Page complète du livre audio gratuit :


ARRIEN – Les Entretiens d’Épictète

Donneuse de voix : Sophie la girafe | Durée : 12h 23min | Genre : Philosophie


épictète

Épictète est probablement né à Hiérapolis (sud-ouest de la Phrygie). Emmené à Rome, il passe son enfance comme esclave au service de Epaphrodite.
Il réussit cependant à assister aux conférences du stoïcien Musonius Rufus. Affranchi dans des circonstances qui restent à déterminer, il se consacre alors entièrement à l’étude de la philosophie et du stoïcisme en particulier. Mais en 89 ou 94, il doit quitter Rome à la suite d’un édit contre les philosophes, dicté par l’empereur Domitien qui s’accommode mal de l’influence du stoïcisme parmi les opposants à son régime tyrannique. Épictète ouvre alors à Nicopolis d’Épire une école stoïcienne qui connaît un grand succès. Pendant plusieurs années, il enseigne sous la forme de discussions et de remises en question.
Épictète n’a laissé aucun écrit, mais l’un de ses disciples, Arrien, a recueilli ses propos regroupés en deux ouvrages : les Entretiens (διατριβαί [diatribai]) et leur résumé à usage pratique, le Manuel (Enchiridion). Cet héritage a été conservé à travers un unique manuscrit, datant du XIe ou XIIe siècle, et conservé à la bibliothèque d’Oxford.

Source : Wikipédia.

Traduction : Victor Courdaveaux (1821-1891/1910/1912), professeur de littérature étrangère à l’Université de Besançon, professeur de littérature ancienne à Douai (Nord), auteur d’ouvrages d’histoire religieuse et philosophique…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Livre 1.zip
Livre 2.zip
Livre 3.zip
Livre 4.zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Livre 1 :

Chapitre 01 : Des choses qui sont en notre pouvoir et de celles qui n’y sont pas.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Chapitre 02 : Comment on peut conserver sa dignité en toute chose.mp3
Chapitre 03 : Quelles conclusions peut-on tirer de ce que Dieu est le père des hommes.mp3
Chapitre 04 : Sur le progrès.mp3
Chapitre 05 : Contre les académiciens.mp3
Chapitre 06 : Sur la Providence.mp3
Chapitre 07 : De l’usage des raisonnements appelés captieux et hypothétiques et autres semblables.mp3
Chapitre 08 : Les talents des ignorants ne sont pas sans péril.mp3
Chapitre 09 : Des conséquences que l’on peut tirer de notre parenté avec Dieu.mp3
Chapitre 10 : Contre ceux qui à Rome cherchent les honneurs.mp3
Chapitre 11 : De l’amour des siens.mp3
Chapitre 12 : Du contentement de l’esprit.mp3
Chapitre 13 : Comment peut-on tout faire d’une manière agréable aux dieux.mp3
Chapitre 14 : Dieu voit tout.mp3
Chapitre 15 : À quoi s’engage la philosophie.mp3
Chapitre 16 : De la Providence.mp3
Chapitre 17 : De la nécessité de la logique.mp3
Chapitre 18 : Il ne faut pas s’emporter contre ceux qui font mal.mp3
Chapitre 19 : Que devons-nous être à l’égard des tyrans.mp3
Chapitre 20 : Comment la raison se contemple elle-même.mp3
Chapitre 21 : Contre ceux qui veulent se faire admirer.mp3
Chapitre 22 : Des notions a priori.mp3
Chapitre 23 : Contre Épicure.mp3
Chapitre 24 : Comment doit-on lutter contre les circonstances difficiles.mp3
Chapitre 25 : Sur le même sujet.mp3
Chapitre 26 : Que faut-il faire pour apprendre à vivre.mp3
Chapitre 27 : De la diversité des idées et des secours que nous devons nous ménager contre elles.mp3
Chapitre 28 : Il ne faut pas s’emporter contre les hommes. Et qu’y a-t-il de grand qu’y a-t-il de petit dans les choses humaines.mp3
Chapitre 29 : De la force d’âme.mp3
Chapitre 30 : Que faut-il avoir présent à l’esprit dans les circonstances difficiles.mp3

Livre 2 :

