Livres audio gratuits publiés en août 2017 :


BURNEY, Fanny – Camilla (Tome 03)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 7h | Genre : Romans


Elisabeth Vigée-Lebrun - Princesse Aniela Angélique Cazrtoryska

Edgar a annoncé qu’il n’avait pas l’intention d’épouser Indiana. C’est Camilla qu’il aime.

Il fait part au docteur Marchmont, qui fut son mentor pendant sa jeunesse, de son inclination pour Camilla. Le docteur lui répond : « Gardez-vous de vous déclarer, ne faites aucune ouverture à ses parents, n’excitez en elle nulle espérance, qu’aucun bruit public ne révèle au monde votre passion, jusqu’à ce que son cœur vous soit connu. Ne donnez à vos intentions aucun commencement d’exécution jusqu’à ce que vous soyez assuré qu’elle possède réellement toutes les vertus dont elle a l’apparence, et ne vous déclarez qu’après vous être convaincu de son affection pour vous. ».

De son côté, M. Tyrold a conseillé à sa fille : « Le bon sens vous montrera les bornes que l’usage défend à votre sexe de franchir. La femme qui, attirée par le charme de la prévention, s’y livre ingénument, est presque toujours cruellement trompée Non parce qu’elle manque son but d’éveiller la tendresse dans celui qui en est l’objet, mais parce que cette tendresse est dépourvue de respect. La certitude du succès en détruit le charme. Apportez donc la plus grande surveillance à ne laisser échapper un secret qui ne doit pas être révélé. Une femme qui le laisse connaître peut-elle attendre la considération et le respect ? »

Afin d’éloigner sa fille d’Edgar, M. Tyrold accepte son départ pour Tunbridge, pour accompagner pendant quelques semaines Mistriss Arlbery à cette ville d’eaux. Mais Edgar, lui aussi, part à Tunbridge.

Traduction anonyme (1798).

Illustration : Elisabeth Vigée-Lebrun, Princesse Aniela Angélique Cazrtoryska (1802).

Accéder à l’œuvre intégrale.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 560 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LAMOTTE, Émilie – Lettre sur la beauté, l’amour, la vie, l’inconstance et autres sujets

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Philosophie


L'Amour libre

Émilie Lamotte (1876-1909) est une conférencière et pédagogue, militante anarchiste et néo-malthusienne.
Elle donne des conférences à l’occasion desquelles elle dénonce l’enseignement confessionnel comme l’enseignement laïque, dont elle estime qu’ils sont tous deux sources d’aliénation de l’enfant.

Quelques titres de ses ouvrages : La Limitation des naissances. Moyens d’éviter les grandes familles, L’Éducation rationnelle de l’enfance.

Lettre sur la beauté, l’amour, la vie, l’inconstance et autres sujets était adressée à un anarchiste qui défendait l’idée de la pluralité en amour, ou des amours simultanées.

« La beauté, ce n’est pas ceci ou cela : une taille élevée ou des cheveux blonds, des yeux larges ou des mains étroites, la force de l’âge ou l’adolescence, la tristesse ou la gaîté. C’est une harmonie. Pas plus, pas moins. Et ça ne se fabrique pas. Le malheureux qui, ayant un idéal, en cherche les morceaux épars dans la nature, se charge d’un travail inutile pour un affreux résultat et ne comprend pas la vie. »

Lettre sur la beauté, l’amour, la vie, l’inconstance et autres sujets.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 089 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RETBI, Shmuel – Deux Crimes de tous les jours

Donneuse de voix : Plume | Durée : 36min | Genre : Nouvelles


Police Line Crime Scene

Deux hommes sont poignardés dans deux quartiers de Tel-Aviv. Aucun lien entre les deux victimes. Pour l’inspecteur Itamar Braun, une question se pose : s’agit-il de l’œuvre d’un tueur en série ou de deux crimes banals indépendants l’un de l’autre ?

Aux détours de cette enquête à la solution inattendue, l’auteur glisse quelques réflexions sur la société israélienne d’aujourd’hui.

Deux Crimes de tous les jours.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 759 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOCCACE, Jean – Le Sortilège – Rien de plus trompeur que la mine

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Contes


Giotto

Le Sortilège, ou Le Pourceau de Calandrin (Journée VIII, Nouvelle 06)

« Il me suffira de vous dire que le crédule Calandrin avait dans le voisinage de Florence une petite maison de campagne, le seul bien que sa femme lui eût apporté en dot. Entre autres choses, il retirait tous les ans de cette espèce de métairie un cochon gras, qu’il était dans l’usage d’aller tuer et saler dans le mois de décembre. Sa femme l’y accompagnait ordinairement. »

Rien de plus trompeur que la mine (Journée VI, Nouvelle 05) nous confirme que Giotto, ce créateur de beauté, était très laid. Il raillait lui-même sa laideur qui est le sujet de ce conte de Boccace.

Traduction : Antoine Sabatier de Castres (1742-1817).

Illustration : Portrait de Giotto (XVe).

