Livres audio gratuits publiés en janvier 2017 :


WELLS, Herbert George – Mon premier aéroplane

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 37min | Genre : Nouvelles


Mon premier aéroplane

Histoire très amusante, à la manière de Charlot ou de Jacques Tati.

Mon premier aéroplane est un des six récits groupés, publiés à la suite de La Machine à explorer le temps, premier roman de H.G. Wells qui lui a donné la notoriété.

« L’autre jour, dans un tiroir, j’ai découvert un ancien catalogue plein de bizarres illustrations représentant des appareils plus bizarres encore. Quelle époque ! Un monde incrédule avait enfin consenti à croire qu’il pourrait voler, et, en sus des fabricants d’automobiles, de cycles et autres, une centaine de maisons nouvelles et tout à fait inconnues façonnaient des aéroplanes de toutes les dimensions et de tous les modèles pour satisfaire aux commandes. »

Et il acheta un aéroplane avec l’argent de maman !

Traduction : Henry-David Davray (1873-1944).

Illustration : My First Aeroplane, The Strand Magazine (1910).

Mon premier aéroplane.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 678 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BALZAC, Honoré (de) – Ursule Mirouët

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 10h 6min | Genre : Romans


Ursule Mirouët

Le bon, riche, mais vieux, docteur Minoret a amené, un jour, chez lui, une toute petite enfant, qu’il a élevée, qui a grandi, et est devenue une jeune fille aussi belle que sage. Et c’est alors, à Nemours, la fin de la tranquillité ! Car le docteur a des neveux qui tiennent à ne rien perdre de l’héritage !

Balzac campe là, avec brio, une bourgeoisie aussi cupide que méchante.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 223 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VIDOCQ, François – Mémoires (Chapitre 12)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Biographies


Willem van de Velde - Bateaux après la bataille dans le port de Hellevoetsluis

Nous sommes en 1798-1799. Vidocq a 24 ans et déjà une vie mouvementée derrière lui !

Contenu du chapitre 12 :

Voyage à Arras – Le P. Lambert – Vidocq maître d’école – Départ pour la Hollande – « Les marchands d’âmes» – L’insurrection – Le corsaire – Catastrophe.

Les huit derniers mots du chapitre : « me laisser plus de latitude pour m’échapper ».

Accéder au Tome 01 des Mémoires de Vidocq

Illustration : Willem van de Velde, Bateaux après la bataille dans le port de Hellevoetsluis (1653).

Chapitre 12.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 609 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FERNÁN CABALLERO – La Mouette

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 10h | Genre : Romans


Franz Xaver Winterhalter - Étude d'Italienne (1864)

« Quand le premier ouvrage (La Gaviota – La Mouette) de l’auteur de Lágrimas (Un ange sur la terre) parut, en Espagne, cette publication fut accueillie par le public avec un enthousiasme universel. Voici comment s’exprimait un des critiques les plus compétents de la presse espagnole, D. Eugenio de Ochoa, en terminant un article consacré, dans le journal La España, à l’examen de la Gaviota :
C’est la première lueur d’un beau jour, le premier fleuron de la couronne poétique qui ceindra le front d’un Walter Scott espagnol.

Dans le prologue que Fernán Caballero a placé en tête de la Gaviota, il a déterminé admirablement le point d’où il est parti et le but moral qu’il se propose dans ses ouvrages :
« En composant cette œuvre légère, dit-il, nous n’avons pas eu l’intention de faire un roman, mais de chercher à donner une idée exacte, véritable, de l’Espagne, des mœurs de ses habitants, de leurs caractères, de leurs habitudes.
Nous avons voulu esquisser la vie intime du peuple, dans la haute et la basse classe, peindre son langage, ses traditions et ses légendes. Ce que nous avons recherché, avant tout, c’est de peindre, d’après nature et avec la plus scrupuleuse exactitude, les objets et les personnages mis en scène.
Notre ambition a été de donner une idée, aussi exacte que possible, de l’Espagne et des Espagnols. »

Ce programme, Fernán Caballero l’a religieusement et admirablement rempli dans toutes ses œuvres. »

A.M. Préface de Lágrimas, Un ange sur la terre.

