au cœur de la France.
Dès les premiers chocs sur la frontière, on en avait cruellement ressenti le contre-coup à Verval. »

Le héros : « François Rouillon, qui, seul, préoccupé, insensible à l’arôme des lys, indifférent au charme de l’obscurité transparente et de la lumière lactée, allait et venait silencieusement, entre les plates-bandes et sous les tilleuls de son jardin, sans pouvoir apaiser la fièvre qui le brûlait. C’était un homme de moyenne taille, qui pouvait avoir de trente-cinq à quarante ans. »

Le drame : les agissements de Rouillon qui se fait criminel, par jalousie, devant le refus de l’épouser de celle qu’il convoite.

Vive-la-mort.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 216 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ABÉLARD, Pierre et HÉLOÏSE – Lettres

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 9h 41min | Genre : Religion


Tombe d'Héloïse et d'Abélard

Abélard et Héloïse sont passés à la postérité.
Abélard est un brillant théologien et un maître admiré de ses élèves. Le chanoine Fulbert l’engage comme professeur pour sa nièce Héloïse, âgée de 20 ans environ. Un grand amour naît entre eux.
L’oncle, furieux, lui fait subir le supplice de la castration. Abélard entre dans un monastère et poussera Héloïse à entrer au couvent d’Argenteuil, dont elle deviendra abbesse.
Les Lettres échangées par les deux amoureux sont un monument de la littérature française.
Leur tombe se trouve à Paris, au cimetière du Père Lachaise.

- Lettre d’Abélard à un ami
- Lettres 02 à 05
- Lettres 06 et 07
- Lettre 08 d’Abélard

Traduction : Victor Cousin (1792-1867).


> Consulter la version texte de ce livre audio.
Page vue 3 646 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ABÉLARD, Pierre et HÉLOÏSE – Lettre 8 d’Abélard

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 3h 30min | Genre : Religion


Raymond Monvoisin - Héloïse dans le tombeau d'Abélard

L’objet de la seconde demande d’Héloïse était une règle pour les religieuses du Paraclet : il trace cette règle dans ce livre, où les citations des saints Pères forment comme un bouquet de fleurs. Il y traite des trois vertus principales des moines : la continence, la pauvreté volontaire et le silence. Il met à la tête de la congrégation sept sœurs officières chargées de veiller aux choses qui regardent les âmes et à celles qui concernent les besoins temporels ou corporels. Il règle avec une sage précision tous les détails de la vie monastique.

Traduction : Victor Cousin (1792-1867).

Accéder à l’œuvre intégrale.

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 882 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BERGERAT, Émile – Azeline – Les Demi-Âmes – La Tache d’encre

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Nouvelles


Wladyslaw Wankie - Bretonne à la pêche (détail, 1893-1894)

Notre site offre aujourd’hui une vingtaine de Contes d’Émile Bergerat (1845-1923).

Azeline et Les Demi-Âmes sont deux légendes bretonnes que nous fait découvrir le gendre de Théophile Gautier :

« Voilà comment on s’aimait chez nous, mon bon monsieur, au temps où il y avait des rois régnants, quand tout le monde allait, le dimanche, à la messe, et ceux qui disent que l’histoire s’est passée ailleurs qu’en Bretagne sont des menteurs qui veulent nous faire du tort dans l’esprit du monde. », dit la vieille sorcière d’Azeline.

« Aujourd’hui, jour des Morts, j’ai appris que les Demi-Âmes s’étaient envolées. Ils sont morts ensemble presque à la même minute et dans la même heure. On les a trouvés dans leur chaumière assis devant l’âtre éteint, et côte à côte sur deux escabeaux rapprochés. »

Dans La Tache d’encre, un « bon juge » nous éclaire sur la triste condition des filles dites « de joie »:

« La plus malheureuse est sans contredit la fille en carte. Vous n’ignorez pas à quelles mesures de police elle doit se soumettre pour exercer son lugubre négoce. Elle est inscrite sur un registre secret du bureau des mœurs, et jamais, vous m’entendez bien, jamais plus, se fût-elle rachetée cent fois par une conduite exemplaire, elle n’est rayée du livre d’infamie. J’en ai vu, moi qui… »

Un récit bouleversant… et rassurant.

Illustration : Wladyslaw Wankie, Bretonne à la pêche (détail, 1893-1894).

> Écouter un extrait : Azeline.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 498 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Mémoires d’outre-tombe (Troisième Partie, Livre 35)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 3h 23min | Genre : Biographies


Le Lion de Lucerne

Dans ce Livre 35, Chateaubriand poursuit ses réflexions politiques, évoque les émeutes des 5-6 juin 1832, son arrestation et son emprisonnement :
« Je remercie les hommes de lettres, grands partisans de la liberté de la presse, qui naguère m’avaient pris pour leur chef et combattaient sous mes ordres ; sans eux, j’aurais quitté la vie sans savoir ce que c’était que la prison, et cette épreuve-là m’aurait manqué. Je reconnais à cette attention délicate le génie, la bonté, la générosité, l’honneur, le courage des hommes de plume en place. Mais, après tout, qu’est-ce que cette courte épreuve ? Le Tasse a passé des années dans un cachot et je me plaindrais ! Non. »

Et des lettres à Madame la Duchesse de Berry, à monsieur de Béranger, déjà évoqués dans le Livre 34.

Puis, mis en liberté, Chateaubriand se prépare à rejoindre la Suisse.
« Beaucoup d’hommes meurent sans avoir perdu leur clocher de vue : je ne puis rencontrer le clocher qui me doit voir mourir. En quête d’un asile pour achever mes Mémoires, je chemine de nouveau traînant à ma suite un énorme bagage de papiers, correspondances diplomatiques, notes confidentielles, lettres de ministres et de rois ; c’est l’histoire portée en croupe par le roman. »

Il nous exprime en son style inimitable, ses promenades en Suisse, ses rencontres et mentionne celle qu’il eut avec Alexandre Dumas, Dumas qui nous relate cette journée dans : Impressions de Voyage en Suisse : Les Poules de Monsieur Chateaubriand, de façon détaillée.

Avec madame Récamier, Chateaubriand visite le tombeau de madame de Staël, moment si émouvant :
« Si j’ai jamais senti à la fois la vanité et la vérité de la gloire et de la vie, c’est à l’entrée du bois silencieux, obscur, inconnu, où dort celle qui eut tant d’éclat et de renom, et en voyant ce que c’est que d’être véritablement aimé. »

Puis les événements en France et sa fidélité à la cause légitimiste le ramènent à Paris. « Enfin, la France légitimiste a pris pour devise ces mots :
Madame, votre fils est mon roi !
et plusieurs journaux les ont adoptés pour épigraphe. »

Mais Chateaubriand garde une distance : « entre les royalistes et moi il y a quelque chose de glacé : nous désirons le même roi ; à cela près, la plupart de nos vœux sont opposés. »

Ce Livre 35 est varié, émouvant et le regard de l’auteur est toujours si enrichissant.

Illustration : Le Lion de Lucerne, monument si bien évoqué par Chateaubriand dans ce Livre 35, et également par Alexandre Dumas : ce monument fut visité lors de leur rencontre.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 552 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour :