Page complète du livre audio gratuit :


BRADA – Où logera son Excellence

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 19min | Genre : Nouvelles


Où logera son Excellence

Cette savoureuse et légère nouvelle sur les « people » de l’époque par Brada, nom de plume de Henrietta Consuela Sansom, comtesse de Quigini Puliga (1847-1938), est tirée du recueil Leurs Excellences paru en 1879.

« La comtesse de Schongesicht (née von Tock) n’arborait que les couleurs les plus vives, et avait résolu de faire tenir sur sa volumineuse personne le nombre le plus incalculable de nœuds, de ruches, de doubles jupes, et comme on n’avait pas dans tout X… à lui opposer une personne d’une taille plus majestueuse, ni des épaules plus larges et plus charnues, elle triomphait. Quant à Son Excellence, il représentait la quintessence de la morgue prussienne, ce à quoi rien ne ressemble sous le ciel. Il ne portait pas sa tête, il l’exhibait ; un demi-sourire sardonique était figé sur ses lèvres ; sa brochette de décorations, longue et fournie, pendait nonchalamment, et comme par faveur, au revers de son habit. »

Où logera son Excellence.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Nouvelles, ,

 

Page vue 1 203 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

4 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Adam le 1 janvier 2019

    Quelle ressource!
    Tout y est: force, intensité, grâce et aisance. En d’autres termes, votre lecture sobre et magistrale rend parfaitement dans ce cours texte le sens des mots et de leur sonorité.
    Je suis fan

  2. DanielLuttringer le 2 janvier 2019

    Si vraiment, Adam, vous avez ressenti cela, je ne puis que vous dire un grand, grand merci et à bientôt !

  3. Parraine le 16 janvier 2019

    Merci pour cette lecture aussi charmante que cette petite nouvelle qui mériterait d’être plus connue.

  4. DanielLuttringer le 16 janvier 2019

    J’adore faire ce genre de découvertes littéraires. C’est finement drôle, désuet, inutile et donc indispensable.
    Je publierai d’autres nouvelles de ce recueil « Leurs Excellences ».
    Merci à vous Parraine et à bientôt.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.