Page complète du livre audio gratuit :


ARTAUD, Antonin – Van Gogh, le suicidé de la société

Donneur de voix : Alain Degandt | Durée : 1h 2min | Genre : Essais


Vicent van Gogh - Autoportrait (1889)

Poème ? Essai ? Pamphlet ? Biographie ? Imprécation ? (Auto-)portrait ?… Ce texte singulier est tout cela à la fois. C’est à coup sûr le cri d’un écorché vif, un cri de rage contre l’obscénité haineuse de la société, de ses marchands, de ses bourgeois bien-pensants, de ses médecins et particulièrement de ses psychiatres… qui, selon Artaud, a contraint le pauvre Van Gogh, son frère, son alter ego, au suicide. Ce texte polémique, d’une violence torrentielle, disloque les formes conventionnelles de l’écriture. Il dénonce une autre violence : celle des garants d’un ordre social qui, se sentant menacé, invente la figure de l’aliéné, pour mieux museler le génie de l’artiste doué d’une lucidité subversive. Car celle-ci ébranle le « conformisme larvaire » de son époque. Artaud, longtemps interné lui aussi, remet en question la supposée folie de Van Gogh et rend un hommage puissant à sa peinture, qui a profondément modifié notre vision du monde. Il le fait, à l’image de cette peinture, dans un style échevelé, noueux, massif, tourmenté et charnel.

Licence Creative Commons

Van Gogh, le suicidé de la société.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 7. XXe siècle, Essais, , ,

 

Page vue 1 890 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

13 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Dalí le 3 février 2019

    Thank you! Excellent text and reading! (I understand French so much better than I could ever hope to write it, that I am forced, out of respect, to write in English)
    Dalí

  2. Jean-Pierre Baillot le 3 février 2019

    La voix et le ton d’Alain Degandt servent bien Artaud.
    Merci

  3. Bruissement le 3 février 2019

    Excellent!
    Merci :)

  4. Alain Degandt le 4 février 2019

    Merci, chers Dali, Jean-Pierre et Bruissement pour vos chaleureux éloges, qui sont de précieux encouragements. Bien cordialement,
    ALAIN D.

  5. Le Barbon le 5 février 2019

    Déjà dans le domaine public ?
    Comme le temps passe ! Comme nous sommes vieux !
    Merci, lecteur !

  6. Hélène Bruskas le 8 février 2019

    Cher Monsieur Degandt,

    Votre voix, votre choix d’auteur et le sujet ( de mon peintre
    Favori) étaient MAGNIFIQUES !!!
    Merci beaucoup.
    Hélène

  7. Alain Degandt le 9 février 2019

    Cher Barbon, je suis certain que vous êtes et resterez un éternel jeune homme ! Merci de votre sympathique clin d’oeil !
    Et merci à vous, chère Hélène, pour votre chaleureux et très amical commentaire. Bien cordialement,
    ALAIN D.

  8. Kadour le 14 février 2019

    Bonjour,

    merci d’offrir ce très éclairant texte, et de le lire de manière si fidèlement… véhémente.

    Kadour

  9. Alain Degandt le 14 février 2019

    Merci à vous, cher Kadour, pour votre appréciation chaleureuse. J’avoue que la lecture « habitée » de ce texte m’a paru parfois « athlétique » et m’a demandé de faire appel à la technique du chanteur, notamment pour le souffle et pour le maintien de la « colonne d’air ». Bien amicalement,
    ALAIN D.

  10. Kadour le 14 février 2019

    Cher Alain,
    je comprends bien la méthode que vous avez employée
    pour un texte si singulier, et je vous en suis très reconnaissant pour la performance.
    Je souhaite entendre de votre voix d’autres textes de ce genre, bien que sans doute ils sont rares, hélas ! Mais je vous fais confiance pour découvrir quelques perles rares. Vous avez le ton de voix juste pour celles-ci. En tout cas, j’en suis touché par le double effet que présente votre style de lecture : il touche à la fois le coeur et l’esprit !
    Encore merci… de coeur et d’esprit ! -:)
    Kadour

  11. Le Barbon le 26 février 2019

    Monsieur Alain Degandt,
    • Bien déclamé.
    A signaler, les textes auxquels votre **lien** renvoie ne commencent qu’à 10 min 45 s de votre lecture, c’est-à-dire à « La peinture linéaire pure me rendait fou ».
    (Pas réussi à trouver le texte en entier.)

    • A noter parmi les nouveaux auteurs numérisés dans Gallica et libérés en 2019, André Suarès :
    —  « Voyage du condottière » à
    https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k933334v?rk=85837;2
    — « Ceux de Verdun » à
    https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k3342880t?rk=128756;0

    Cordialement attentif.

  12. Dalí le 26 février 2019

    Monsieur Le Barbon,
    Si vous me permettez, la première partie est ici
    http://www.clicetclicetphilogram.fr/Artaud/vangogh.htm

    Dalí

  13. Le Barbon le 26 février 2019

    Monsieur Dalí,

    C’est parfait, merci.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.