Chapitre 01 : L’assurance n’est pas incompatible avec les précautions.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Chapitre 02 : Du calme de l’âme.mp3
Chapitre 03 : Sur ceux qui recommandent quelqu’un aux philosophes.mp3
Chapitre 04 : Sur un homme qui avait été surpris en adultère.mp3
Chapitre 05 : Comment on peut à l’élévation de l’esprit unir le soin de ses affaires.mp3
Chapitre 06 : Des choses indifférentes.mp3
Chapitre 07 : Comment faut-il consulter les oracles.mp3
Chapitre 08 : De la nature du bien.mp3
Chapitre 09 : On n’est pas de force à remplir son rôle d’homme et l’on se charge encore de celui de philosophe.mp3
Chapitre 10 : Comment de nos différents titres on peut déduire nos différents devoirs.mp3
Chapitre 11 : Quel est le commencement de la philosophie.mp3
Chapitre 12 : Des discussions.mp3
Chapitre 13 : De l’inquiétude.mp3
Chapitre 14 : À Nason.mp3
Chapitre 15 : Sur les gens qui persistent obstinément dans ce qu’ils ont décidé.mp3
Chapitre 16 : Nous ne nous préparons pas aux jugements que nous portons sur les choses bonnes ou mauvaises.mp3
Chapitre 17 : Comment doit-on appliquer les notions a priori aux faits particuliers.mp3
Chapitre 18 : Comment il faut lutter contre les idées dangereuses.mp3
Chapitre 19 : Sur ceux qui n’embrassent la philosophie que pour en discourir.mp3
Chapitre 20 : Contre les Épicuriens et les Académiciens.mp3
Chapitre 21 : Des choses dont on ne convient pas.mp3
Chapitre 22 : De l’amitié.mp3
Chapitre 23 : Sur le talent de la parole.mp3
Chapitre 24 : À quelqu’un qu’il n estimait pas.mp3
Chapitre 25 : Nécessité de la logique.mp3
Chapitre 26 : Quelle est la vraie nature de nos fautes.mp3

Livre 3 :

Chapitre 01 : Sur la parure.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Chapitre 02 : Des choses auxquelles il faut exercer l’élève et de notre négligence de ce qu’il y a de plus important.mp3
Chapitre 03 : De ce qui sert de matière à l’homme de bien et du principal but de ses efforts.mp3
Chapitre 04 : Contre ceux qui au théâtre donnent des marques inconvenantes de faveur.mp3
Chapitre 05 : Contre ceux qui partent parce qu’ils sont malades.mp3
Chapitre 06 : Miscellanées.mp3
Chapitre 07 : À un disciple d’Épicure qui était chargé de réformer des villes libres.mp3
Chapitre 08 : Comment il faut s’exercer contre ce que les sens nous montrent.mp3
Chapitre 09 : À un rétheur qui s’en allait à Rome pour un procès.mp3
Chapitre 10 : Comment doit-on supporter les maladies.mp3
Chapitre 11 : Miscellanées.mp3
Chapitre 12 : De l’exercice.mp3
Chapitre 13 : Qu’est ce que c’est que l’abandon Et qu’est ce qui est abandonné.mp3
Chapitre 14 : Çà et là.mp3
Chapitre 15 : C’est après mûre réflexion qu’il faut aborder chaque chose.mp3
Chapitre 16 : Qu’il faut y regarder à deux fois avant de se laisser entraîner à une liaison.mp3
Chapitre 17 : Sur la Providence.mp3
Chapitre 18 : Il ne faut pas se troubler des nouvelles.mp3
Chapitre 19 : De l’homme ordinaire et du philosophe.mp3
Chapitre 20 : On peut tirer profit de toutes les choses extérieures.mp3
Chapitre 21 : Contre ceux qui se mettent trop aisément à donner des leçons de philosophie.mp3
Chapitre 22 : Sur l’École cynique.mp3
Chapitre 23 : Contre ceux qui lisent ou discutent par désir de se montrer.mp3
Chapitre 24 : Il ne faut pas s’attacher à ce qui ne dépend pas de nous.mp3
Chapitre 25 : Aux gens qui restent en chemin.mp3
Chapitre 26 : À ceux qui craignent la pauvreté.mp3

Livre 4 :

Chapitre 01 : De la liberté.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Chapitre 02 : Sur nos liaisons.mp3
Chapitre 03 : Quelles choses faut-il échanger et contre quelles autres.mp3
Chapitre 04 : Sur ceux qui voudraient vivre dans l’inaction.mp3
Chapitre 05 : Contre les gens querelleurs et méchants.mp3
Chapitre 06 : Sur les gens qui se plaignent d’être un objet de pitié.mp3
Chapitre 07 : Comment on s’élève au-dessus de la crainte.mp3
Chapitre 08 : Sur ceux qui se hâtent trop de jouer le rôle de philosophe.mp3
Chapitre 09 : À un homme qui était tombé dans l’impudence.mp3
Chapitre 10 : Quelles sont les choses que l’on doit mépriser Et quelles sont celles pour lesquelles on doit faire autrement.mp3
Chapitre 11 : De la propreté.mp3
Chapitre 12 : De l’attention.mp3
Chapitre 13 : Pour ceux qui parlent trop aisément d’eux mêmes.mp3



> Extrait musical :

Frédéric Chopin, Ballade no. 4 op. 52, interprété par Vladimir Chaimovich (domaine public).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 1. Antiquité, Philosophie, , , , , ,

 

Page vue 38 888 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

19 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Choupip le 16 décembre 2010

    Sophie la girafe que j’aime.

