Page complète du livre audio gratuit :


BALZAC, Honoré (de) – Le Contrat de mariage

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 5h 38min | Genre : Romans


Le Contrat de mariage

Paul de Manerville, élevé durement par un père avare et riche, s’est lancé, lorsqu’il est devenu l’héritier de l’immense fortune paternelle, dans une vie de plaisirs. Puis il quitte Paris pour Bordeaux, sa ville d’origine et décide de se marier. Son ami, De Marsay, le lui déconseille absolument. À peine arrivé, Paul de Manerville tombe amoureux de Natalie Evangélista, dont la mère, une créole veuve, mène un train de vie fastueux. Les fêtes à l’hôtel Evangélista et la bienveillance avec laquelle Paul est accueilli par les deux femmes achèvent de le séduire, et l’on prépare le contrat de mariage ! Le vieux et bon notaire de Paul a bien perçu la ruse de Madame Evangélista et de son jeune notaire, mais Paul est aussi naïf qu’amoureux…

> Écouter un extrait : Partie 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Le Contrat de mariage.zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Partie 01.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Partie 02.mp3
Partie 03.mp3
Partie 04.mp3
Partie 05 – Conclusion.mp3



> Références musicales :

Georg Friedrich Haendel, Water Music, HWV348: II. Adagio e staccato, interprété par l’Orchestre d’Etat de l’Opéra de Vienne, dirigé par Hermann Scherchen (1960, domaine public).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), ,

 

Page vue 1 823 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

9 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Christophe G. le 12 août 2018

    Merci énormément pour cette ultime scène de la vie privée, c’est génial !

  2. apikin le 13 août 2018

    Merci à vous pour cette lecture de la Comédie Humaine . C’est un grand plaisir de vous retrouver !

  3. Pomme le 14 août 2018

    Je ne pensais pas faire aussi vite des heureux avec ce roman « notarial »! J’en suis bien heureuse.
    Pomme

  4. Jean-Claude Grall le 15 août 2018

    Bonjour.
    Merci pour votre bénévolat consacré à nous apporter tant de bonheur.
    Nous sommes un couple de septuagénaires qui aimons la littérature.
    Nous nous régalons chaque jour en écoutant vos lectures au cours de nos repas.
    Vous avez une diction remarquable, les textes sont sublimés et plein de vivacité quand vous les lisez.
    Les modulations de votre voix nous intègrent et nous captent dans le cœur des récits.
    Nous avons redécouvert les romans de la famille des Rougon-Macquart que nous avions lus dans notre jeunesse.
    On ne se lasse pas de vous entendre!
    Vous êtes notre récréation quotidienne.
    Notre profonde reconnaissance pour tout ce que vous apportez aux autres.
    Encore mille merci!
    Mr et Mme Grall

  5. Pomme le 16 août 2018

    Bonjour Jean-Claude, votre commentaire m’a donné une bien douce émotion. Sachez que c’est une grande joie pour moi de pouvoir ainsi vous procurer « tant de bonheur » à tous les deux.
    Et un chaleureux merci pour vos compliments!
    pomme

  6. Jacques Maniez le 18 août 2018

    Bravo, chère lectrice, pour ce roman balzacien, agréable à écouter malgré l’aridité notariale, et joliment enrubanné.

    J.M.

  7. Pomme le 19 août 2018

    Cher audio-lecteur, votre plaisir si fidèle m’est une vraie récompense. Merci, Jacques, de votre chaleureux commentaire si joliment tourné.

  8. Albatros le 30 août 2018

    Chère pomme,
    Quelle lecture merveilleuse ! On prend du plaisir à écouter les arides raisons notariales – et merci à Balzac de nous faire trouver du génie à ces notaires.
    Et les leçons de la mère à la fille ;-)
    Votre ton de voix, le rythme : le texte est magnifiquement servi !

    A quelques semaines près, c’est vous et non moi qui enregistriez « La mère » de Gorki. N’hésitez pas à le faire si vous en avez envie : j’aurais tellement aimé l’entendre lu par vous.
    Amicalement,
    Albatros

  9. Pomme le 30 août 2018

    Je suis très touchée, Albatros, par vos compliments! Merci à vous. Oh oui j’avais envie de lire La Mère! Mais, après vous avoir écouté un moment, je pense qu’une version 2 féminine serait tout à fait inutile! Vous lisez très bien, avec beaucoup d’émotion. C’est très bien ainsi.
    Bien amicalement,
    Pomme

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.