Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'ANDERSEN, Hans Christian - L'Ombre' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

11 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Pomme le 27 janvier 2010

    Absolument charmant!
    Pomme

  2. Delanuit le 27 janvier 2010

    Superbe!

  3. shakir le 4 février 2010

    divinissime, les mots me manquent pour décrire ma joie, un grand plaisir celui que je ressens en vous écoutant, Mille Merci.

  4. juliette le 4 février 2010

    Magnifique lecture !
    Un vrai bijou !!!

  5. Béatrice Gautier le 7 février 2010

    Attention ! Ce commentaire dévoile en partie la fin de l’histoire.

    Une lecture parfaite ! J’ai vu un film créé à partir de ce conte. Les détails y sont légèrement modifiés, ainsi que la fin : au moment où le savant est décapité, l’Ombre perd sa tête elle aussi, et la princesse et sa cour s’aperçoivent de sa supercherie. Ils font ressusciter le savant au moyen d’un philtre magique et chassent l’Ombre.

  6. eva le 11 février 2010

    c´est magnigfique!

  7. mf le 2 mars 2010

    Bravo à tous, c’est superbe.

  8. Miss Flan le 7 mai 2011

    Ce compte est fantastique, je le trouve superbe… et la lecture! Le fait d’avoir mit les voix des personnages lors de dialogue ma plut! Vous me voyez ravis! Grand merci pour cela!

  9. Sandrine le 5 mai 2012

    Un conte curieux joliment mis en son. Merci.

  10. khaoula le 13 octobre 2014

    bonjour tout le monde ,j’ai bien aimé le coté fantastique et philosophique du conte .On m’adressant à Béatrice, puis je avoir le nom du film j’aime bien le voir , merci

  11. emiliemilie le 20 avril 2015

    J’ai parfois un peu de mal avec les contes malgré mon amour de la littérature jeunesse. Mais il faut avouer que ce conte est beau est poétique.

    Merci pour cette lecture vivante et travaillée.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.