Page complète du livre audio gratuit :


CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Le Roi est mort, vive le Roi !

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 38min | Genre : Essais


Charles X

« Le Roi est mort !… Jour d’épouvante où ce cri fut entendu. [...] Le Roi est mort, mais le Roi est vivant ; Le Roi est mort : vive le Roi ! C’est le cri de la vieille monarchie, c’est aussi le cri de la monarchie nouvelle. »

Louis XVIII meurt le 16 septembre 1824. Charles X lui succède.
Chateaubriand évoque ces moments de l’Histoire de France dans son Livre 28 des Mémoires d’outre-tombe.

Chateaubriand publie cette brochure, très intéressante sur le plan historique, dans laquelle il écrit :
« Nous venons de le perdre ce Roi patient et juste… »
Puis il salue le nouveau souverain.

Charles X décide de renouer avec la tradition du sacre.
La cérémonie du sacre se tient le 29 mai 1825, en la cathédrale de Reims, reprend les phases principales du cérémonial de l’Ancien Régime, mais le Roi prête serment de fidélité à la Charte de 1814, et les grands princes y participent.
Ce sacre eut lieu sur plusieurs jours, du 28 au 31 mai 1825.

Illustration : Portrait de Charles X en tenue de sacre.

Licence Creative Commons

Le Roi est mort, vive le Roi !.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)





> Références musicales :

Franz Joseph Haydn, Symphonie n°13 en ré, Hob: I:13, II. Adagio cantabile (European Archive, domaine public).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Essais, Histoire, ,

 

Page vue 2 786 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

2 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Nestor Plasma le 27 juin 2016

    Merci. Nestor Plasma aime l’historique aussi bien que le divertissement, la littérature qui divertit.

    Nestor Plasma, c’est pour ça qu’on l’aime

  2. Christiane-Jehanne le 27 juin 2016

    Merci à vous,cher Nestor Plasma, vous avez bien raison
    d’aimer tout cela! Belle soirée variée!

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.