Page complète du livre audio gratuit :


ALLAIS, Alphonse – À se tordre, histoires chatnoiresques

Donneuse de voix : Mon Evasion | Durée : 5h 2min | Genre : Nouvelles


Alphonse Allais

Esprit facétieux et exigence littéraire marquent ces quarante-cinq Histoires chatnoiresques. Autant d’occasions de « se tordre de rire », en compagnie d’apothicaires peu scrupuleux, de soldats de fortune, d’archéologues du dimanche ou de peu de recommandables cocottes. Et si les hommes vous lassent, il reste les palmiers, veaux, zèbres, cochons qui participent au climat de douce folie qui règne sur cette comédie loufoque…

> Écouter un extrait : 01. Un philosophe.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

À se tordre, histoires chatnoiresques.zip



> Remarque
La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Nouvelles, Les Petits Cochons, Contes divers.


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Humour, Nouvelles, ,

 

Page vue 1 983 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

5 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. françoise le 9 mai 2019

    Que c’est bon de rire en écoutant les facéties d’Alphonse Allais, et Mon Evasion a une voix délicieuse et légère qui convient tellemnt bien !

  2. Mon Evasion le 10 mai 2019

    Bonjour Françoise
    merci de ce commentaire encourageant et vivifiant
    ce partage de lecture est un plaisir

  3. Joel le 10 juillet 2019

    Grand merci,

  4. Simanot Oleg le 29 juillet 2019

    Bien la lecture, un plaisir a écouter, merci beaucoup !

    N’hésitez pas a en enregistrer d’autres de ces lectures qui vous plaisent !

    Merci encore

  5. Mon Evasion le 4 août 2019

    Merci à tous de vos commentaires, vivifiants et encourageants
    je ne manquerai pas de partager d’autres lectures aussi ludiques et rafraîchissantes

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.