⚠️ Le site est en lecture seule le temps d'une maintenance. Vous ne pouvez plus poster ni commentaires ni messages sur le forum.
Pour plus d'informations, veuillez lire le message explicatif. Patience nous revenons très bientôt !

Page complète du livre audio gratuit :


BRUISSEMENT – Hommage à Lyse (Poème)

Donneuse de voix : Bruissement | Durée : 5min | Genre : Poésie


Canari et roses par Koson Ohara Shoson

Lyse venait régulièrement sur Litteratureaudio pour elle-même et pour les enfants dont elle avait la charge, étant psycho-pédagogue.
La gentillesse et la grâce de ses interventions nous l’ont rendue chère sur le site qui lui offre aujourd’hui ce témoignage.
Qu’elle fût fauchée à la fleur de l’âge dans un terrible accident ajoute encore à la tristesse de ce deuil, c’est pourquoi je désire joindre à mon poème les vers poignants de Ronsard sur le deuxième MP3.
Vous qui passez par ce chemin, écoutant au travers des mots, le chuchotement de l’âme de Lyse, gardez-en un souvenir heureux, car en notre monde vécut, selon l’un de ses amis, « un rayon de soleil », « une ondée bienfaisante ».

À mon amie lointaine: Lyse du Québec ❣️

Hommage à Lyse.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


Comme on voit sur la branche (Pierre de Ronsard).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)




> Références musicales :

Hommage à Lyse
Max Bruch, Kol Nidrei Opus 047, interprétée par l’Orchestre Lamoureux, dirigé par Jean Martinon, avec Pierre Fournier (violoncelle) (1961, domaine public).

Comme on voit sur la branche
Wolfgang Amadeus Mozart, Sonate 24 pour violon et piano K454-01, interprétée par Arthur Grumiaux et Clara Haskil (1956, domaine public).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 8. XXIe siècle, Contemporains, Poésie, ,

 

Page vue 3 172 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

13 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Cocotte le 16 janvier 2020

    Oh! Quel cri du cœur, chère Bruissement! Votre très beau poème dit exactement tout ce que les amis de Lyse auraient voulu dire. Cet hommage à la mémoire de cette si aimable audio lectrice,qui avait noué des liens amicaux avec plusieurs d’entre nous, son amour des enfants, sa gentillesse… que ne dirais-je pas?
    Bravo pour votre poème, pour cette délicate attention. Sa famille, si éprouvée, sera très touchée!
    Votre interprétation est très émouvante. Vous l’avez interprétée avec toute votre amitié, votre douce et harmonieuse voix et votre talent de donneuse de voix!
    Un grand merci, chère Bruissement, pour avoir exprimé, mieux que je n’aurais su le faire, toute l’amitié que nous avons pour elle, car l’amitié pour de belles personnes ne meurt jamais.
    Adieu, Lyse! Nous ne vous oublierons jamais!
    Cocotte

  2. Bruissement le 16 janvier 2020

    Merci, chère Cocotte pour votre bienveillant message.
    Je trouve, au contraire, que vous avez fort bien su exprimer les sentiments que vous aviez pour Lyse.
    Qu’en effet, Lyse ne soit point oubliée!

  3. Jean-Pierre Baillot le 16 janvier 2020

    Salut à vous, Lyse !

  4. Christiane-Jehanne le 16 janvier 2020

    Chère Bruissement, bonsoir, merci de votre délicate attention pour cette belle personne que fut Lyse, mes pensées à la famille qui a à vivre avec son deuil, et merci de votre sensibilité, vous vous exprimez avec tact, Christiane.

  5. Pauline Pucciano le 16 janvier 2020

    Un très bel hommage.

  6. Lïat le 17 janvier 2020

    Très chère Bruissement,
    Comment ne pas rester pantois devant un texte et une lecture de si grande qualité !
    Je suis tout à fait émerveillée des commentaires qu’on vous a adressés ! Bravo Cocotte, vous avez extrêmement bien exprimé ma pensée :)

    Je l’ai déjà mentionné sur ce site: Lyse était une amie de cœur, une presque grande sœur,mais aussi une marraine pour moi, puisqu’elle a été la personne qui m’a accueillie et accompagnée lors de mon immigration au Québec.

