Page complète du livre audio gratuit :


BRADDON, Mary Elizabeth – Barbara

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 6h 36min | Genre : Romans


Barbara

Connue pour ses romans policiers, Mary Elizabeth Braddon (1835-1915) conte dans Barbara une sublime histoire d’amours contrariées.

« George Leland, qui ne soupçonne pas l’effet qu’il a produit dans l’asile doux, chaud et tranquille de la famille, fait son apparition à Southlane à l’heure convenue. Les mots : Villa des Roses sont inscrits sur la porte d’entrée. Le jardin, éclairé par un beau soleil, brille de tout son éclat. Le long des murs du petit vestibule, des jardinières sont remplies de fleurs. Le calme, la fraîcheur de l’air, le parfum des fleurs, tout se réunissait pour inspirer au transfuge du West-End un sentiment de repos.
- Je ne m’imaginais pas que Camberwell pût être un si joli endroit, dit le capitaine Leland, d’un ton aimable en serrant la main de Mme Trevenock ; on se croirait ici à la campagne.
En ce moment il entrevoit deux sveltes jeunes personnes, qui cherchaient à dissimuler leur présence dans la pièce voisine. Les portières étaient relevées de manière à ne former qu’un appartement qui plongeait sur le jardin.
- Mes filles, balbutie Mme Trevenock ; puis elle acheva la présentation d’un ton plus officiel en reprenant: Le capitaine Leland… Mlle Trevenock, Mlle Florence.
Nouvel échange de poignées de main.
Florence prétendit plus tard qu’à ce moment une rougeur subite envahit les joues bronzées du capitaine, tant il s’attendait peu à trouver à Camberwell une personne d’une beauté aussi incomparable que celle de Barbara. Il se hâta de dissimuler sa surprise sous cette phrase banale :
- Vous paraissez avoir un bien grand jardin. »

Traduction : Hephell (18?-1894?).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Barbara.zip



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), , ,

 

Page vue 1 445 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

12 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Lyse ❣️ le 5 juillet 2019

    Écoute non encore terminée mais grandement appréciée !
    Roman qui donne le goût de prolonger le plaisir (ʘ‿ʘ)

    M. E. Braddon est une auteure très prolifique dont il faudra tirer
    d’autres enregistrements, généreux Daniel😊

  2. DanielLuttringer le 5 juillet 2019

    J’ai adoré ce roman, alors même que son style (celui du traducteur), pas très orthodoxe, m’a un peu dérouté. Je ne suppose pas que cela s’entende !
    Merci à vous, chère Lyse du Québec !

  3. Lïat le 6 juillet 2019

    Ouf! Ça finit bien !
    Merci !

  4. DanielLuttringer le 6 juillet 2019

    Ça finit bien, ça finit bien… disons dans la « sérénité apaisée » ! Mais j’aime bien que vous avez eu (un peu) peur, Lïat !

  5. Mamadou le 6 juillet 2019

    j’aime bien que vous avez eu (un peu) peur
    Est-ce que c’est français? Ne devrait-on pas dire:
    j’aime bien que vous ayez eu un peu peur

    Mamadou, lycée Jean Jaurès

  6. DanielLuttringer le 6 juillet 2019

    Bien sûr, Mamadou, vous avez totalement raison ! Mais soyez aussi pleinement rassuré pour moi : c’était VRAIMENT une erreur de frappe !

  7. Claryssandre le 6 juillet 2019

    Juste une petite suggestion :
    si les audio lecteurs pouvaient ne pas dévoiler la fin des romans dans leurs commentaires…

  8. DanielLuttringer le 6 juillet 2019

    Claryssandre is back ! I’m so happy !

  9. Claryssandre le 6 juillet 2019

    Bonjour très cher Daniel. Je ne pouvais pas écrire mais je vous écoutais fidèlement…ainsi que d’autres DDV. Cet après midi je « plonge » avec délice dans l’écoute de votre dernièr Gréville. Bonne journée à vous !

  10. Gordon le 7 juillet 2019

    Tiens tiens, Claryssandre, je me demandais justement
    où vous étiez passée…

  11. Same le 10 juillet 2019

    Merci

  12. DanielLuttringer le 10 juillet 2019

    Je vous en prie, (discrète) Same !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.