Page complète du livre audio gratuit :


CHARLES D’ORLÉANS – Poésies (Deuxième Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 6min | Genre : Poésie


Charles d Orleans

Le prince Charles d’Orléans (1394-1465), fils de Louis de France, assassiné par Jean sans peur, duc de Bourgogne, a composé 131 chansons, 107 ballades, sept complaintes et 409 rondeaux, dont un assez connu (déjà lu dans une précédente sélection).

« Le temps a laissé son manteau
De vent, de froidure et de pluie,
Et s’est vêtu de broderie,
De soleil luisant, clair et beau.
Il n’y a bête ni oiseau
Qu’en son jargon ne chante ou crie :
« Le temps a laissé son manteau
De vent, de froidure et de pluie, »
Rivière, fontaine et ruisseau
Portent en livrée jolie,
Gouttes d’argent, d’orfèvrerie;
Chacun s’habille de nouveau.
Le temps a laissé son manteau. «
(à noter qu’au moyen-âge l’octosyllabe se lisait « portent en livré-e joli(e) »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 2. Moyen-Âge, Poésie, ,

 

Page vue 8 244 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

4 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. christophe le 3 mars 2013

    passionant, comme toujours.

    Pardonnez-moi de vous poser une question!
    Pourriez-vous nous donner une lecture des Entretiens de Dominique Bouhours, en particulier l’Entretien V?
    Bouhours est absent sur votre site EXCELLENT.

  2. gaumondie le 4 mars 2013

    MAGNIFIQUE! Encore merci PASCALE

  3. Fred le 1 octobre 2013

    Cher Maître,

    tout d’abord un immense bravo pour l’ensemble de votre œuvre !!!

    Juste un mot pour signaler ce qu’il me semble être une coquille : je ne pense pas que Charles d’Orléans soit le fils de Jean sans Peur (?).

    Encore merci pour tout ce que vous nous donnez, les mots me manquent…

  4. René Depasse le 1 octobre 2013

    Merci ,cher Fred,de votre remarque,Je m’empresse de demander à notre correctrice Christine,de remplacer JEAN SANS PEUR par LOUIS DE FRANCE,assassiné par ce Jean sans peur,duc de Bourgogne.Pardonnez à mon ignorance d’avoir confondu la victime et son meurtrier!

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.