Page complète du livre audio gratuit :


BERGSON, Henri – La Perception du changement

Donneur de voix : Thomas de Châtillon | Durée : 1h 10min | Genre : Philosophie


Bergson chaise

Cinquième essai de La Pensée et le mouvant (Déjà sur notre site : Introduction (Première Partie), Introduction à la métaphysique).
« L’art est donc là pour nous montrer qu’une exten­sion de nos facultés de percevoir est possible. Mais comment s’accomplit-elle ? – Remarquons que le sens commun a toujours dit de l’artiste que c’est un « idéaliste », entendant par là que l’artiste se préoccupe moins que la plupart d’entre nous du côté positif et matériel de la vie. L’artiste est, au sens propre du mot, un « distrait ». Pourquoi, étant plus détaché de la réalité, arrive-t-il à y voir plus de choses que le com­mun des hommes ? On ne le comprendrait pas, si la vision que nous avons ordinairement des objets exté­rieurs et de nous-mêmes n’était une vision que notre attachement à la réalité, notre besoin de vivre et d’agir, nous a amenés à rétrécir et à vider. De fait, il serait aisé de montrer que, plus nous sommes préoccupés de vivre, moins nous sommes enclins à regarder, et que les nécessités de l’action tendent à limiter le champ de la vision. »

> Écouter un extrait : Première Partie.


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Première Partie.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Deuxième Partie.mp3


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 7. XXe siècle, Philosophie, ,

 

Page vue 125 041 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

2 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Ahmed le 2 août 2013

    Bonsoir ,

    je tiens à vous remercier pour ce choix et cette lecture .

    Souhaiterions aussi la lecture des autres conférences et vous proposons Auguste Comte …

    Bon courage et un agréable week-end.

    Cordialement.
    Ahmed

  2. Ahmed le 27 août 2013

    Bonsoir,

    avez vous une idée sur les prochaines lectures …

    Cordialement.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.