Livres audio gratuits publiés en février 2018 :


ROLLINAT, Maurice – Les Mains – Musique – Le Manoir tragique

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 37min | Genre : Nouvelles


Le Manoir tragique

Maurice Rollinat (1846-1903) est un poète symboliste qui a eu peu souvent recours à la prose pour exprimer surtout sa tristesse, son goût de l’étrange ou sa complaisance pour le macabre et le fantastique.

Les 17 récits de En errant, proses d’un solitaire (1886), très inspirés par Edgar Poe et par Baudelaire méritent d’être connus. En voici la première sélection :

Les Mains
« Les mains sont les grandes magiciennes de notre vie ! L’Âme surveille, aspire, convoite par les yeux ; ce n’est que par les mains qu’elle accomplit et possède. »

Musique
« N’y a-t-il pas telles musiques qui, notes à notes, si chagrines, d’une si fondante affliction, semblent faire tomber dans votre âme un délicieux goutte à goutte des pleurs qu’elle aspire et qu’elle boit comme ses propres larmes ? »

Le Manoir tragique
« Une nuit, j’ai eu ce rêve d’impressions et visions, si logique, si cousu de lucidité, de suite et de vraisemblance, que je le garde à jamais comme le souvenir de ma plus grande terreur soufferte, de ma pire stupéfaction vécue. »

Illustration : Henri Guérard, Armure (1888).

> Écouter un extrait : Les Mains.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 096 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FRANCE, Anatole – La Vie en fleur

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 6h 5min | Genre : Romans


LaVieEnFleur.gif

La Vie en fleur conte les souvenirs, déguisés, d’Anatole France adolescent.

Extrait : « M. Dubois était un grammairien d’une force qui faisait peur. Pour le sens et les rapports des termes, rien n’égalait sa justice sévère ; au reste, assez indifférent à l’orthographe, qu’il ne mettait pas lui-même très exactement. Il disait ne pas comprendre qu’on perdît un temps précieux à ces minuties. Il appelait la grammaire de Noël et Chapsal une grammaire de quartier général, et la disait imposée par l’insatiable tyrannie de Napoléon qui, s’exerçant autant sur les idées que sur les actes, poursuivait toute indépendance d’esprit. Et, quand ma mère parlait devant le vieillard de cette règle des participes, son perpétuel souci, il la consternait en lui répondant que, sur les participes, il n’en voulait pas savoir plus que Pascal et Racine, qui n’en savaient rien. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 122 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VIDOCQ, François – Mémoires (Chapitre 36)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 51min | Genre : Biographies


Un cabaret de La Courtille

« Je joue le rôle de Vidocq » est une scène capitale du chapitre36 :

L’utilité d’un bon estomac. – L’occurrence suspecte. – La procession des ballots. – Les hirondelles de la Grève. – La commodité d’un fiacre. – Les fredaines de ces messieurs. – Le garçon de chantier. – Il n’y a plus de fiat du tout. – Madame Bras ou la marchande scrupuleuse. – Annette ou la bonne femme. – On ne mange pas toujours. – Le premier qui fut roi. – Vidocq enfoncé ; pièce nouvelle, dont le dernier acte se passe au corps-de-garde. – Je joue le rôle de Vidocq. – Représentation à mon bénéfice. – Applaudissements unanimes. – La pomme rouge. – Le grand casuel. – L’inspection des papiers. – Je fais évader un voleur. – Le vétéran qui prend un potage. – L’auteur du Pied-de-Mouton. – Les bas et les madras accusateurs. – J’ai perdu ma pièce de cinq francs. – Le soufflet et le marchand de vin. – Je suis arrêté. – La ronde du commissaire. – Ma délivrance. – La chute du bandeau. – Vidocq l’enfonceur reconnu dans Vidocq l’enfoncé. – Souhaitez-vous un bon conseil ? – Gare à la caboche !

Illustration : Eustache Lorsay, Physionomie, tournure, gestes, toilette et amusements des habitués de la courtille (1840).