Traduction : Teotimo T. (1882).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 904 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

O. HENRY – La Chasse à l’homme – La Punition inutile – Entre deux rounds – La Recette perdue

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 30min | Genre : Nouvelles


La Recette perdue

Les quatre dernières histoires américaines qui complètent New York Tic Tac.

La Chasse à l’homme
« Lou et Nancy étaient copines. Elles étaient venues à la grande cité pour chercher du travail, parce que, chez elles, il n’y avait pas assez à manger. Nancy avait dix-neuf ans, Lou en avait vingt.

- Est-ce que tu n’as pas froid, Nancy ? demanda Lou. C’que t’es gourde de travailler dans ce vieux magasin pour huit dollars par semaine ! Moi, j’ai gagné dix dollars et demi la semaine dernière. Possible que le repassage soit pas aussi chic que d’vendre de la dentelle derrière un comptoir, mais au moins ça paye ! Y en a pas une de nous autres, repasseuses, qui se fait moins de dix dollars par semaine, et j’ai jamais entendu dire que c’était pas du travail aussi respectable que le tien !
- C’est bon pour toi, répondit Nancy en relevant fièrement le nez. Je suis satisfaite de mes huit dollars par semaine et de ma chambre meublée. Il me plaît de vivre au milieu des belles choses et des gens chic
Oui, sûrement, je suis à l’affût du gibier ; mais celui que je veux devra être capable de faire quelque chose de plus que de se pavaner comme un mannequin cousu de dollars. »

Étranges confidences de femmes battues dans ces deux nouvelles :

La Punition inutile nous apprend de curieuses mœurs américaines :
« – J’voudrais pas d’un homme, dit Mrs. Cassidy, qui m’battrait pas au moins une fois par semaine. Ça prouve qu’il tient à vous, vois-tu ! Mais, bon Dieu ! c’est pas une dose homéopathique que Jack vient de m’flanquer cette fois ! J’en vois encore trente-six chandelles. N’empêche que maintenant il va être doux et gentil comme un agneau pendant tout l’reste de la s’maine pour s’faire pardonner ça. V’là un œil au beurre noir qui va m’rapporter au moins une soirée d’cinéma et c’te blouse en soie qu’j’ai envie depuis si longtemps. »

Dans Entre deux rounds nous lisons : « Et au même instant elle lance à la tête de son seigneur une cocotte pleine de lard et de navets. Mr. MacCaskey n’est pas un novice dans l’art des échanges balistiques. Choisissant le plat suivant sur le menu du jour, il riposte aussitôt avec le rôti de porc aux choux déjà servi sur la table, ce qui lui attire la réplique appropriée d’une terrine de pudding. Projeté avec adresse par le maître de maison, un bloc de gruyère atteint Mrs. MacCaskey en pleine figure. Visant soigneusement, elle contre-attaque au moyen d’un pot de café noir et bouillant. »

Fin de La Recette perdue : « Riley et Mac Quirk s’étaient en effet livré une grande et amicale bataille. Des bouteilles et des verres brisés gisaient sur le sol. La salle était pleine de fumées d’alcool. Le plancher était parsemé de flaques spiritueuses. »

Rappelons-nous que  la prohibition aux États-Unis fut l’interdiction de fabriquer, transporter, importer, exporter et vendre de l’alcool. Mise en place le 29 janvier 1919, cette mesure avait pour objectif de réduire les délits et la corruption.

Traduction : F.R.

Illustration : Andrew Varick Stout Anthony, Barney Flynn’S, on the corner of Pell Street and the Bowery, showing Chuck Conners (with cap) and typical frequenters of a bowery saloon (1899).

