Page complète du livre audio gratuit :


BARINE, Arvède – Richard Wagner

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 36min | Genre : Biographies


Richard Wagner

Ce brillant essai sur Richard Wagner par l’historienne et critique littéraire Arvède Barine (1840-1908) a été publié dans la Revue politique et littéraire en 1878.

« Wagner ne s’est pas borné à avoir la conception d’un art nouveau et national : il a voulu donner le modèle du drame musical selon les règles formulées dans ses livres. La nature l’avait doué exceptionnellement pour cette tache. Il réunit les triple dons de musicien, de poète et de dramaturge, et ce rare assemblage lui permet d’obtenir l’unité parfaite qui est la condition essentielle du théâtre de l’avenir ? Je ne dirais pas qu’il possède ces dons à des degrés égaux. Des trois artistes qui vivent en lui, le musicien a sur les deux autres une supériorité si décisive que le système wagnérien ne tient pas devant elle. La poésie, qui devait régner superbement sur la scène, courbe la tête, reléguée du rang de reine à celui de confidente et, tombant plus bas encore, à celui d’humble comparse, dans les ensembles formidables qui sont un des triomphes du compositeur. Un des caractères de la musique de Wagner est précisément d’être disproportionnée à la voix humaine : l’orchestre couvre perpétuellement les chanteurs, quelques cris qu’ils fassent. Le moyen de s’intéresser à des paroles qu’on ne distingue pas ! Le gros du public, d’ailleurs, ne s’en soucie guère ; son éducation est à faire sur ce point, et, pourvu qu’il comprenne les situations, il est content de perdre les vers. »

Richard Wagner.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Biographies, ,

 

Page vue 2 799 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

2 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Hélène JARLIER le 19 juillet 2020

    On m’a toujours étiquetée « handicapée de la musique ».
    Grâce à votre lecture, j’ai pu avoir une approche littéraire et intellectuelle de la musique de ce compositeur qui a donné lieu à tant de débats, quand à l’usage de ses œuvres par l’Allemagne impérialiste…et qui n’avait donc a priori pas ma sympathie.
    Il faudra tout de même que j’écoute ses opéras…
    Merci Monsieur Luttringer de la culture que vous me transmettez.
    Si vous ne lisiez pas, je n’aurais pas moi-même le temps d’y accéder.
    A très bientôt…si Dieu le veut…(C’est mon bémol pour conjurer le sort…ne jamais présager de l’avenir).

  2. Daniel Luttringer le 19 juillet 2020

    Si vous voulez vous initier à Wagner, Hélène, la meilleure porte d’entrée, selon moi, est constituée par les deux albums d’extraits instrumentaux réalisés par le chef d’orchestre Otto Klemperer avec le Philharmonia Orchestra. Une référence depuis 50 ans. Bonne écoute !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.