Page complète du livre audio gratuit :


CHASLES, Philarète – De l’industrialisme au Moyen-Âge

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 23min | Genre : Histoire


De l'industrialisme au Moyen-Âge

Cet essai de « réhabilitation » du Moyen Âge de Philarète Chasles (1798-1873) est paru dans La Revue de Paris en 1829.

Le début : «  Il est une époque de l’histoire que la plupart des écrivains ont vue avec horreur, et traitée avec injustice : c’est le Moyen-Âge. Là, s’il faut les en croire, sont venus s’engloutir les arts, les lettres, les sciences, les vertus, tout ce que l’ancien monde avait de puissance et de grandeur. Siècles maudits, sur lesquels pèse l’anathème ; espèce de gouffre obscur, jeté par la Providence entre la civilisation antique et la civilisation moderne. Sur les deux rives opposées, ils vous montrent, d’une part, les républiques grecques et romaines brillantes de gloire ; de l’autre, l’organisation de la société européenne, qui surgit tout à coup, sans préparation, sans enfance et sans jeunesse. Le contraste est frappant ; l’effet est pittoresque. À ce tableau bizarre, il ne manque que la vérité. »

De l’industrialisme au Moyen-Âge.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Histoire, ,

 

Page vue 2 175 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

4 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Franck le 31 mai 2018

    Merci pour ce lien. Ce point de vue sur le Moyen -Age n’était pas commun pour l’époque. On commence seulement à le considérer sous un oeil plus favorable.

  2. DanielLuttringer le 31 mai 2018

    Commentaire très pertinent, Franck !

  3. emilieemilie le 2 juin 2018

    J’ai mis un certain temps avant de reconnaitre votre voix, Daniellutringer…. Essai très riche. Je l’aurais aimé plus long. Merci beaucoup!.

  4. DanielLuttringer le 2 juin 2018

    Le changement de micro peut-être, Emilie… Et puis je ne suis pas un androïde…

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.