Page complète du livre audio gratuit :


BOVE, Emmanuel – Un malentendu

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 5min | Genre : Nouvelles


Un malentendu

On retrouve dans Un malentendu (1930) un héros désabusé (François Vaillant) comme celui de Mes amis, de Le Pressentiment ou d’Un Raskolnikov et les mêmes analyses psychologiques réalistes et dépouillées… Emmanuel Bove fouille à merveille ses personnages.

La vie de trois hommes, le chirurgien Jean-Marie Formont, Pierre de Rissac (« Il y avait alors un contraste extraordinaire entre l’homme qu’il semblait être et le ton patelin de ses propos, le respect visible qu’il avait pour l’intelligence, la curiosité qu’il portait à des problèmes auxquels il eût semblé devoir être le dernier à trouver quelque intérêt. ») et notre héros François Vaillant est subordonnée aux caprices de Simone Henné :

« Simone Henné était la fille d’un petit fonctionnaire dont la vie méthodique avait plané sur elle pendant toute sa jeunesse. À force de s’être pliée aux habitudes d’autrui, d’avoir été obligée d’obéir, de respecter, le désir était né en elle d’avoir plus tard, elle aussi, des habitudes, de faire plier à son tour ceux qui dépendraient d’elle. Aussi était-elle, à présent, attentive à voir ses moindres désirs exaucés. La plus petite contrariété l’irritait. Il lui semblait chaque fois que tout avait été plus facile pour les autres que pour elle. Et l’aigreur qui s’était développée en elle au cours de son enfance lui rendait cette prétendue injustice insupportable, maintenant que sa beauté l’avait rendue indépendante. Car les hommes qu’elle avait connus, elle avait eu assez d’habileté pour s’arranger que chacun d’eux eût une situation de fortune supérieure au précédent. »

Illustration : George Barbier, La Gourmandise (1925).

Un malentendu.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 7. XXe siècle, Nouvelles, ,

 

Page vue 1 541 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

Aucun commentaire pour le moment. Ajoutez le vôtre !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.