Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'ANONYME - Elle vire, parodie du Lac de Lamartine (Poème)' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

8 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Marie-Ange Bataillé le 20 décembre 2011

    J’adore les pastiches et celui-ci m’a beaucoup amusée. L’ennui, c’est qu’on a du mal à revenir à l’original sans sourire ; ce petit acte sacrilège me perturbe toujours beaucoup…
    Merci René, et bonnes fêtes de fin d’année.
    Marie-Ange

  2. Gambas y Camarones le 1 avril 2013

    Hilarante, la parodie du “Lac”.

  3. LEMAITRE FUGIER le 4 juin 2015

    Cette parodie a circulé vers 1950 entre les deux lycées ERNEST RENAN et ANATOLE LE BRAZ à St Brieuc
    (ex-Côtes du Nord!)
    Je ne me souvenais que du début, un délice !
    Un délice à partager … Merci !

  4. Michel Massaux le 28 août 2016

    Ceci est un pastiche publié dans  » Record « , un journal de gosses auquel nous étions abonnés en école primaire dans les années 50-60 en Belgique; de mémoire, il manque quelques strophes:

    Le premier [ ... ]est à remplacer par:
    un soir, t’en souviens-t-il?
    nous roulions en silence,
    on entendait tout bas,
    tant il sont harmonieux,
    que le bruit des pistons
    qui fappaient en cadence
    tes flans harmonieux.

    Le deuxième [ ... ] par :

    Regonflons, regonflons car l’heure est fugitive,
    hâtons-nous, dépechons,
    l’homme n’est plus normal
    jusqu’à ce qu’il arrive,
    il roule et nous crevons.

    O lac, rochers muets
    grottes, forets obscures,
    seuls mes rétroviseurs
    ont pu vous contempler,
    car il nous a fallu
    encore forcer l’allure
    pour l’heure du dîner.

    sans doute manque-t-il encore quelques strophes, mais ma mémoire ne marche plus bien;
    je demanderai à mes frères s’ils se souviennes

    Michel

  5. xavier du Castel le 20 janvier 2019

    l’auteur de ce  » chef d’oeuvre  » est :
    jacques BRANDICOURT écrivain /journaliste Amiennois .

    c’était un ami de mon père , lui aussi Picard .

  6. Christine Sétrin le 21 janvier 2019

    Bonsoir Xavier,

    Merci pour cette information :-) . Pourriez-vous nous en dire un peu plus : si ce pastiche fut publié dans quelque recueil de M. Brandicourt et lequel, s’il est possible d’entrer en contact avec lui, ou avec ses ayants-droits ?

    Merci d’avance !

    Bonne soirée,

    Ch.

  7. xavier du Castel le 21 janvier 2019

    Bonsoir Christine ,

    Hélas ,Jacques Brandicourt est décédé depuis longtemps .Avant de mettre mon commentaire , j’avais d’ailleurs essayé de trouver plus de détail sur lui et sa famille mais sans succès .
    Ce monsieur publiais quelques nouvelles dans un journal picard local ( dont hélas j’ai oublié le nom ) auquel mon père était abonné .Il a également écrit quelques livres sur le patrimoine local picard dont un sur la cathédrale d’Amiens .
    Mais je vais voir dans ma famille si je peux retrouver quelques pistes .
    En attendant si vous me donnez une adresse mail je peux vous donner l’original complet . Plus facile à scanner que recopier : 13 strophes!
    bonne soirée
    xavier

  8. Christine Sétrin le 22 janvier 2019

    Bonsoir Xavier,

    Je vous ai envoyé un mail.

    À très bientôt,

    Ch.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.