Page complète du livre audio gratuit :


BALZAC, Honoré (de) – Le Napoléon du Peuple

Donneur de voix : Alain Degandt | Durée : 44min | Genre : Romans


Caricature de Napoléon

Ce texte a été publié une première fois en juin 1833 dans L’Europe littéraire, puis en 1841 en un volume, sous le titre Histoire de l’Empereur racontée dans une grange par un vieux soldat et recueillie par M. de Balzac. Il fut ensuite intégré dans le roman Un médecin de campagne, où il constitue l’essentiel du Chapitre III, intitulé Le Napoléon du Peuple.
Balzac y déroule la vaste fresque de l’épopée napoléonienne, avec une gouaille qui témoigne du culte bonapartiste, si répandu alors dans les couches populaires.
À travers le récit drolatique et plein d’une verve picaresque que fait un vieux grognard de la Grande Armée, lors d’une veillée campagnarde en Dauphiné, l’auteur distille une ironie mordante, sous les dehors d’une épopée burlesque au style enjoué.

Le Napoléon du Peuple.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)





> Références musicales :

Ludwig van Beethoven, Symphonie « Héroïque » N°3 Op.55, Mouvement IV, Scherzo Allegro et Mouvement I, Allegro con brio (domaine public).

> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Extraits), ,

 

Page vue 9 979 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

4 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Shmuel R le 27 octobre 2012

    Merci, quelle lecture, quelle merveille!

  2. Ahikar le 28 octobre 2012

    Quel talent de conteur!

    Je n’ai jamais eu beaucoup d’admiration pour Napoléon qui est quand même responsable de tellement de morts. Je préfère des hommes comme Socrate qui n’ont pas besoin de semer la désolation derrière eux pour changer le monde.

    Mais avec votre talent de conteur, je me suis laissé prendre jusqu’au bout !

    Et quel effet cela devait avoir avec les musiques militaires que vous aviez prévues !

    Avec l’espoir de vous entendre à nouveau très vite.

    Ahikar

  3. jeannedelaville le 1 novembre 2012

    MAGNIFIQUE LECTURE ! Merci Alain

  4. Alain Degandt le 8 novembre 2012

    Merci à vous, Shmuel R, Ahicar, et Jeannedelaville, pour vos appréciations si encourageantes. Je suis tout à fait d’accord avec Ahicar concernant la popularité et même le culte des « grands hommes », et je considère que le génie est beaucoup moins important que ce à quoi il s’applique, que les objectifs qu’il vise et que les moyens qu’il utilise pour s’exprimer.C’est le génie littéraire de Balzac que j’ai eu plaisir à faire connaître et partager à travers cette lecture.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.