Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'CABOT, Thierry - Rêves croisés (Poèmes)' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

5 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Thierry Cabot le 29 avril 2019

    Merci Christiane et Daniel pour ces très belles interprétations.
    Vous avez su, l’un et l’autre, restituer parfaitement l’âme de mes poèmes.
    Bien amicalement à vous deux.

    Thierry

  2. lyre le 10 juillet 2020

    Une belle alliance que celle de Christiane, Daniel et Thierry pour prodiguer une beauté belle à pleurer. Je reviendrai souvent errer sur ces chemins où l’émotion fleurit. Tous mes remerciements à vous trois.

  3. Daniel Luttringer le 11 juillet 2020

    😎

  4. Christiane-Jehanne le 11 juillet 2020

    Chère lyre, bonjour, merci beaucoup, nous sommes très touchés. Toutes nos meilleures amitiés et belle journée à vous,
    Christiane.

  5. Thierry Cabot le 13 novembre 2020

    J’ai le plaisir de vous annoncer, aujourd’hui, la parution de l’édition complète de mon livre intitulé « La Blessure des Mots ».
    https://www.accents-poetiques-editions.com/produit/la-blessure-des-mots/

    En voici, ci-dessous, l’avant-propos :

    Cette œuvre poétique, longtemps méditée et dont la création s’est étalée sur plus de quatre décennies (de 1978 à 2019), a évidemment un début et une fin. Les textes, que vous pouvez découvrir ou redécouvrir dans ce livre, gagnent à être lus dans l’ordre qui a présidé à leur élaboration. Pourquoi ? Parce que, même si chacun d’eux obéit à une logique interne, une trame précise en gouverne l’ensemble. De la première partie intitulée « Le temps » à la dernière intitulée « La foi en question », c’est en effet à une sorte de cheminement, de voyage, à la fois émotionnel, esthétique et spirituel, qu’est ici convié le lecteur.
    Soixante-six poèmes sont venus s’ajouter de manière quasi naturelle à la précédente édition afin de donner une impulsion et un prolongement nouveaux à ma démarche artistique. Ils forment eux-mêmes l’élargissement d’une vision, d’un regard, d’un questionnement sur le monde et la vie. Ils ne peuvent en rien être dissociés des autres. Grâce à un phénomène de capillarité, lesdits poèmes non seulement dialoguent entre eux mais ont vocation à se fondre dans le creuset des pièces composées plus tôt. Celle qui clôt le livre et en résume un peu la substance ferme à cet égard la boucle d’un long itinéraire suivi avec obstination.
    Au terme de cette dernière étape, dans la lumière crue de l’achèvement, me voilà pour le moins saisi par le vertige. La Blessure des Mots va désormais poursuivre son chemin toute seule… Puisse-t-elle, chers amis lecteurs, trouver une petite place dans votre cœur !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.