Page complète du livre audio gratuit :


ASSOLLANT, Alfred – La Chasse aux lions

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 2h 11min | Genre : Romans


La Chasse aux lions

« Lui, c’était Pitou ; moi, c’était Dumanet. Lui ne reculait jamais ; moi j’avançais toujours. À nous deux nous faisions la paire, comme disait le capitaine Chambard, de Montpellier, qui s’y connaissait.

Un jour donc, que nous étions assis tous les deux, Pitou et moi, dans la cantine de la veuve Mouilletrou, du 7e de ligne, pour lors en garnison à Bakhara — pas loin d’Alger, deux cents kilomètres — voilà que je me mets à bâiller comme une huître au fond de la mer.

Pitou, qui roulait sa cigarette entre ses doigts, la pose sur la table et me regarde d’un air étonné.

Vous n’avez jamais vu Pitou étonné ? C’est ça qui vous étonnerait !

D’abord, ça ne lui arrive presque jamais… oui ; mais quand ça lui arrive, il écarte ses dix doigts, qui sont faits comme dix boudins ; il ouvre sa bouche en forme de four de boulanger et ses yeux presque ronds comme la lune dans son plein.

C’est sa manière de laisser entrer les idées. [...] »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

La Chasse aux lions.zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Chapitres 01 et 02.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Chapitres 03 à 09.mp3
Chapitres 10 à 12.mp3


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), ,

 

Page vue 2 130 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

2 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Nicole le 12 février 2018

    Merci!!si bien racontée,et remise dans son contexte très DRÔLE! Maintenant le mot « negre »ne passerait plus et je doute que les kabyles gouteraient de la même façon l histoire.
    Merci encore Pomme c est comme si on y était!

  2. pomme le 13 février 2018

    Nicole, votre chaleureux commentaire m’encourage à lire des histoires aussi « viriles » que celle-ci. Merci à vous.
    Pomme

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.