  2. Sophie la girafe le 16 décembre 2010

    Merci Choupip :-)
    Quand nous rejoignez-vous? L’essai avec « Les Chants de Maldoror » avait permis votre validation! L’équipe a besoin de donneurs de voix ;-)
    À bientôt, j’espère.
    Bien amicalement
    Sophie

  3. Naoufal le 16 décembre 2010

    Du boulot méritoire Sophie. Vous venez de gagner un nouveau fan mais admirateur du site depuis sa création. Bonne continuation.

  4. Sophie la girafe le 16 décembre 2010

    Cher Naoufal,
    De vous compter comme nouveau fan me ravit. Pour suivre vos nombreux commentaires, je connais votre fidélité au site et notamment à notre cher Mr. Depasse.
    Merci à vous
    Bien amicalement
    Sophie

  5. Marcel le 24 décembre 2010

    Je suis de retour de quelques jours de vacances. Merci chère Sophie d’avoir à nouveau exaucé mes voeux, une lecture magnifique comme à l’accoutumée. Epictète et les Stoïciens auront vraiment été pour moi une révélation en cette année qui s’achève, je ne les connaissais pas, je n’avais eu d’eux que des opinions biaisées, les mythes habituels, une attitude stoïque de rester impassible, insensible à tout et sans émotions, tout supporter comme un masochiste ou un fakir mais les Stoïciens, même s’ils prônent l’acceptation de ce qui est et de ce qui arrive à nous, ne sont pas des rabat-joie comme le démontre très bien le professeur de philosophie William B. Irvine dans son livre A Guide to the Good Life: The Ancient Art of Stoic Joy, un ouvrage qui s’adresse à un large public non initié et non spécialiste qui expose de façon simple et claire la doctrine stoïcienne tout en détruisant les mythes et préjugés. Le Stoïcisme aura été une philosophie voire presque une « religion » pendant près d’un demi millénaire en Occident, détrôné ensuite par le Christianisme. Dommage qu’on l’ait mis un peu de côté, Epictète, Sénèque et Marc-Aurèle les tenants de la Nova Stoa sont éternels et toujours brûlants d’actualité. La psychologie moderne, en particulier la Thérapie Cognitive Comportemantale le psychiatre et psychothérapeute Jean Cottraux ont remis les Stoïciens au goût du jour, on peut vraiment s’inspirer d’eux pour mieux vivre. Ce sont des auteurs à lire, à méditer, de véritables livres de chevet auxquels on revient sans cesse. Pas la peine d’aller forcément puiser dans le Bouddhisme (que j’adore) ou d’autres philosophies orientales si on a aussi des trésors dans la philosophie occidentale. Ces auteurs sont véritablement à découvrir.
    Merci encore, chère Sophie, de votre dévouement et d’avoir donné de votre temps (12 heures de lecture ce n’est pas rien), vous souhaitant de joyeuses et d’agréables fêtes de fin d’années.
    Merci, merci et encore Merci!

  6. Sophie la girafe le 25 décembre 2010

    Cher Marcel,
    C’est moi qui vous remercie de votre assiduité!
    :-)
    Beaucoup de temps en effet, car 1 heure d’écoute me revient, à quelques minutes de plus ou de moins à 4 heures effectives de travail(je suis méticuleuse, ce qui ne m’empêche pas de faire quelque erreur (réf: De La Colère de Sénèque, où j’ai omis d’ôter une répetition…))…
    Mais que du bonheur quand on reçoit des compliments et des encouragements tels que les vôtres!!!
    Je vous souhaite également d’excellentes fêtes de fin d’année et restez-nous fidèle pour 2011 ;-)
    Joyeux Noël
    Sophie

  7. hanybal le 7 janvier 2011

    Merci beaucoup!

    Un travail remarquable, que je m’empresse de faire partager à tous mes proches.

    Merci et bravo!

