Page complète du livre audio gratuit :


BIBLE HÉBRAÏQUE – Psaumes (Sélection : Psaumes 56 à 60)

Donneuse de voix : Bruissement | Durée : 17min | Genre : Religion


Gustav Klimt - La musique

« Mon cœur est affermi, ô Dieu ! mon cœur est affermi ;
je chanterai, je ferai retentir mes instruments.
Réveille-toi, mon âme ! réveillez-vous, mon luth et ma harpe !
Je réveillerai l’aurore.
Je te louerai parmi les peuples, Seigneur !
Je te chanterai parmi les nations.
Car ta bonté atteint jusqu’aux cieux,
et ta fidélité jusqu’aux nues. [...] »

Traduction : Louis Segond (1810-1885).

Accéder au sommaire de La Bible

Psaumes (Sélection : Psaumes 56 à 60).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)





> Références musicales :

Ludwig van Beethoven, Triple concerto pour piano violon et violoncelle Op.56-II, interprété par David Oistrakh, Sviatoslav Knuchevitsky, Lev Oborin et l’ensemble Philharmonia Orchestra dirigé par Malcolm Sargant (1956, domaine public).

Ludwig van Beethoven, Quatuor n°16 Op.135-IV, interprété par le Quatuor Hollywood (1957, domaine public).

> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 1. Antiquité, Religion, , , , ,

 

Page vue 7 342 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

2 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Joni le 2 novembre 2019

    Les références musicales de ces Psaumes sont magnifiques et font la lecture des mots sacrés touchants et inoubliables. J’aime bien vos lectures des Psaumes que j’écoute fréquemment. Chaque lecture découvre un nouveau bon sentiment et fait penser à la bonté de Dieu. Merci beaucoup. Amicalement, Joni

  2. Bruissement le 2 novembre 2019

    Vous avez raison, Joni, la lecture des Psaumes révèle la grande bonté de Dieu…et qui peut vivre sans? La Vie véritable c’est de connaître cette Bonté de Dieu et je suis heureuse de contribuer, par lecture et musique interposées, à la conscience de pareille merveille!
    Merci pour votre message qui m’a procuré un grand contentement. :)

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.