Page complète du livre audio gratuit :


AL TURABI, Ogail – De l’art de gouverner (Extraits)

Donneur de voix : Ahikar | Durée : 10min | Genre : Contemporains


Ogail Al Turabi - De l'art de gouverner

Ogail Al Turabi est un jeune auteur contemporain.

Écrit en vers, De l’art de gouverner ne pourra que charmer les amoureux de la langue française.

« Que le monde serait beau si tous nos dirigeants mettaient en pratique ces paroles de sagesse ! » Michel Chevalier, éditeur.

« J’ai lu avec une grande attention votre livre. C’est un beau livre de sagesse, de spiritualité vivante. On pourrait presque croire qu’il a été écrit par un sage d’une autre époque. Je pense que c’est une belle réussite, parce qu’on entend souvent dire qu’il n’y a plus de sage ou de sagesse à notre époque. Or, votre livre est comme une ouverture, il nous montre qu’une Sagesse est possible ; et cela fait du bien, beaucoup de bien. Je pense que c’est un livre qui s’adresse surtout à l’âme, et qu’il ne peut qu’inciter celui qui le lit à essayer de s’améliorer. » Ahikar

Avec l’aimable autorisation de l’auteur et des Éditions Stellamaris.

> Écouter un extrait : 01. Étude de l’éloquence.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

De l’art de gouverner.zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

01. Étude de l’éloquence.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
02. Sur les flatteurs.mp3
03. Ne pas être la dupe des choses.mp3
04. L’Afflux de la rectitude.mp3



> Rechercher : 8. XXIe siècle, Contemporains, Poésie, ,

 

Page vue 6 892 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

7 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Shmuel R le 23 février 2017

    Merci Ahikar.  » Aime la vérité parce que c’est la vérité » (Maïmonide)

  2. Anaïs Carontini le 23 février 2017

    C’est drole quand même de passer d’une histoire de rat à un livre de sagesse.Vous avez des gouts tres eclectiques!!!!!!!!!! Vous aimez des choses vraiments très differentes! ce sera quoi la prochaine fois? je serais curieuse de savoir.Impossible de deviner avec vous! ;) ;)

  3. Ahikar le 24 février 2017

    Cher Shmuel, ce n’est pas moi qu’il faut remercier, mais ce jeune auteur très prometteur.

    Chère Anaïs, l’éclectisme de mes goûts peut surprendre, je l’avoue. J’ai toutefois attendu près de deux mois pour passer de l’univers d’Isaac Babel (Cavalerie rouge) à celui d’Ogail Al Turabi. Je n’y arrivais tout simplement pas.

    Amitiés, :)

    Ahikar

  4. Sissoko le 24 février 2017

    Excellent livre qui invite tout un chacun à prendre ses responsabilités à comprendre que la vie est un cadeau qu’il faut apprécier en rendant celle des autres meilleurs à travers des décisions justes , loyales et harmonieuses.

  5. Mousseline le 24 février 2017

    Quels beaux messages et quelles belles images !
    Merci Ogail.
    Merci aussi Ahikar pour ce choix et cette douce lecture qui rappelle celle que vous avez faite de Tocqueville.
    C’est un bonheur de s’imprégner des leçons d’Ogail.
    Un peu trop court (comme les Finger…) :-)
    Et dites-nous Ahikar, comment dénichez-vous ces pépites ?
    Passez-vous votre vie à fouiller les librairies ? :-)

  6. Khalil le 4 mars 2017

    Votre lecture incarnée Ahikar, oui je dis bien incarnée car vous abolissez la distance entre vous et l’auteur tellement vous possédez bien les mots de l’auteur que vous me faites découvrir, m’a entièrement hypnotisé.

    Après les paroles de sagesse de Yugadhara voici maintenant celle de Ogail. Vous avez bien raison Mousseline de dire que Ahikar est doué pour nous dénicher des pépites qui valent de l’or pour notre âme. Moi j’ajouterai Ahikar-Ogail une rencontre qui vaut de l’or !

    Khalil

  7. Candice le 16 avril 2017

    Je ne peux m’empêcher en ce jour de Pâques de rapprocher le message de paix du pape François de celui d’Ogail.

    Comme il est rassurant de constater que la sagesse est universelle et toujours bien vivante.

    Joyeuses Pâques à tous.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.