    Merci à tous ceux qui gardent son souvenir.
    Un merci bien spécial à tous de la part de la famille de Lyse.
    *******
    Note: Chère Bruissement, vous aurez bientôt un message personnel d’un membre de la famille sur votre messagerie du forum.

  7. Domi le 17 janvier 2020

    Merci, Bruissement pour ce texte.
    Merci à Lyse de l’avoir inspiré.

  8. Gordon le 20 janvier 2020

    Une doux tremblement de cœur. Merci

  9. Esperiidae le 3 mars 2020

    Chère Bruissement,

    Je n’ai pas encore pris le temps de commenter ce poème. Je le prends aujourd’hui, alors qu’il me faut « tester » différentes façons pour que mes commentaires ne terminent pas dans les spams du site.

    Si tout fonctionne correctement, il y aura deux commentaires identiques de ma part sur ta belle et touchante attention.

    Merci Bruissement de l’égard et de la considération que tu témoignes à feue Lyse et à tous les audiolecteurs de LA.

  10. Bruissement le 3 mars 2020

    Merci à toi Esperiidae de cet arrêt sur ce chemin et de la fleur de gentillesse tombée de ta besace pleine de générosité.

  11. Carole Détain le 25 mars 2021

    Bonjour bruissement,
    je viens d’écouter pendant une balade toute une série de poèmes. Comme je suis impressionnée. Depuis la « disparition de Lyse », vous n’avez donc plus « publié » sur littérature audio ? Et vos poèmes précédents datent d’un certain nombre d’années. Vous n’êtes plus dans cette phase ?
    Quel travail vous faites pour chaque enregistrement ! Le cœur que vous mettez dans votre lecture, et le choix des musiques, quelle merveille !
    J’ai écouté « Lyse » qui m’a ému, fait trembler, jusqu’au fond de l’âme.
    Je me permets de vous dire deux mots de vos autres poèmes sur ce « billet » :
    • la complainte D’Eve: quelle originalité, Eve vue sous l’angle de la tragédie maternelle.
    • Le remords de Pierre : quelle présence ! La souffrance humaine (du Christ) par le regard de Pierre paraît intime, proche, actuelle , moderne presque.
    - Étoile du matin : quelle douceur, spiritualité, avec la « chute » qui évoque l’étoile de Noël.
    • Au contour de l’âme (5 novembre 2013) : une promenade en spiritualité, en délicatesse, en gratitude et humanité.
    - Mélancolie: celui-ci est plus sombre. Pas de lumière … et chute … humaine…
    - la flèche d’or : original, vivant ; l’amour est présent, essentiel dans tous vos poèmes.
    … Et… voilà… je me suis arrêtée là… je continuerai…
    merci encore

  12. Bruissement le 26 mars 2021

    Quel joli commentaire, vous me faites-là, chère Carole… soyez-en remerciée chaleureusement. :)

    En effet, la précision avec laquelle vous faites vos remarques montre tout l’intérêt que vous avez porté à mes écrits. Et pour répondre à votre question, j’aurais pu publier cette année encore, de la prose cette fois, mais, certaines circonstances me tiennent encore éloignée de cette finalisation d’un projet, validé pourtant.

    Que vous ayez été émue par « Lyse » me touche beaucoup puisque l’objet de mon poème était que la délicatesse de son âme vive encore.

    Pour mes autres poésies, je vois que ma sensibilité a rencontré la vôtre et j’en suis bien heureuse.

    En vous remerciant encore d’avoir pris la peine de vous arrêter pour m’adresser ces mots réconfortants, je vous souhaite de réaliser vos projets sur L.A. et d’en obtenir beaucoup de satisfaction… :)

    Amicalement

  13. Carole Détain le 26 mars 2021

    Merci bruissement pour votre gentille réponse… je serais vraiment très curieuse de prendre connaissance de votre « prose »… j’espère que vous « conditions » de vie vous le permettront bientôt… je pourrais aussi le lire avec la version PDF… cela me plaît aussi beaucoup… si tel était votre choix… n’hésitez pas me l’envoyer… (caroledetain@yahoo.fr)
    très belle journée…
    Carole

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.