Chapitre 36.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 986 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BLOCH, Jean-Richard – Lévy

Donneur de voix : Christian Dousset | Durée : 2h 14min | Genre : Contes


Jean-Richard Bloch - Lévy

« Un petit homme gros, sans cou, en veston d’alpaga gris, mettait les volets de sa boutique. Le voyageur constata que ses gestes étaient nerveux. Des gens en passant le bousculaient. On pouvait croire sans trop de peine qu’ils y apportaient de l’affectation. Qu’ils y trouvaient même du plaisir. »

Écrivain, journaliste, professeur agrégé d’histoire, Jean-Richard Bloch (1884-1947), combattra pendant la première guerre, s’engagera ensuite parmi les écrivains antifascistes puis au P.C.F. et s’exilera à Moscou durant le second conflit mondial.
À travers ce récit sous forme de conte, publié en 1912 et où pointe une certaine ironie, l’auteur nous offre un voyage dans la judéité, les traditions, l’histoire et la France d’alors. Mais cette œuvre est-elle aussi datée qu’il y pourrait paraître ? En effet, l’antisémitisme et les préjugés de tous poils ont-ils aujourd’hui disparu de notre monde ?…

Illustration personnelle.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 417 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DURUY, Georges – Pèlerinage d’amour

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 23min | Genre : Nouvelles


Pèlerinage d'amour

Cette mélancolique nouvelle est extraite du recueil Victoire d’âme paru en 1888.

« Il parut à Mariette que son ami était devenu sceptique, moqueur et blasé, que l’esprit de critique et d’ironie avait tari en lui la source des généreux enthousiasmes ; Olivier crut s’apercevoir, de son côté, que la petite institutrice, depuis sa métamorphose en grande dame, avait perdu de son naturel, qu’elle ne gardait plus cette réserve pudique, ce charme d’innocence et de naïveté, qui donnait jadis, quelque chose de presque virginal et de si touchant à sa jeune maîtresse. »

Pèlerinage d’amour.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 972 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MARMIER, Xavier – Quatre Contes populaires de quatre pays

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 51min | Genre : Contes


Un marchand turc en 1577

Non-interdits aux adultes, ces quatre contes « internationaux » proviennent :

- de Scandinavie Le Cœur caché
- d’Allemagne Le Juge et le diable
- d’Estonie Les Trois Jumeaux
- de Turquie Les Pantoufles d’Abou Karem.

Bons voyages dans le temps et dans l’espace !

Illustration : Un marchand turc en 1577.

> Écouter un extrait : Conte scandinave.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 711 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MILOSZ, Oscar V. de L. – Contes et fabliaux de la vieille Lituanie (Partie 01)

Donneuse de voix : Domi | Durée : 3h 12min | Genre : Contes


Oscar Venceslas de Lubicz Milosz

Oscar Milosz (1877-1939), poète français d’origine lituanienne, a collecté ces histoires du folklore lituanien. Les contes abordent des thèmes assez classiques : histoires de couples, victoire des rusés (Les Bourdeurs), revanche des pauvres sur le pouvoir. On note la présence du chat, de la mort sous les traits d’une belle jeune femme, de sorcières…
Utilisant un vocabulaire soutenu ou bien grossier elles sont visiblement destinées à des adultes.
On retrouve dans cette partie les 17 premiers textes.

Accéder à la deuxième partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 559 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MÉRY, Joseph – Le Château d’Udolphe

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 36min | Genre : Nouvelles


Le Château d'Udolphe

Joseph Méry (1797-1866) est un journaliste, romancier, poète, auteur dramatique et librettiste français, oublié aujourd’hui.

La nouvelle Le Château d’Udolphe est extraite de son recueil Les Nuits anglaises, contes nocturnes. Nous suivons John Lewing, amoureux des Mystères d’Udolphe d’Anne Radcliffe, qui veut acheter le château aux ayants-droits.

Le début : « Anne Radcliffe avait une sombre imagination : elle n’a pas inventé les fantômes, mais elle les a perfectionnés ; le nombre des êtres mystérieux que cette femme féconde a mis au jour est incalculable. Les romanciers prennent ordinairement leurs héros dans le monde réel, Anne Radcliffe a exhumé les siens du monde imaginaire. Tout personnage convaincu d’exister était naturellement exclu de ses domaines : aussi, pour se livrer en conscience à l’étude du genre qu’elle exploitait, elle s’était retirée à l’écart, et se faisait une vie conforme à sa vocation d’auteur infernal. »

Le Château d’Udolphe.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 168 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour :