Page complète du livre audio gratuit :


AXA, Zo (d’) – Par l’image

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 5min | Genre : Arts


Zo d'Axa

Voici un texte de Zo d’Axa, pour la prévention des personnes sensibles, vulnérables, face à certaines images.

Alphonse Gallaud de la Pérouse, dit Zo d’Axa, né à Paris le 24 mai 1864 et mort à Marseille le 30 août 1930, est un individualiste libertaire, antimilitariste, pamphlétaire et journaliste satirique français, créateur du journal L’En-dehors et de La Feuille.
Il refuse, de par son individualisme, l’étiquette d’anarchiste.

Zo d’Axa est issu d’une famille bourgeoise et est descendant du navigateur La Pérouse.

Le 6 octobre 1897, il fonde un nouveau journal, La Feuille, dont il rédige l’essentiel des textes, illustrés notamment par Steinlen, Luce, Anquetin, Willette et Hermann-Paul.
Il lance une campagne pour l’abolition des bagnes d’enfants, ses articles, dont Enfants-martyrs sont éloquents et feront évoluer un peu les choses.

Georges Clémenceau, Jules Renard, Errico Malatesta, Louise Michel, Tristan Bernard, Octave Mirbeau, Charles Malato, Louis Matha, Émile Verhaeren, entre autres personnalités, le soutiennent dans ses divers écrits.

Les dernières années de sa vie le voient blasé, pessimiste sur la nature profonde de l’humain. Il choisit de mettre fin à ses jours, le 30 août 1930.

Ici, c’est un article issu de L’En-dehors fondé en mai 1891, qui est proposé à votre attention.
Le triste pouvoir de certains articles, certaines images, sur des personnes fragilisées, voilà le thème de ce texte court et net, à méditer car toujours d’actualité.
L’essentiel y est dit.

Illustration : Portrait de Zo d’Axa.

Licence Creative Commons

Par l’image.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Arts, Essais, ,

 

Page vue 1 905 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

5 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Kadour le 19 juin 2017

    Cher Christiane-Jehanne,

    merci infiniment de m’avoir permis de découvrir Zo d’Axa. Et j’apprécie beaucoup votre style de lecture. J’ai également déchargé de Gallica tout « En dehors » pour le lire en entier. Ce serait encore mieux de l’entendre par votre voix.

    Salut et fraternité, comme on disait dans le temps !
    Kadour

  2. Christiane-Jehanne le 19 juin 2017

    Bonjour cher Kadour, c’est moi qui vous remercie beaucoup de votre bien gentil message.

    Les articles et écrits de Zo d’Axa sont très intéressants, les trois textes que j’ai enregistrés pour notre site m’ont marquée.
    Le rôle d’alerte des écrivains est essentiel.
    Mon camarade Jean-Pierre Baillot va enregistrer deux autres textes.

    Je n’envisage pas d’autres enregistrements de textes de Zo d’Axa, pour le moment, mais je vous remercie vraiment infiniment de votre confiance, bien indulgente.

    Bien amicalement.
    Christiane -Jehanne.

  3. Kadour le 20 juin 2017

    Rebonjour chère Christiane-Jehanne,

    merci pour votre réponse et vos éclaircissements.
    Je vais écouter vos deux autres textes.
    Je préfère l’écoute à la lecture.
    Ainsi, j’épargne l’effort des yeux qui fixent un ordinateur plus de huit heures par jour. En outre, se crée en moi une « musique » intérieure des mots; elle m’aide à mieux écrire. C’est dire toute ma reconnaissance à vous et à tous-tes les donneurs-euses de voix de LA.

    A propos du rôle d’alerte des écrivains, à toute fin utile permettez-moi de vous signaler un texte personnel, au cas où… Son lien se trouve ici :
    http://www.kadour-naimi.com/f-societe-terrorisme-violence.htm

    Bien amicalement,
    Kadour

  4. Kadour le 20 juin 2017

    Rebonjour chère Christiane-Jehanne,

    merci pour votre réponse et vos éclaircissements.
    Je vais écouter vos deux autres deux textes. Je préfère l’écoute à la lecture.
    Ainsi, j’épargne l’effort des yeux qui fixent un ordinateur plus de huit heures
    par jour, et se crée en moi une « musique » intérieure des mots qui m’aide
    à mieux écrire. C’st dire toute ma reconnaissance à vous et à tous-tes les donneurs-euses de voix
    de LA.

    A propos du rôle d’alerte des écrivains, à toute fin utile permettez-moi de vous
    signaler un texte personnel, au cas où… Son lien se trouve ici :
    http://www.kadour-naimi.com/f-societe-terrorisme-violence.htm

    Bien amicalement,
    Kadour

  5. Christiane-Jehanne le 20 juin 2017

    Bonjour cher Kadour, merci beaucoup de votre bien gentil message pour notre site, cela nous encourage!
    Très belle journée à vous !
    Bien amicalement,
    Christiane -Jehanne.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.