Le Sortilège, ou Le Pourceau de Calandrin.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 216 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ASSIS, Machado (de) – La Cartomancienne

Donneuse de voix : Christine Sétrin | Durée : 30min | Genre : Nouvelles


Edouard Bisson - Demandez aux cartes (1889)

« Villela, Camille et Rita, trois noms, une aventure et aucune explication préalable. Donnons-en. Les deux premiers étaient amis d’enfance. Villela suivit la carrière de la magistrature ; Camille entra dans le fonctionnarisme, contre la volonté de son père, qui voulait le voir médecin. Mais le père mourut, et Camille préféra n’être rien du tout, jusqu’au jour où sa mère lui trouva un emploi public. Au commencement de 1869, Vilella revint de sa province, où il s’était marié avec une personne jolie et frivole ; il abandonna la magistrature, et ouvrit un cabinet d’avocat. Camille lui trouva une maison du côté de Botafogo, et alla le recevoir à bord.
- C’est vous, Monsieur, s’écria Rita en lui tendant la main. Vous ne vous imaginez pas à quel point mon mari est votre ami. Il parle sans cesse de vous. »

Villela, Camille et Rita, trois personnages que les prophéties de La Cartomancienne entraîneront vers un dénouement tragique…

Traduction : Adrien Delpech (1867-1942).

Illustration : Édouard Bisson, Demandez aux cartes (1889).

Licence Creative Commons

La Cartomancienne.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 188 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MIRBEAU, Octave – Victor Hugo – Amour ! Amour !

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 31min | Genre : Histoire


L'Apothéose de Victor Hugo au Théâtre français

Octave Mirbeau avait souvent la dent dure. Mais dans son article Victor Hugo, rédigé deux jours après la mort du Poète, foisonnent les éloges sans la moindre réserve.

Avec Victor Hugo, « le théâtre, le roman, le poème, qui s’étaient faits coterie, redeviennent foule. Le clavier du génie humain reprend toutes ses notes méprisées et brisées. Et de bas en haut, du grotesque au sublime, le monument s’élève, semblable à la cathédrale gothique, dont la forêt de piliers et de colonnettes abrite tout un monde chimérique et réel, angélique et démoniaque, dans l’ enchevêtrement des feuillages de pierre. »

En revanche, on retrouve dans Amour ! Amour ! (chapitre de Les Écrivains) la plume critique et sans concession du dégoûté de la littérature « amoureuse » vingt ans plus tard.

« Alors que la science s’efforce de désembroussailler les sources de la vie de toutes les erreurs métaphysiques qui les cachent, mornes ronces, à notre raison ; alors qu’elle conquiert des mondes inexplorés, qu’elle interroge l’infini de l’espace et l’éternité de la matière ; alors qu’elle va cherchant, au fond des mers primitives, la matière primordiale d’où nous sortons, et qu’elle suit son lent développement à travers les millions d’années et les millions de formes, jusqu’à son évolution la plus parfaite, l’homme ; la littérature, elle, en est encore à vagir de pauvres chansons sur deux ou trois sentiments artificiels et conventionnels, qui devraient cependant être bien épuisés, depuis le temps qu’ils servent à nous amuser – car il paraît qu’ils nous amusent. »

Illustration : L’Apothéose de Victor Hugo au Théâtre français (1902).

Victor Hugo.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 362 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VOGÜÉ, Eugène-Melchior (de) – Cœurs russes : Histoires d’hiver

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 2h 5min | Genre : Nouvelles


Cœurs russes

Le vicomte Marie-Eugène-Melchior de Vogüé est un homme de lettres, diplomate et homme politique français, né à Nice le 24 février 1848 et mort à Paris le 24 mars 1910. Passeur de la littérature et de l’âme russes en France, il est connu comme auteur du Roman russe (1886), recueil d’articles sur les écrivains vedettes russes du XIXe siècle : Alexandre Pouchkine, Nicolas Gogol, Fiodor Dostoïevski et Léon Tolstoï.

Extrait : « Vous parlerai-je de l’histoire ? Je ne veux pas professer un cours vous savez comme moi que nul peuple n’a été secoué par plus de mains et par des mains plus dures, que nul n’a subi autant de servitudes domestiques et étrangères, autant d’invasions qui ont déteint sur lui ; vous savez qu’il erre depuis longtemps, comme une grande épave, entre l’Europe et l’Asie. Tenez, j’aime mieux vous dire ma théorie scientifique elle en vaut bien une autre. À mon sens, le Russe est le produit de la soupe qu’il mange. Vous la connaissez, la soupe nationale, vous vous la rappelez avec horreur ; on y trouve de tout, du poisson, des légumes, des herbes, de la bière, de la crème aigre, de la glace, de la moutarde, que sais-je encore ? des choses excellentes et des choses exécrables, on ne devine jamais ce qu’un coup de sonde va ramener de là. Ainsi de l’âme russe : c’est une chaudière où fermentent des ingrédients confus tristesse, folie, héroïsme, faiblesse, mysticisme et sens pratique vous en retirerez de tout au petit bonheur, et vous en retirerez toujours ce que vous attendiez le moins. Si vous saviez jusqu’où cette âme peut descendre ! Si vous saviez jusqu’où elle peut monter ! et de quels bonds désordonnés ! »

> Écouter un extrait : Prologue.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 215 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOUTET, Frédéric – La Marquise de Ganges et sa fille (Préface)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 19min | Genre : Histoire


Portrait véritable, et circonstance interessante de la vie de A. F. Desrues, executé pour crime de poison a Paris le 6 mai 1777

Frédéric Boutet (1874-1931), publie, à 24 ans, un recueil de contes fantastiques de facture décadente et presque surréaliste : Contes dans la nuit. (On le compare à Edgar Poe !)

Son livre La Marquise de Ganges et sa fille comporte une préface très riche historiquement que nous soumettons à ceux qu’intéressent les crimes par empoisonnement.

La Brinvillers, La Voisin… Une spécialité féminine…

Illustration : Portrait véritable, et circonstance interessante de la vie de A. F. Desrues, executé pour crime de poison a Paris le 6 mai 1777 (XVIIIe).

La Marquise de Ganges et sa fille (Préface).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 996 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour :