Page complète du livre audio gratuit :


BALZAC, Honoré (de) – La Femme abandonnée

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h | Genre : Nouvelles


Bayeux

Une nouvelle poétique et dramatique dont l’héroïne est Madame de Beauséant, personnage du Père Goriot, retirée à Bayeux puis au bord du lac de Genève.

« Elle trouvait en lui le rêve de toutes les femmes, un homme chez lequel n’existait encore ni cet égoïsme de famille et de fortune, ni ce sentiment personnel qui finissent par tuer, dans leur premier élan, le dévouement, l’honneur, l’abnégation, l’estime de soi-même, fleurs d’âme sitôt fanées qui d’abord enrichissent la vie d’émotions délicates, quoique fortes, et ravivent en l’homme la probité du cœur. »

(Version féminine du même texte à venir !)

La Femme abandonnée – Partie 1.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


La Femme abandonnée – Partie 2.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Nouvelles, ,

 

Page vue 16 144 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

4 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. benchrif le 21 mars 2010

    J espère que ce service louable dur et mille et mille merci pour les personnes qui veillent sur ce site

  2. Monteiro, Nádia le 29 juillet 2011

    Mon Dieu! Madame de Beauséant n´était pas une des filles du père Goriot! Elle était ‘La femme abandonnée’. Il faut corriger cette faute!

  3. René Depasse le 30 juillet 2011

    Chère Nadia,merci d’avoir signalé cette fâcheuse erreur.Madame de Beauséant ,dans le PERE GORIOT,aide Rastignac ,son cousin,dans son ascension sociale ,mais ne doit pas être confondue ni avec Anastasie de Restaud ni avec Delphinee de Nucingen,les deux soeurs qui aident aussi Eugène de Rastignac.La faute est corrigée!

  4. Bouchon 42 le 30 décembre 2014

    Merci Monsieur Dépasse pour cette excellente lecture qui me donne envie de retrouver Mme De Beauséant.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.