> Écouter un extrait : La Chasse à l’homme.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 942 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

O. HENRY – New York Tic Tac (Œuvre intégrale)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 9h 37min | Genre : Nouvelles


Flat Iron Building New York (1912)

O. Henry, pseudonyme de l’écrivain américain William Sydney Porter (1862 – mort le 5 juin 1910 à New York), est un écrivain et journaliste américain surtout connu pour ses près de 400 nouvelles qui se déroulent au début du XXe siècle, et dont beaucoup d’entre elles ont pour cadre la ville de New York, d’où le titre de ce recueil New York Tic Tac qui en compte trente et dont les personnages ne sont jamais ni entièrement bons ni entièrement méchants. L’humour domine, bien sûr, mais il arrive aussi à O Henry de nous émouvoir, comme par exemple dans La Dernière Feuille

Une belle citation :
« Ce ne sont pas les routes que nous prenons, c’est ce que nous avons à l’intérieur qui nous fait devenir ce que nous sommes. »

Traduction : F.R.

Illustration : Flat Iron Building, New York (1912).

- Les Cadeaux inutiles (Version 1, Version 2)
- Mammon et le petit archer
- Le Courrier du parc
- Chambre meublée
- Amour et surmenage
- Vingt ans après
- La Rançon du smoking
(Version 1, Version 2)
Le Calife, Cupidon et l’horloge
- Sœurs du cercle enchanté
- Un champion de la science matrimoniale
- Le Loup tondu
- La Chasse à l’homme
- Le Pendule
- Le Jour d’actions de grâces et les deux gentlemen
- On ne peut pas tout avoir
- Le Triangle social
- La Robe pourpre
- La Recette perdue
- La Punition inutile
- La Dernière Feuille
- L’Art et la combine
- La Jeune Fille et l’habitude
- Boadicée
- L’Hymne et le flic
- Entre deux rounds
- Le Philtre
- Mémoires d’un chien jaune
- La Paume de Tobin
- Le Comte et l’invité
- Un service d’amour


> Consulter la version texte de ce livre audio.
Page vue 3 454 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUYSMANS, Joris-Karl – Là-bas

Donneur de voix : Christian Attard | Durée : 12h 20min | Genre : Romans


Martin van Maele - La Sorcière

L’écrivain parisien Durtal prépare son dernier ouvrage sur Gilles de Rais qui, au XVe siècle sous prétexte de recherches alchimiques, viola et tortura des dizaines d’enfants. Dans le même temps, il prend pour maîtresse l’énigmatique madame Chantelouve. Disciple du sulfureux chanoine Docre, elle va le conduire à constater que le satanisme sévit toujours.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 527 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GOURMONT, Rémy (de) – Le Secret de Don Juan – Celle qu’on ne peut pas pleurer – L’Autre

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Nouvelles


Eugène Delacroix - Le Naufrage de Don Juan

Difficile de ne pas succomber au charme du style de Rémy de Gourmont dans ces Histoires magiques (1894), même si la mort conclut tristement les trois.

Le Secret de Don Juan

« Don Juan entra dans la carrière armé et orné de cette devise : « Pour plaire, il faut prendre ce qui plaît à celles qui plaisent. »
À une défaillante blonde, il prit le geste de comprimer d’une main adroite le douloureux battement d’un cœur absent ;
À une autre, il prit un ironique clignement des paupières qui donnait l’illusion de l’impertinence ;
À une autre… »

Celle qu’on ne peut pas pleurer :

« Quel que soit le degré d’immoralité conventionnelle dont un honnête sot taxerait ma conduite, je la juge, moi, d’une moralité très haute et même absolue, – et je puis, fièrement et douloureusement, embrasser dans la chambre de ma femme morte celui que moi-même je fis son amant. »

L’Autre :

« Les deux sœurs ne s’étaient jamais aimées, et l’aînée, celle qui entrait, radieuse et insolente sous son air condoléant, n’avait jamais pardonné à sa cadette, elle restée fille, son précoce mariage. »

Illustration : Eugène Delacroix, Le Naufrage de Don Juan.

> Écouter un extrait : Le Secret de Don Juan.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 999 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour :