Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'BALZAC, Honoré (de) - Le Notaire' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

8 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Bruissement le 10 juillet 2010

    Quelle intéressante description du notaire! Merci Sophie

  2. Sophie la girafe le 10 juillet 2010

    En effet, j’avais trouvé ce texte bien sympathique. Merci Bruissement d’y avoir porté attention.

  3. elifsu le 11 juillet 2010

    Merci beaucoup pour la lecture de ce beau texte que je découvre grâce à vous et que je n’aurais pas pris autant de plaisir à lire.
    Merci, et bravo !

  4. Sophie la girafe le 11 juillet 2010

    C’est moi qui vous remercie. Si grâce à moi vous avez découvert ce texte et j’espère d’autres à venir, grâce à vos compliments, mon envie de poursuivre n’en est que plus grande.
    Merci encore de vos encouragements.
    À bientôt
    Sophie

  5. Claudio le 12 juillet 2010

    Sophie la Girafe? Mon Dieu, Is Cool et facebook frappent ici aussi? :-)
    Merci pour cette lecture: j’adore Balzac

  6. Emilie Lemieux le 12 juillet 2010

    Bonjour,

    Merci pour votre voix. Je la trouve agréable et elle vient de m’accompagner dans une courte randonnée de vélo. Le notaire en vélo : c’est passionnant !

  7. Sophie la girafe le 12 juillet 2010

    Chère Émilie,
    Le notaire à vélo peut-être en effet une agréable découverte. Merci de votre si sympathique message.
    À bientôt j’espère pour d’autres randonnées littéraires.
    Amicalement
    Sophie

    Cher Claudio,
    Je ne sais qui frappe où, mais sachez que vous ne me trouverez sur aucun de ces sites, à part celui-ci. En tout cas, si une girafe lisant Balzac a pu vous être agréable, vous l’en voyez ravie.
    « Girafement »
    Sophie

  8. [...] Litterature audio.com | Livres audio gratuits à écouter et … [...]

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.