Page complète du livre audio gratuit :


BALZAC, Honoré (de) – Avant-propos à la « Comédie humaine »

Donneur de voix : Christian Dousset | Durée : 46min | Genre : Biographies


Portrait de Balzac par Nadar

« Le hasard est le plus grand romancier du monde : pour être fécond, il n’y a qu’à l’étudier. La Société française allait être l’historien, je ne devais être que le secrétaire. En dressant l’inventaire des vices et des vertus, en rassemblant les principaux faits des passions, en peignant les caractères, en choisissant les événements principaux de la Société, en composant des types par la réunion des traits de plusieurs caractères homogènes, peut-être pouvais-je arriver à écrire l’histoire oubliée par tant d’historiens, celle des mœurs. Avec beaucoup de patience et de courage, je réaliserais, sur la France au dix-neuvième siècle, ce livre que nous regrettons tous que Rome, Athènes, Tyr, Memphis, la Perse, l’Inde ne nous ont malheureusement pas laissé sur leurs civilisations, et qu’à l’instar de l’abbé Barthélémy, le courageux et patient Monteil avait essayé pour le Moyen-Âge, mais sous une forme peu attrayante. [...]
Ce n’était pas une petite tâche que de peindre les deux ou trois mille figures saillantes d’une époque, car telle est, en définitif, la somme des types que présente chaque génération et que La Comédie humaine comportera. »

Tel est l’esprit de cet Avant-propos qui permet d’approcher les motivations de Balzac et d’éclairer les conditions dans lesquelles cet « effroyable labeur » a pu s’effectuer. Quant aux conceptions idéologiques de l’auteur en matière de politique et de religion, je tiens à préciser qu’elles n’engagent vraiment que lui… C.D.

Illustration: Portrait de Balzac par Nadar.

Licence Creative Commons

Avant-propos à la « Comédie Humaine ».

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)





> Références musicales :

Ludwig van Beethoven, Concerto N°1 pour piano en do, Op.15 (European Archive, domaine public).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Biographies, ,

 

Page vue 1 591 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

8 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. ahmed le 9 mars 2017

    Bonsoir cher Christian Dousset ,

    Merci de cette lecture et ce choix pour cette introduction .
    Ravi encore de vous écouter sur d’autres sujets .

    Une agréable soirée,
    Bien cordialement,
    Ahmed

  2. Nestor Plasma le 10 mars 2017

    Nestor Plasma, amateur de Balzac, ignorait l’existence de ce texte et remercie le donneur de voix Christian Dousset.

    Nestor Plasma, c’est pour ça qu’on l’aime

  3. Christian Dousset le 10 mars 2017

    Cher Ahmed,
    Merci de votre fidélité et de votre message, toujours encourageant.
    Cher Nestor,
    Je ne connaissais ce texte qu’à travers des citations; l’intégrale me paraît utile pour la compréhension de l’ensemble de l’oeuvre.
    Au plaisir de vous retrouver tous les deux entre d’autres pages.
    C.D.

  4. Jean-Pierre Baillot le 10 mars 2017

    C’est en effet intéressant à lire… mais, également, un peu décevant. Balzac est meilleur écrivain que critique littéraire de son oeuvre. Pardonnez, cher Christian, ce léger désenchantement à un grand admirateur de l’auteur et de l’oeuvre. Merci de votre belle lecture !

  5. Gauthier Manesse le 13 mars 2017

    Bonjour
    Merci pour ce choix de lecture !
    bien cordialement
    Gauthier

  6. James Desouhant le 10 mai 2017

    Bonjour Christian,

    Je m’intéresse à Balzac depuis longtemps et je suis d’ailleurs en train de relier en dos et coins cuir une vieille édition de 1871 de plusieurs titres de la Comédie Humaine. Mais je n’avais jamais lu l’intégrale de l’introduction.
    Elle est éclairante et la qualité de ta lecture en maintient jusqu’au bout l’intérêt. Bravo ! et merci.
    James.

  7. Christian Dousset le 18 mai 2017

    Bonjour Gauthier et merci d’avoir pris le temps du commentaire.

  8. Christian Dousset le 18 mai 2017

    Bonjour James,
    Merci de ton chaleureux commentaire; j’ai trouvé, moi aussi,ce texte éclairant à tous égards. Ce doit être passionnant de fournir à l’oeuvre une nouvelle « enveloppe corporelle » en matériau noble.
    Amitiés
    Christian

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.