  8. Sophie la girafe le 7 janvier 2011

    Grand merci à vous, hanybal!!!
    D’avoir de telles retombées quant à l’appréciation que vous en faites personnellement, me touche profondément. De plus, vous partager… :-)
    Tous ces commentaires dynamisent d’autant plus mes prochains enregistrements. ;-)
    Je vous transmets tous mes voeux de bonne année et d’agréables lectures sur le site.
    Bien amicalement
    Sophie

  9. Farid le 8 janvier 2011

    Bonjour Sophie. Je viens de découvrir ce site, et du même coup que vous venez d’enregistrer l’intégralité des Entretiens. J’en suis ébahi ! Recevez mes félicitations et mes remerciements les plus sincères, cela a dû être un travail immense. Je suis en train de terminer une thèse de doctorat sur Épictète, et j’ai toujours rêvé d’avoir la possibilité de parcourir les Entretiens en audio. C’est magnifique ! Merci, vraiment je vous suis très reconnaissant.
    Farid

  10. Sophie la girafe le 8 janvier 2011

    Bonjour cher Farid,
    Oui ce fut un gros travail! :-)
    J’avais le choix entre l’abrégé dans une autre traduction et celle-ci pour laquelle j’ai opté par la suite,(ayant néanmoins commencé l’enregistrement de l’autre) par souci d’entièreté. Ainsi votre « rêve » a été réalisé. ;-)
    Je souhaite que vos prochains voeux pour la nouvelle année soient ainsi exaucés…
    Merci à vous pour ce chaleureux compliment!
    Bien amicalement
    Sophie

  11. Nietzsche Du Maroc le 22 janvier 2011

    Oh quelle belle voix ensorceleuse..tu m’as vraiment sublimé..
    « Ô siècle grossier et dénué de goût !» Catulle
    J’estime que les anciens avaient encore plus à se plaindre de nous les modernes,ces derniers
    hommes de ces derniers temps..et je prévois que
    «Les hommes demanderont de plus en plus
    aux machines de leur faire oublier les machines »
    sublimez nous toujours..votre éternel féminin nous tire vers le haut ur le ton de Goethe..et merci infiniment..

  12. Sophie la girafe le 22 janvier 2011

    Oh…Cher Nietzsche Du Maroc…
    Que vous dire d’autre que: merci!!!
    Votre contentement est le mien :-)
    Je vous souhaite d’agréables moments en notre compagnie.
    À bientôt
    Sophie

  13. Christian le 30 mars 2012

    Je n’ai fini d’écouter votre travail monumental de lecture que récemment, où j’ai pu à nouveau avoir un lecteur mp3 dans ma voiture. J’ai du mettre près d’un mois à méditer avec vous sur le principe directeur, l’influence de nos représentations, la vraie nature du bien, les prénotions… chaque matin en allant au travail.

    Je connaissais bien le Manuel mais les entretiens sont vraiment essentiels pour bien comprendre l’esprit du stoïcisme, qu’il est facile de ramener autrement à une morale pour hommes de bois ou de pierre. Votre lecture à la fois rude et sensible aux affects qui s’expriment dans le texte rend parfaitement cet esprit à mes oreilles. Je trouve juste que le morceau de Chopin répété en boucle avant et après chaque chapitre ne correspondait pas complètement à cet esprit, même si le côté « générique » n’était pas désagréable.

  14. AHMED le 24 septembre 2012

    Sophie ,,,

    Notre PERLE … Ta lecture est trés claire .de vos trippes que vous lancez les phrases … à entendre ça rend la fascination inmesurable !!!

    Etes vous disponible à lire la ( RETHORIQUE D Aristote ) et avec ce travail nous mener ailleurs …

    Cordialement .
    AHMED

  15. Mohamedelb le 27 septembre 2013

    Avant, je lisais ces pistes audio avec RealOne Player. Mais là, je n’y arrive pas. Merci de m’aider.

  16. Adrien le 26 octobre 2015

    Je me demande ce que signifie le symbole sur la 4eme de couverture d’epictete « entretiens manuel ». Un vrai mystere

  17. Jérémy le 21 décembre 2015

    Merci à Mme Sophie pour cette lecture très belle et instructive.:)

  18. Hans le 10 juin 2017

    Bonjour, je crois qu’il y a un problème avec la partie 4. Je l’ai téléchargée plusieurs fois et j’ai chaque fois le même problème. Lors de la décompression, il y a un problème. Est-ce que le fichier n’est pas corrompu ?

  19. Gaëlle le 31 août 2017

    Merci beaucoup, Sophie La Girafe, pour cette lecture agréable qui sublime les préceptes du stoïcien !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.