⚠️ Le site est en lecture seule le temps d'une maintenance. Vous ne pouvez plus poster ni commentaires ni messages sur le forum.
Pour plus d'informations, veuillez lire le message explicatif. Patience nous revenons très bientôt !

Page complète du livre audio gratuit :


BÉRANGER, Pierre-Jean (de) – À Monsieur de Chateaubriand (Poème)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 7min | Genre : Poésie


Pierre-Jean de Béranger

Ce très vibrant poème est un hommage à François-René de Chateaubriand, écrit par un poète et chansonnier, Béranger.

Béranger est né à Paris en 1780, il fut un chansonnier prolifique fort connu, et il éleva la chanson à la hauteur de l’ode. Dans les pièces où il traite de sujets patriotiques ou philosophiques, il sait le plus souvent unir à la noblesse des sentiments, l’harmonie du rythme, la hardiesse des figures, la vivacité et l’intérêt du drame. (Wikipédia)

« L’influence des ouvrages de M. de Chateaubriand sur le jeune Béranger fut prompte et vive. Son admiration est restée fidèle à ce beau génie, dont les inspirations religieuses firent revivre en lui quelques-uns des germes que sa bonne tante de Péronne y avait semés. » Sainte-Beuve

Ce poème de 1831 est largement évoqué par une lettre de Chateaubriand, adressée à Béranger, dans sa brochure De la nouvelle proposition relative au bannissement de Charles X et de sa famille, et dans le livre 34 des Mémoires d’outre-tombe, chapitre 10.

Ce poème commence ainsi :
« Chateaubriand, pourquoi fuir ta patrie,
Fuir son amour, notre encens et nos soins ?
N’entends-tu pas la France qui s’écrie :
Mon beau ciel pleure une étoile de moins ? »

Plus loin, ce vers : « Brille à tes chants d’une noble rougeur » sera suivi, en fin de page, d’une note de Béranger.

Illustration : Portrait de Béranger.

Licence Creative Commons

À Monsieur de Chateaubriand.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)





> Références musicales :

Johann Sebastian Bach, L’Offrande musicale, BWV 1079, II, 1er Groupe de cinq canons, interprété par E. Schafer et l’Orchestre du Festival de Bath, dirigé par Y. Menuhin (1961, domaine public).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Poésie, ,

 

Page vue 4 833 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

Aucun commentaire pour le moment. Ajoutez le vôtre !

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.