Page complète du livre audio gratuit :


CAPUS, Alfred – Qui perd gagne

Donneur de voix : Gustave | Durée : 7h 9min | Genre : Romans


Alfred Capus

Méridional d’origine, Alfred Capus (1857-1922) toucha à tout avant de s’orienter vers le journalisme et de se faire connaître par ses chroniques. Parallèlement, il donnait au théâtre de boulevard la mesure de son talent. Président de la Société des gens de lettres, il fut élu à l’Académie française en 1914 au fauteuil de Poincaré. La même année, il devint rédacteur en chef du Figaro et rédigea pendant les quatre années de guerre un patriotique « bulletin » quotidien. Qui perd gagne (1890), « presque un chef-d’œuvre  » aux dires de Jules Lemaître, un de ses rares romans, est une observation spirituelle des milieux bourgeois de la Belle Époque. Il a été adapté au théâtre.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Qui perd gagne.zip




> Références musicales :

Maurice Ravel, Menuet antique, interprété par Felipe Sarro (domaine public).

> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), ,

 

Page vue 8 518 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

8 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. colin le 11 décembre 2012

    BONJOUR

    Extraordinaire cette explication des moeurs de l’ époque qui a sûrement pris d’ autres formes à la nôtre mais avec moins de « charme »

  2. Shmuel R le 14 décembre 2012

    Merci Gustqve pour ces heures délicieuses

  3. sylvia le 27 décembre 2012

    Oui ,merci pour ce recit si bien conté .. et bonnes fêtes à vous . S T

  4. Le Caputaine de pédalo le 3 mars 2014

    Qu’a pu le plus peut le moins, hein ?

  5. L'Huître moderne le 21 juin 2014

    Remerciements rétroactifs, j’ai écouté cette œuvre il y a un ou deux ans.

  6. Bouchon 42 le 1 septembre 2014

    J’ai beaucoup aimé…vraiment beaucoup aimé cet auteur et votre voix. MERCI.

  7. Hubert le 15 février 2016

    Je ne connaissais pas cet auteur et c’est avec plaisir que j’ai découvert ce roman dont le style très léger est parfaitement mis en valeur par le ton
    agréable et l’excellente lecture.

  8. Thierry le 10 octobre 2018

    Merci Gustave pour cette très bonne lecture. L’histoire reste imprévisible jusqu’au bout. Les caractères sont surprenants.
    Finalement, le nom du journal, c’est l’Informé ou l’Infortuné!?

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.