Page complète du livre audio gratuit :


BEAUGRAND, Honoré – La Légende du loup-garou

Donneur de voix : J.-F. Leblanc | Durée : 19min | Genre : Contes


Loup-garou

Vous souhaitez vous plonger dans la littérature québécoise populaire ? Alors découvrez la deuxième légende du célèbre recueil publié par Honoré Beaugrand, qui fut par ailleurs maire de Montréal.

« Oui ! Vous êtes tous des fins-fins, les avocats de Montréal, pour vous moquer des loups-garous. Il est vrai que le diable ne fait pas tant de cérémonies avec vous autres et qu’il est si sûr de son affaire, qu’il n’a pas besoin de vous faire courir la prétentaine pour vous attraper par le chignon du cou, à l’heure qui lui conviendra. »

Le Loup-garou.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Contes, Fantastique, , ,

 

Page vue 26 843 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

8 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Emilie le 17 février 2010

    M. Leblanc, vous devriez vous spécialiser dans le roman Québequois. J’adore cette langue et votre accent savoureux….
    Emilie

  2. Choriste le 17 février 2010

    Merci, Émilie ! …c’est vraiment très sympa, tu sais ! Au sujet de mon accent *franco-québécois* très particulier… Même s’il est vrai qu’il n’est pas 100% québécois, il en contient néanmoins au moins les trois quarts, je dirais, des éléments. Tu vois, de par l’influence de mon père français et n’ayant pas été exposé, jeune, assez curieusement, à l’influence d’aucuns petits camarades québécois ( j’ai grandi et j’ai été éduqué en anglais dans des quartiers allophones de Montréal ), il est également fortement impregné de reflets européens. Il demeure un espèce de compromis entre les deux rives de l’Atlantique.

    Par contre, je maîtrise parfaitement le joual. J’ai passé presque toute ma vie à Montréal, ma maman est Québécoise et j’utilise dans ma vie courante toutes les expressions ( parfois très *colorées*, dirions nous ! hihihi ;-) ) des gens d’ici.

    Sachant tout ceci, tu comprendras donc que je me sens très conscient de mon apport québécois sur ce site. Certes, il eut été mieux que toutes mes lectures québécoises fussent relatées par un Québécois « pur laine », mais mes deux collègues compatriotes s’intéressent plutôt à faire des oeuvres adressées au grand public francophone international, ce qui est leur choix légitime et tout à fait à leur crédit, bien entendu. En passant, j’aimerais par contre souligner la très grande contribution de Mme Diane Boudreau, notre collègue acadienne, qui a beaucoup fait pour disséminer l’oeuvre considérable en poésie québécoise d’auteurs comme Nelligan, exemple. Je lui tire mon chapeau.

    Alors, en résumé, ma chère Émilie, je considère que cela fait grande partie de ma « mission » sur LA.com que d’initier les Francophones du monde entier à notre langue et culture. L’accent n’est peut-être pas 100% authentique, mais, certainement que l’intention, la bonne volonté, la passion, la verve et la couleur le sont !

    Encore une fois merci de ton gentil commentaire.

    Porte-toi bien !

    jf

  3. coudert le 25 avril 2012

    Merci!! J’ai eu beaucoup de plaisir à vous écouter et à découvrir cet auteur. Bonne continuation!
    Elodie

  4. Tommy le 7 décembre 2012

    Merci pour vos lectures, magnifiquement habillées et colorées par votre accent. Avez-vous d’autres projets du même auteur (ou non)? J’attends la suite des contes québécois avec impatience!

    Bonne continuation à vous,
    Tommy

  5. J.-F. Leblanc le 2 mai 2013

    oh mon Dieu !
    Coudert et Tommy !
    Je n’avais jamais encore vu vos commentaires jusqu’à maintenant !
    Ceux qui me connaissent savent que ce n’est pas mon style que de les ignorer.
    Dans le cas de Coudert, ça remonte à plus d’un an !
    La fonction d’alerte aux nouveaux commentaires ne semble pas bien fonctionner pour moi.
    Bon, quoiqu’il en soit…
    Si tu es toujours parmi nous, après tout ce temps, Coudert, j’espère que tu seras là pour recevoir l’expression de ma gratitude face à tes gentils commentaires.
    Pour Tommy, non, je suis désolé d’avoir à te décevoir, mais je n’ai pas l’intention de continuer le recueil des légendes québécoises. Je trouve que l’accueil très limité que le grand public leur a réservé fait que ça n’en vaut pas la peine, que de continuer, ce qui n’enlève rien, bien entendu, à ta généreuse appréciation de mon travail. Bien au contraire, ton commentaire élogieux me console au moins un peu sur cette initiative qui n’aura pas très bien marché. Ce qui m’étonne toujours sur LA.com, en tant que lecteur bénévole, c’est qu’on ne peut jamais prédire l’impact public de nos enregistrements : ceux dont je suis le plus fier passent inaperçus, tandis que certains autres, parmi lesquels même un ou deux que je déteste, ont fait un tabac !
    Encore une fois merci, les gars, et pardon pour le délai de réponse !
    En passant, il ne s’agit pas d’un auteur, mais d’un recueil de légendes plus ou moins anonymes, rassemblées par un ex-maire de la ville de Montréal, Honoré Beaugrand.
    portez-vous bien tous les deux,
    jf

  6. lucie le 22 décembre 2013

    Étant Québécoise, je vous assure que l’accent y est. Cependant la lecture manque un peu de fluidité. Ceci est un commentaire constructif.

  7. J.-F., alias Choriste le 23 décembre 2013

    Voir ma réaction et commentaires sur la page de Maria Chapdelaine ;-)
    jf

  8. Dominique le 21 janvier 2017

    Comme j’ai beaucoup aimé votre lecture dans Maria Chapdelaine j’ai cherché d’autres textes que vous avez lus et celui-ci m’a beaucoup plu ; merci, cela me donne envie de découvrir des textes su Québec.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.