Page complète du livre audio gratuit :


BRUANT, Aristide – Chansons (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 10min | Genre : Poésie


Aristide Bruant (par Henri de Toulouse-Lautrec, 1892)

Une sélection de chansons composées par Aristide Bruant (1851-1925).

Fantaisie triste.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


Les Canuts.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



Rose blanche.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


Rose blanche (version chantée).
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


À Batignolles.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)




> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Poésie, ,

 

Page vue 15 140 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

7 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Musardeur le 28 avril 2008

    Oooh ! quelle bonne idée que vous avez eu René de faire découvrir ou redécouvrir ce chansonnier de la Belle Epoque!
    merci pour votre interprétation, qui nous redonne l’ambiance des chanteurs des rues.
    Félicitations
    Hervé

  2. Professeur Tournesol le 28 avril 2008

    I’ m’a bien fait rire c’chansonier !

    Je crois que c’est la première fois qu’un lecteur se laisse ainsi à chanter. Bravo à vous René !
    Quelle voix, à croire qu’il a fait ça toute sa vie…

  3. Anne-Lise le 28 avril 2008

    C’est magnifique tout cela!
    Maintenant il faut nous les chanter toutes!

  4. Janico le 29 avril 2008

    Oh ben chuis ben déçu car j’m'étions laissé entendu dire qu’y aurait un tio peu d’chant là eud dans. Et pi rin. Alors ! (tralalalala !)

  5. Janico le 29 avril 2008

    Ah perdon ! j’avions pas vu la rose blanche qu’était ben chantée par eul René à la fin. (Tralalala itou !)
    Qu’c'était ben chouette ! Encore ! encore ! encore !

  6. robin le 17 septembre 2008

    L’innénarable rené a encore frappé, j’adore la façon de chanter

  7. Didier Guislain Pilette le 7 décembre 2010

    Merci M. Depasse.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.