Page complète du livre audio gratuit :


BOCCACE, Jean – Les Deux Fugitifs – À bon rat, bon chat

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 32min | Genre : Contes


Les Deux Fugitifs

Les Deux Fugitifs (Cinquième journée, nouvelle III) :

« Il y eut autrefois dans Rome, ville qui a été longtemps la première du monde, et qui est peut-être aujourd’hui la dernière, à cause de ses débordements, il y eut, dis-je, un jeune homme, nommé Pierre Boccamasse, d’une famille aussi ancienne qu’illustre, qui devint amoureux d’une jeune beauté, dont le père, d’une naissance obscure, mais fort estimé des Romains, s’appelait Giglivosse. Comme ce jeune gentilhomme était d’une jolie figure, et avait des manières aimables, il n’eut pas de peine à rendre Angeline sensible à son amour. La passion dont il était dévoré ne fit qu’augmenter par la tendresse que la belle lui témoignait. »

À bon rat, bon chat (Journée IX, nouvelle 6) :

« Blondel, qui vit bien qu’il n’y avait rien de bon à gagner en luttant contre Chiaque, pria Dieu de faire sa paix avec lui. Dans la suite, il eut grand soin de ne pas se moquer de lui. »

Traduction : Antoine Sabatier de Castres (1742-1817).

Illustration : Les Deux Fugitifs (Éditions Barbier, 1846).

Les Deux Fugitifs.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


À bon rat, bon chat.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter les versions textes de ce livre audio : Les Deux Fugitifs, À bon rat, bon chat.

> Rechercher : 2. Moyen-Âge, Contes, , ,

 

Page vue 661 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

Aucun commentaire pour le moment. Ajoutez le vôtre !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.