Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'CABOT, Thierry - Muse, mon amante (Poème)' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

7 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Iris le 13 mai 2011

    Encore un beau poème de Thierry Cabot, et très bien interprété. La magnifique musique de Mozart l’enveloppe d’une façon splendide et lui donne encore plus d’émotion et de chaleur. C’est un moment extrêmement agréable!
    Merci, Thierry, Merci Cocotte

  2. okapi le 13 mai 2011

    Après avoir entendu A Léane, j’ai cherché d’autres poèmes de Thierry Cabot et je ne suis pas déçue. Ces mots sont justes et évocateurs. Cocotte leur donne une dimension plus émouvante et la musique achève de nous emporter dans cet univers. J’attends d’autres poèmes de cet auteur avec impatience.

  3. Cocotte le 13 mai 2011

    Merci beaucoup, Iris et Okapi. Vos commentaires m’ont fait chaud au cœur. Je suis ravie que vous ayez aimé ces poèmes, que j’ai beaucoup appréciés, moi aussi.
    Thierry se joint à moi pour vous remercier de votre si aimable commentaire.
    Amitiés
    Cocotte

  4. Lucienne le 16 mai 2011

    Beau poème, belle interprétation, bel accompagnement musical. Bravo!

  5. Cocotte le 16 mai 2011

    Merci Lucienne. Je suis contente que ce poème vous ait plu. Amitiés. Cocotte

  6. Mimirabellinette le 17 mai 2011

    Que c’est joli ! Enchantée par votre collaboration qui se poursuit. En voilà un poète qui mérite d’être plus connu ! Et interprété par vous, chère Cocotte, c’est du grand bonheur.
    Grand merci à vous deux et on en redemande !
    Impatiente de vous retrouver très bientôt sur ce site

    Mimirabellinette

  7. Cocotte le 19 mai 2011

    Merci pour votre chaleureux commentaire, chère Mimirabellinette.
    A bientôt.
    Amitiés
    Cocotte

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.