Page complète du livre audio gratuit :


CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Mémoires d’outre-tombe (Deuxième Partie, Livre 16)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 1h 55min | Genre : Biographies


Jean-Paul Laurens - Exécution du Duc d'Enghien

« O, mes inutiles Mémoires, je ne pourrais maintenant vous dire :
Qu’à Chantilly, Condé vous lise quelquefois ;
Qu’Enghien en soit touché ! [...] »

Ce Livre 16ème, écrit en 1838, à Paris et surtout à Chantilly, où est né le Duc d’Enghien, traite entièrement de ce qu’on appelle « l’Affaire du Duc d’Enghien » :

« C’est à dire l’enlèvement, le jugement et l’exécution dans les fossés de Vincennes le 21 Mars 1804 du petit-fils du Prince de Condé.
En 1814, Talleyrand fait disparaître tous les documents se rapportant à cette affaire.» (Wikipédia).

Illustration : Jean-Paul Laurens, Exécution du Duc d’Enghien (1873).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Première Partie.


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Première Partie.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Deuxième Partie.mp3



> Références musicales :

Johann Sebastian Bach, Suite No. 5 pour violoncelle solo en Do Mineur BWV 1011 – I, interprétée par P. Tortelier (1960, domaine public).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Biographies, Histoire, ,

 

Page vue 3 126 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

2 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Ahmed le 4 janvier 2016

    Bonsoir chère Christiane-Jehanne ,

    Je vous souhaite une nouvelle année 2016 , pleine de santé , bonheur,amour et de la quiétude …

    Bien cordialement ,
    Ahmed

  2. Christiane-Jehanne le 4 janvier 2016

    Bonsoir cher Ahmed, grand merci de vos si gentils vœux et de vos messages toujours attentionnés et délicats.

    Tous mes vœux,bien chaleureux, á vous méme,de joies,sérénité et de bonne santé .
    Que 2016 soit belle et douce pour vous et vos proches.

    Toutes mes amities,cher Ahmed.
    Christiane-Jehanne.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.