Page complète du livre audio gratuit :


AHIKAR – Jonas le singe (Poème)

Donneur de voix : Ahikar | Durée : 4min | Genre : Poésie


Jonas le Singe

Ce texte fait suite au Tigre, mais il peut aussi s’entendre seul.

Je vous souhaite une très bonne écoute, et espère que vous prendrez autant de plaisir que j’en ai eu à l’enregistrer.

Jonas le singe.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)





> Références musicales :

Bruitages extraits de Freesound.org et Universal Soundbank.

> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 8. XXIe siècle, Contemporains, Poésie, ,

 

Page vue 11 712 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

9 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. arguel jean michel le 2 mars 2013

    belles rimes, et fond sonore approprié. s’ecoute facilement

  2. Dhalila le 2 mars 2013

    Comme vous le dites bien dans la présentation, l’histoire de Jonas peut s’écouter seule, mais je trouve qu’elle est plus forte et encore plus amusante après avoir écouté votre première histoire du tigre du singe et des périophtalmes. Jonas prend mieux sa place, on comprend mieux pourquoi le vieux singe souhaite proposer un nouveau roi des animaux.
    Je les trouve bien faites et aussi très drôles.
    …ce pauvre tigre qu’on aimerait voir « tutoyer les oiseaux » puis « dire bonjour aux vermisseaux » :-)
    Dahlila

  3. Bibi le 16 mars 2013

    Cette histoire me plaît encore plus que la première car elle est plus moderne et plus passionnante. Maman trouve que le vocabulaire est plus cru et surprenant pour une fable, ce qui fait sa modernité.
    Vous pouvez continuer à en créer d’autres et nous surpendre…

  4. Ahikar le 19 mars 2013

    Merci beaucoup Dhalila, Jean-Michel et Bibi, fidèle auditeur. Cher Bibi, cela me fait très plaisir que ce second texte t’ait plu davantage que le premier – et qu’il ait également plu à ta maman –, car je n’étais pas du tout sûr qu’il rencontre quelque succès. Je reste d’ailleurs persuadé que sans les rugissements du tigre et les rires du singe, le succès du premier eût été bien moindre. Je découvre avec ces fables ce que peut véritablement apporter une lecture audio.

    A très bientôt,

    Ahikar

  5. Patrick de Mornay le 13 mai 2013

    Remarquable. Mais dites-moi, Archimède a-t-il réellement soulevé les vaisseaux romains ? ;-)

    Patrick de Mornay

  6. Robespierre le 21 mai 2013

    Très beau !

  7. Ahikar le 24 mai 2013

    Merci beaucoup Patrick de Mornay et Robespierre pour vos commentaires.

    Pour répondre à votre question, je vous citerai Polybe (vers 208 av. J.-C. à Mégalopolis – vers 126 av. J.-C.), le premier historien à relater les faits :

    « Outre cela, il faisait tomber une main de fer attachée à une chaîne, avec laquelle celui qui dirigeait le bec de la machine comme le gouvernail d’un navire, ayant saisi la proue d’un vaisseau, abaissait l’autre bout du côté de la ville : quand, soulevant la proue dans les airs, il avait dressé le vaisseau sur la poupe, alors liant le bras du levier pour le rendre immobile, il lâchait la chaîne par le moyen d’un moulinet ou d’une poulie. Il arrivait nécessairement alors que les vaisseaux ou bien tombaient sur le côté, ou bien étaient entièrement culbutés; et, la plupart du temps, la proue retombant de très haut dans la mer, ils étaient submergés, au grand effroi de ceux qu’ils portaient. Marcellus était dans un très grand embarras : tous ses projets étaient renversés par les inventions d’Archimède; il faisait des pertes considérables. Les assiégés se riaient de tous ses efforts. Cependant il ne laissait pas que de plaisanter sur les inventions du géomètre. Cet homme, disait-il, se sert de nos vaisseaux comme de cruches pour puiser de l’eau; et il chasse ignominieusement nos sambuques à coups de bâton, comme indignes de sa compagnie. Tel fut le succès du siège par mer. (Histoire générale, livre VIII)

    Ces faits seront d’ailleurs repris par Tite-Live et Plutarque. Polybe étant par ailleurs un historien très fiable, il y a tout lieu de penser que les faits décrits sont historiques.

    J’ajouterai que si vous m’aviez posé la question sur les miroirs ardents, à savoir si Archimède a bel et bien enflammé les vaisseaux romains, je vous aurais en revanche répondu par la négative. Cette histoire aussi grandiose soit-elle, n’apparaît pas avant le début du VIe siècle, et est l’œuvre d’Anthémius de Tralles (vers 474 et mort vers 534), le génial architecte de Sainte-Sophie et de l’Eglise des Saints-Apôtres, qui était aussi un grand mathématicien et ingénieur. Tout porte à croire qu’il a inventé cette histoire pour donner plus de poids à son Etude sur les miroirs ardents. Anthémius de Tralles fut sans nul doute le plus grand esprit de son temps, le Léonard de Vinci byzantin.

    Voilà, j’espère avoir répondu à votre question.

    Très bonne journée à tous,

    Ahikar

  8. Fred le 7 novembre 2013

    Le vieux singe est extra !!!!!!!!!!!

  9. Ahikar le 11 décembre 2013

    Merci beaucoup Fred pour votre commentaire. Mon petit-cousin a aussi adoré la voix du vieux singe, et il se demandait comment j’avais bien pu faire. Hélas, dois-je l’avouer, ce n’est pas moi ! je n’ai pas ce talent. J’ai tout simplement incorporé à la bande-son la respiration d’un orang-outan. C’est donc sa majesté l’ « homme des bois » qu’il faut remercier ! :)

    Amitiés,

    Ahikar

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.