Livres audio gratuits publiés en septembre 2016 :


BALDRAN, Jacqueline Mathilde – Juliette Récamier : La Belle des belles – Une éclatante maturité

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 1h 42min | Genre : Essais


Juliette Récamier

« Juliette Récamier, dès son apparition dans le monde, fut appelée la Belle des Belles. Une gracieuse et vaporeuse silhouette, vêtue de blanc. Séduisante et séductrice, elle traîna tous les cœurs après soi… »
… et par rapport à Chateaubriand :
« Elle fut l’amour de sa maturité, la lumineuse tendresse de sa vieillesse. »

Mais, avant de rencontrer François-René de Chateaubriand, Juliette avait vécu…

Madame Baldran, agrégée de l’Université, Maître de conférences honoraire en littérature comparée, Sorbonne-Paris3, a très généreusement et avec une très grande amabilité, offert ces deux textes à notre site, nous la remercions infiniment.

La première conférence, La Belle des belles, évoque l’enfance et la vie de Juliette jusqu’en 1817, la seconde, Une éclatante maturité, la vie de Juliette jusqu’à son décès en 1849.
Madame Baldran nous donne, dans un style très limpide, des informations tout à fait passionnantes.

Sur notre site, vous trouverez aussi le supplément Sur Madame Récamier des Mémoires d’outre-tombe, que Chateaubriand consacre entièrement à cette belle personne.

Illustration : Portrait de Juliette Récamier par François Gérard (1805), musée Carnavalet, Paris.

La Belle des belles.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 703 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CASANOVA, Giacomo – Casanova à Paris (Chapitre 06)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h 20min | Genre : Biographies


Jean-Marc Nattier, Zannetta Balletti, surnommée Mademoiselle Silvia (1750-1758)

Le chapitre V des Mémoires de Casanova a Paris était moins fertile en exploits érotiques que le présent où s’ajoute l’aventure amoureuse du jeune Tiretta de Trévise et de la dévote et hideuse tante de « la soi-disante nièce du pape » de dix-sept ans qui accorde ses premières faveurs à Casanova…

Quelques remarques du grand séducteur propres à faire réfléchir ses lecteurs :

« Nous nous plaignons des femmes qui, bien qu’amoureuses et sûres d’être aimées, nous refusent leurs faveurs, mais nous avons tort; car si elles nous aiment, elles doivent craindre de nous perdre en nous contentant ; elles doivent donc naturellement faire tout ce qu’elles peuvent pour nous retenir, et ce n’est qu’en nourrissant le désir que nous avons de les posséder : or le désir ne se nourrit que par la privation ; la jouissance l’éteint, car on ne désire pas ce qu’on possède. Je conclus donc que les femmes ont raison de se refuser à nos désirs. Mais si dans les deux sexes les désirs sont égaux, pourquoi n’arrive-t-il jamais qu’un homme se refuse à une femme qu’il aime et qui le sollicite ? »

Contenu de ce long chapitre:
Le comte de Tiretta de Trévise. – L’abbé Coste. – La Lambertini, fausse nièce du pape. – Sobriquet qu’elle donne à Tiretta. – La tante et la nièce. – Colloque au coin du feu. – Supplice de Damiens. – Erreur de Tiretta. – Colère de madame*** ; réconciliation. – Je suis heureux avec mademoiselle de la Meure. – La fille de Silvia. – Mademoiselle de la Meure se marie ; ma jalousie et résolution désespérée. – Heureux changement.

Chapitre 06 de Casanova à Paris.

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 001 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GOUGES, Olympe (de) – Lettre à Monseigneur le duc d’Orléans, premier prince du sang

Donneuse de voix : Maria Scaniglia | Durée : 11min | Genre : Correspondance


La Marseillaise, Arc de Triomphe, par François Rude

« Monseigneur,
Nous sommes arrivés à la terrible révolution où les Citoyens se sont arrogé la liberté de tout entreprendre, & de tout dire. Le Ciel me préserve d’employer aucun moyen violent ; je ne désire que le bien de mes Concitoyens, le salut de ma Patrie, le repos du Monarque & le bonheur public. [...] »

Lettre à Monseigneur le duc d’Orléans, premier prince du sang.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 332 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BROGLIE, Albert (de) – Du dernier conflit entre le président de la République et l’Assemblée nationale (1849)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Discours


Duc Albert de Broglie

Il ne s’agit pas ici du mathématicien Louis de Broglie (1892-1987), prix Nobel de physique, mais d’Albert, duc de Broglie (1821-1901), historien, diplomate et homme d’État français, monarchiste et orléaniste. Ses ouvrages historiques sont très nombreux.

Ce qui nous intéresse, aujourd’hui où les débats sur le sujet fleurissent et refleurissent, est en 1849 cet article de la Revue des deux mondes, Du dernier conflit entre le président de la République et l’Assemblée nationale.

L’auteur a bien évidemment ses idées de Secrétaire d’ambassade à Madrid et à Rome sous le règne de Louis-Philippe Ier, mais il quitte son poste en 1848 et s’abstient de toute activité politique sous le Second Empire à l’heure où il écrit ces lignes.
Avouez que le début était tentant !
« Un mot qui se trouve en ce moment en France dans toutes les bouches c’est que ce sont les républicains qui font tort à la république. Depuis le débat de la semaine dernière, il faut faire un amendement à cette phrase, devenue proverbiale ; il faut ajouter que ceux qui comprennent le moins la république sont encore les républicains.

Toute forme républicaine, par conséquent, donne immédiatement naissance à ces deux questions : Comment sera élu le chef du pouvoir exécutif ? quand, comment, dans quelle mesure, devant quelle autorité sera-t-il responsable ?

La responsabilité du chef de l’état, c’est trop et ce n’est rien. C’est trop, si on en fait usage ; l’état entier est ébranlé quand cette colonne chancelle. Ce n’est rien, si on craint de l’employer et qu’on la laisse dormir dans l’oubli. »

Du dernier conflit entre le président de la République et l’Assemblée nationale.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 993 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour :