Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'BALLOU, Sullivan - Ma très chère femme' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

5 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Cocotte le 3 octobre 2016

    Cher Vincent
    Très beau texte.
    Oui, ces derniers mots d’un homme qui va mourir sont très poignants.
    Quelle c… la guerre, comme dirait Jacques Prévert!
    Un si bel amour massacré! Et pour quoi? Pour qui?
    Votre lecture sert à merveille cette lettre. Elle serre le cœur et transmet avec force et sobriété, ces derniers mots d’amour à la femme aimée.
    Très émouvant!
    Bravo! Et merci!
    Cocotte

  2. Elisabet Claverie le 3 octobre 2016

    Merci Vincent. C’est vraiment un très beau texte. On le reçoit avec émotion. Quelle douceur et noblesse…
    elisabeth

  3. Vincent de l'Épine le 4 octobre 2016

    Merci Elisabet et Cocotte,
    Je suis vraiment heureux que vous ayez apprécié ce texte. Je l’ai entendu pour la première fois dans le documentaire qu’a consacré Ken Burns à la guerre de sécession, et qui avait été diffusé sur Arte. Il y avait beaucoup de traductions sur internet mais la plupart étant très douteuses (quant à leur qualité ou leur fidélité), j’ai préféré en faire ma propre traduction.
    Oui, ces derniers mots d’amour d’un homme, écrits il y a un siècle et demi, gardent toute leur force. Pour moi qui ai plutôt l’habitude de lire de œuvres de fictions, c’était une sensation nouvelle. D’où mon choix de me passer de musique, à la fois pour garder au texte toute sa force, et aussi pour respecter ces sentiments éprouvés par un homme véritable il y a si longtemps.

  4. gallina le 11 octobre 2016

    Cher Vincent!
    Merci pour votre traduction,pour votre lecture et pour votre belle voix!
     »Partir,c’est mourir un peu… »

  5. Vincent de l'Épine le 11 octobre 2016

    Merci Gallina pour votre retour, c’est très aimable à vous.
    Cordialement

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.